AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020790642
288 pages
Éditeur : Seuil (04/03/2005)
3.92/5   83 notes
Résumé :
Hubert Reeves, l'homme des émerveillements cosmiques, avait intitulé son premier ouvrage Patience dans l'azur. Dans ce livre, il nous fait part de son impatience quant à l'état de la planète. Au fil d'un dialogue serré et très documenté, il détaille les maux dont souffre notre précieuse planète et les remèdes qui pourraient sauver la plus vulnérable de ses composantes : les êtres humains qui l'habitent. Vulnérables, et responsables des désordres qui menacent leur pr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,92

sur 83 notes
5
7 avis
4
3 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Cacha
  30 décembre 2019
J'ai relu ce livre, que j'avais repris - par erreur- à la bibliothèque, mais je ne le regrette pas.
Plus de dix ans après, il reste - hélas !- toujours d'actualité, la situation a même en grande partie empiré.
Ce grand savant se penche, moult documents à l'appui (ce qui est très appréciable), sur le risque que font courir à la terre, et, partant, à l'humanité toute entière, les activités humaines.
L'auteur est un visionnaire, en particulier dans sa conclusion qui nous donne des raisons d'espérer.
Commenter  J’apprécie          360
Myriam3
  17 octobre 2020
Le livre a été publié en 2003, ce qui date un peu lorsqu'il s'agit de faire un état des lieux de la Terre, mais on n'en reste néanmoins pas loin de l'actualité. A cette époque, Hubert Reeves n'avait pas vécu la catastrophe de Fukushima, les attentats des dernières années, la présidence de politiciens tels que Trump et Bolsonaro ni la Covid-19, bien que la postface, ajoutée en 2018, refait un point rapide sur la situation.
J'avais acheté ce livre il y a un an exactement quand, très déprimée par les mauvaises nouvelles qui s'accumulaient concernant l'environnement et après avoir écouté Hubert Reeves à la radio, je m'étais dit qu'il serait la bonne personne pour me redonner espoir. Entretemps, l'actualité nous a recentré sur autre chose et les préoccupations environnementales ont plus ou moins été mises en attente. Un an après, donc me revoilà, le livre bien en main cette fois-ci...
Je m'étais trompée, cet essai d'Hubert Reeves, célèbre astrophysicien, est déprimant... Ecrit sous forme de dialogue entre lui et Frédéric Lenoir, sociologue, tous deux abordent successivement les sources d'énergie, la disparition des espèces animales, le terrorisme, les sources de pollution, les inégalités et les répartitions des recherches et bien sûr, en filigrane, les différentes hypothèses quant au futur de l'humanité, car c'est bien d'elle qu'il s'agit finalement, la Terre et la nature ayant les ressources nécessaires pour se remettre d'aplomb (elle a encore des milliards d'années devant elle pour ça).
Presque vingt ans après cet état des lieux où il enjoint les politiciens de réagir tout de suite, c'est un sentiment d'impuissance qui transparaît. Des solutions, Reeves en donne pourtant: vaincre la pauvreté des pays en voie de développement pour qu'on puisse tous agir à l'unisson notamment, puis, bien sûr, changer drastiquement nos habitudes. Il insiste aussi, heureusement, sur le changement de mentalité de la population et une prise de conscience de plus en plus importante mais sans doute encore trop lente.
Point positif, ce livre donne encore plus envie de soutenir les organismes environnementaux et d'éduquer les enfants à la protection et au respect de toute forme de vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
le_Bison
  25 février 2012
Le réchauffement de la planète, la pollution des océans, de la terre, de l'espace, l'amenuisement des ressources minières, la fin du pétrole, du gaz, les déchets industriels, les déchets nucléaires, la déforestation massive...
Parce qu'il serait temps d'avoir une vision à long terme, de prendre des mesures pour limiter les dégâts avant qu'il ne soit trop tard. Nous n'avons pas le droit moralement de laisser tous les problèmes de la Terre aux générations futures...Il doit bien y avoir un moyen de...
Et si ce moyen consistait d'abord à prendre conscience de ce désastre en lisant ce "Mal de Terre" d'Hubert Reeves...
Lien : http://leranchsansnom.free.fr/
Commenter  J’apprécie          290
Fx1
  26 avril 2014
Quand l'on voit l'état de la planéte tel que le démontre m.Reeves das cet ouvrage remarquable , on se dit que l'homme n'est décidément pas capable de comprendre les enjeux vitaux . Il est certes beaucoup plus facile d'écouter la vision d'épinal démagogique de Pernaut , que de prendre en compte le fait que l'homme détruit la terre . L'agriculture intensive détruit les nappes phréatiques , et les pesticides détruisent les abeilles, sans oublier les animaux et leur souffrance intolérable. Les arbres et la foret amazonienne sont dètruits pour satisfaire les multinationales . La pollution gagne du terrain parceque l'homme est trop fainéant pour comprendre que les voitures sont des poisons. La pèche intensive détruit lesmers et les océans . Les animaux sont traqués pour leur fourrure ou leur ivoire . le nucléaire détruit de plus en plus , et les Enr sont boudées a cause du lobby de cet atome . La terre est une poubelle que l'homme s'emploie à remplir à rabord continuellement . M.Reeves en grand esprit qu'il est tente de sauver ce qui peut encore l'ètre . Mais cet appel sera t'il entendu par ceux qui suivent Pernaut et tf1 ? Un livre en forme de cri d'alerte pour un monde qui créve pendant que Hulot fait le beau avec Nestlé en Amazonie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
BRAEM
  11 mai 2021
Je viens de terminer la lecture de ce livre qui est dans ma bibliothèque depuis plus de 15 ans. Il est paru en 2003.
J'aurais probablement mis 5 étoiles à l'époque mais aujourd'hui je ne lui mets que 4 étoiles.
En fait il date un peu, c'est un constat de la situation de notre planète au début de ce siècle. Même si, nous pouvons actualiser ce constat et probablement qu'il sera encore plus alarmant, la part "solution" est trop générale, ce sont des grosses lignes qui sont ici tracées.
Depuis nous avons, dans ce genre de livre, une plus grande panoplie de propositions pour agir, tout en reconnaissant que cela reste insuffisant,
je reprends un élément positif, repris dans l'épilogue du livre afin de terminer cette critique.
" Dans la tempête, quand le navire menace de sombrer, les marins, oubliant leurs conflits, et leurs querelles, s'unissent pour tenter de sauver le navire. La mobilisation humaine qui prend de l'essor aujourd'hui à l'échelle planétaire est déjà un élément positif de la crise contemporaine."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
HubbleHubble   11 juin 2018
Rescapés de justesse

Des espèces pratiquement éteintes, comme les bisons d'Europe ou les chevaux de Prjevalski, ont été sauvées de justesse par des centres spécialisés.
De nombreux parcs zoologiques abritent les derniers survivants de plusieurs espèces et s'efforcent, parfois avec succès, de les réintroduire dans leur milieu naturel. En Nouvelle-Zélande, l'une des plus rares variétés de perroquet, le kakapo, a été sauvée de justesse. Sa population, qui était descendue à soixante-deux individus, a recommencé à croître rapidement. En France la population des mérous recommence à prospérer dans les eaux protégées de la Méditerranée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          181
le_Bisonle_Bison   25 février 2012
En 2000, Al Gore, alors vice-président des États-unis, et réputé grand défenseur de la nature, déclarait au président Bill Clinton (sentence fatidique qui pourtant résume bien la situation) : « Le minimum [d’actions, de dépenses, d’investissements...] scientifiquement nécessaire pour combattre le réchauffement de la planète dépasse largement le maximum politiquement faisable pour ne pas perdre les prochaines élections.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Myriam3Myriam3   14 octobre 2020
En réalité, nous ne sommes qu'une espèce parmi tant d'autres et, face aux disparitions dont nous sommes responsables, nous mériterions vraiment le qualificatif d'espèce nuisible à l'harmonie et à la préservation de la biodiversité.
Commenter  J’apprécie          140
MuJoMuJo   07 juillet 2012
Je voudrais d'abord citer une boutade de Woody Allen dans son film Hannah et ses sœurs. "Il y a quatre grandes questions : d'où venons-nous ? qui sommes nous ? où allons-nous ? et qu'est-ce qu'on va manger ce soir ?" La question prend toute sa portée si le soir en question se situe en 2050...
Commenter  J’apprécie          100
le_Bisonle_Bison   25 février 2012
Une question fondamentale se pose d’une façon de plus en plus pressante : la crise planétaire contemporaine prendra-t-elle fin grâce à l’action déterminée des Terriens ou par leur disparition ?
Commenter  J’apprécie          154

Videos de Hubert Reeves (52) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hubert Reeves
Vidéo de Hubert Reeves
Dans la catégorie : Ecologie humaineVoir plus
>Sciences sociales : généralités>Influence des facteurs naturels sur les processus sociaux>Ecologie humaine (56)
autres livres classés : écologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'Univers expliqué à mes petits enfants (Hubert Reeves)

Quel est le nom du personnage mythologique qui se brûla les ailes en tentant de s'approcher du soleil ?

Cupidon
Hélios
Icare

17 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : L'Univers expliqué à mes petits-enfants de Hubert ReevesCréer un quiz sur ce livre