AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2040160833
Éditeur : Bordas (08/03/1999)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 129 notes)
Résumé :
Oreste rentre à Argos, sa ville natale envahie par les mouches. Il se fait appeler Philèbe et est accompagné de son précepteur, Le Pédagogue. Il y rencontre un peuple torturé : chacun est rongé par le repentir de ses crimes, jusqu'aux souverains, Clytemnestre et Égisthe, mère et beau-père d'Oreste qui ont assassiné son père Agamemnon à son retour de la guerre de Troie.

Électre, sœur d'Oreste réduite en esclavage au palais, tente de soulever une révolt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Nastasia-B
  19 avril 2013
Dans la mouvance du théâtre français du XXème siècle, à savoir reprendre des classiques de la tragédie grecque antique et de les ré-assaisonner à la sauce moderne ou les regarder à travers de prisme de l'histoire contemporaine, tel que Jean Cocteau (La Machine Infernale) l'a fait avant lui ou Jean Anouilh (Antigone) après, Jean-Paul Sartre s'adonne à son tour ici à l'exercice en reprenant le mythe argien d'Oreste et d'Électre.
Moi qui ne suis pas toujours très sensible à l'oeuvre de Sartre, il me faut reconnaître que là, j'ai vraiment beaucoup aimé cette mouture tragique des Mouches.
L'argument, en deux mots : Oreste, de retour dans sa ville natale, Argos, après un long exil la retrouve surnaturellement envahie par des mouches. Il s'agit d'une punition divine infligée à la cité qui n'a rien fait pour confondre Égisthe et Clytemnestre, qui ont fomenté ensemble l'assassinat du premier mari de cette dernière, Agamemnon.
Électre, fille de Clytemnestre et du défunt Agamemnon souhaite ardemment le retour de son frère Oreste, pensant qu'il est le seul à ne pas laisser impuni le crime perpétré contre son père, l'ancien roi, frauduleusement supplanté par Égisthe.
Le frère et la soeur ne se reconnaissent tout d'abord pas, puis Jupiter lui-même vient coller son grain de sel dans l'histoire. Bref, Oreste doit-il ou ne doit-il pas s'opposer aux Dieux, venger son père, s'en prendre aux siens, exécuter sa propre sentence sous l'angle de sa propre conception de la justice, en somme, de la vraie tragédie comme on les aime.
Cependant, j'ai vraiment adoré cet éclairage très " milieu XXème siècle " qu'imprime ici l'auteur (on sait que la pièce a été écrite en pleine période de collaboration vichyste). En effet, du coup, la pièce trouve un intérêt philosophique exceptionnel et à chaud, face à la tragédie réelle qui se jouait alors.
Je pense même qu'elle prend plus encore son sens au sortir de la guerre, durant cette période de " grande lessive " qui suit immanquablement des épisodes aussi noirs de l'histoire d'un pays, quel qu'il soit après la chute d'un régime autoritaire.
Les notions de sentiment de culpabilité, de pardon, de rachat (rédemption), de vengeance, de passage à l'acte, de désaveu abordés par Jean-Paul Sartre prennent alors tout leur sens, philosophiquement parlant.
On peut y lire aussi, comme je l'ai mentionné plus haut, une allégorie de l'amnistie générale de la période post collaboration à l'issue de la seconde guerre mondiale. Peut-on laisser impunis des collabos ? Est-on plus heureux après les avoir châtiés ? Autant de questions qu'il est toujours bon de méditer à froid, au cas où un jour nous aurions à y réfléchir à chaud, ce que je n'espère pas, mais ce que nos grands-parents, qui eux non plus ne le souhaitaient pas, ont eu à faire, …
Tout compte fait, une pièce que j'ai trouvée subtile et captivante, qui ne s'égare jamais à vouloir fournir des réponses toutes blanches ou toutes noires et que je conseille vivement. Mais, une fois encore, vous aurez compris que ce n'est là qu'un avis, c'est-à-dire, pas grand-chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          640
Cer45Rt
  07 juillet 2019
Si toutes les oeuvres de Sartre, même de fiction, sont philosophiques, toutes ne sont pas explicitement philosophiques. "Les Mouches" est dans ce cas.
Il s'agit d'un exposé, on ne peut plus évident, des thèses existentialistes, avec un porte-parole de celles-ci, contre la fausse vertu du monde : Oreste.
Sartre en profite au passage pour égratigner les religions, soulignant que celles-ci se nourrissent moins de l'existence prétendue et de la puissance factice d'un Dieu inexistant que de la soumission des hommes.
C'est une pièce puissante, construite admirablement.
On y trouve beaucoup de finesse, d'intelligence, de subtilité, aucun manichéisme ; on y trouve des réflexions intéressantes sur la condition humaine, la liberté individuelle… C'est vrai que "Les Mouches" tient de la pièce à thèse ; mais, puisque les qualités artistiques y sont, est-ce si condamnable ?...
Sartre a le don de créer des formules fortes, des dialogues puissants, de faire surgir des questionnements complexes. le Maître de la Philosophie, celui qui est à mes yeux le plus grand, le plus exceptionnel des philosophes était aussi un immense écrivain.
Il savait créer des dialogues beaux et fins et toutes ces scènes troublaient et suscitaient de la réflexion.
Ces pièces, à la fois lumineuses et sombres, sont marquées par la complexité et l'ambiguïté, propre à sa pensée savante, complexe, mal compris par le lecteur inattentif.
Une pièce exceptionnel d'un auteur exceptionnel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
eife
  24 mai 2016
J'ai dévoré ce livre , je l'ai lu en une après-midi je n'arrivais pas à décrocher les yeux de l'oeuvre !
je trouve que ce livre fait énormément réfléchir sur la notion de LIBERTE .
Lorsqu'on est libre, il n'y a ni Bien ni Mal. C'est pour cela qu'aucun homme n'est vraiment libre. « mais tout d'un coup la liberté a fondu sur moi (….) et il n'y a plus rien eu au ciel, ni Bien , ni Mal , ni personne pour me donner des ordres » ( le mouches ) La liberté , la vraie liberté fait peur , car il n'y a pas de règles , vous êtes votre propre juge et l'Homme est incapable de vivre sans règles ni dictats et c'est pour cela que nous avons besoin d'être l'esclave et l'appartenance de quelqu'un .De plus le fait d'être libre nous laisse seulement avec nous –même , la peur de se retrouver face à face avec soi-même et de se préoccuper de notre propre existence et pas celle des autres est inhumaine car l'Homme ne peut pas se développer normalement dans une société actuelle sans être en contact permanent avec son semblable , de se comparer à lui ou encore de l'envier . L'Homme n'est alors vraiment libre qu'à partir du moment où il ne dépend de personne et n'a pas peur de se retrouver face à lui-même.
c'est ainsi que j'ai commencé à penser après le fermeture du livre ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LunaZione
  08 avril 2015
Cette pièce est très différente de Huis Clos et tant mieux : le fait de les réunir est assez improbable car leurs gens sont très différent mais se rejoignent sur le thème des relations à autrui, du repentir, des relations avec la mort...

Les Mouches est écrit à la façon d'une tragédie grecque et est vraiment très agréable à lire, même si elle part un peu dans tous les sens vu le nombre important d'évènements qui se déroulent dans celle-ci. L'histoire est, au premier abord, assez étrange, mais très prenante, voir même suffocante. Il est impossible de s'arrêter de la lire !

Les personnages sont assez bizarre, je doute qu'ils puissent réellement exister, ce qui nous donne d'autant plus l'impression d'atterrir dans un autre monde, qu'on ne connait pas mais qu'on souhaite découvrir (mais surtout pas y vivre, enfin moi, en tout cas...). Par contre leurs prénoms se ressemble beaucoup ce qui rend parfois la compréhension du la pièce difficile car on se confond alors beaucoup entre les personnages ce qui donne parfois des choses vraiment très bizarres !

Le style est très pertinent, j'aime beaucoup la façon dont Jean-Paul Sartre à de nous faire réfléchir et nous poser des questions sur la vie qui nous entoure et ce qui nous attend après, sur ce que vont donner nos actions à long terme...
Cette pièce est vraiment à découvrir !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
brigittelascombe
  13 avril 2012
Tragédie en trois actes, Les mouches revisitent le thème antique de la vengeance d'Oreste pour punir l'assassinat (quinze ans plus tôt) de son père Agamemnon (roi d'Argos) par son rival Egisthe (qui a épousé sa mère et traite sa soeur Electre comme une servante).
Figure de proue de l'Existentialisme, Jean-Paul Sartre (agrégé de philosophie,essayiste,romancier,auteur dramatique du XX° siècle) s'attache ici au thème de la liberté et au fait que si Dieu n'existe pas (Jupiter qui a crée les hommes pour mieux les asservir et qui estime que la liberté d'Oreste "est une gale qui le démange" est renié par Oreste)l'homme est libre et devient ses actes.
On retrouve également le thème du bien et du mal. Exister, c'est s'engager, mais si l'on s'engage en tuant le mal par le mal est-ce un bien?
Les mouches "déesses du remords" dont Jupiter est le maître se chargeront de dévorer le coupable.
A noter le personnage d'Electre (en fervente croyante repentante) différente de l'Electre de Jean Giraudoux enquêtrice à la justice implacable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
MJNMJN   07 décembre 2014
JUPITER - Regarde-moi. (Un long silence.) Je t'ai dit que tu es fait à mon image. Nous faisons tous les deux régner lordre, toi dans Argos, moi dans le monde ; et le même secret pèse lourdement dans nos cœurs.

EGISTHE - Je n'ai pas de secret.

JUPITER - Si. Le même que moi. Le secret douloureux des Dieux et des rois : c'est que les hommes sont libres. Ils sont libres, Egisthe. Tu le sais, et ils ne le savent pas.

EGISTHE - Parbleu, s'ils le savaient, ils mettraient le feu aux quatre coins de mon palais. Voilà quinze ans que je joue la comédie pour leur masquer leur pouvoir.

JUPITER - Tu vois bien que nous sommes pareils.

EGISTHE - Pareils ? Par quelle ironie un Dieu se dirait-il mon pareil ? Depuis que je règne, tous mes actes et toutes mes paroles visent à composer mon image ; je veux que chacun de mes sujets la porte en lui et qu'il sente, jusque dans la solitude, mon regard sévère peser sur ses pensées les plus secrètes. Mais c'est moi qui suis ma première victime : je ne me vois plus que comme ils me voient, je me penche vers le puits béant de leurs âmes, et mon image est là, tout au fond, elle me répugne et me fascine. Dieu tout-puissant, qui suis-je, sinon la peur que les autres ont de moi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SachenkaSachenka   26 mars 2015
JUPITER
Quelle étrange jalousie! Rassure toi : je ne l'aime pas plus que toi. Je n'aime personne.
Commenter  J’apprécie          250
brigittelascombebrigittelascombe   13 avril 2012
Egisthe
Je n'ai pas de secret.

Jupiter
Si. Le même que moi. Le secret douloureux des Dieux et des rois: c'est que les hommes sont libres. Ils sont libres, Egisthe. Tu le sais, et ils ne le savent pas.
Commenter  J’apprécie          100
SachenkaSachenka   25 mars 2015
LES HOMMES
Pardonnez-nous de vivre alors que vous êtes morts.
Commenter  J’apprécie          280
SachenkaSachenka   24 mars 2015
CLYTEMNESTRE
Tu es jeune, Electre. Il a beau jeu de condamner celui qui est jeune et qui n'a pas eu le temps de faire le mal. Mais patience : un jour, tu traineras après toi un crime irréparable.
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Jean-Paul Sartre (188) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Paul Sartre
Dans le cadre du banquet d?été 2019 intitulé « Transformer, transfigurer » qui s?est déroulé à Lagrasse du 2 au 9 août 2019.
Pour la criée consacrée aux éditions Verdier, le philosophe Gilles Hanus a présenté le livre "Pouvoir et liberté" de Jean-Paul Sartre et Benny Lévy paru en 2007.
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'oeuvre littéraire et théâtrale de Jean-Paul Sartre

Dans Huis Clos, l'enfer c'est...

Les oeufs
Les autres
La guerre
Les voisins

8 questions
292 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-Paul SartreCréer un quiz sur ce livre
.. ..