AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070137732
Éditeur : Gallimard (07/06/2012)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 15 notes)
Résumé :
"L’inconnue de la Seine", personnage aussi captivant
qu’énigmatique, serait une jeune femme retrouvée noyée en 1901. Sa beauté fascinante lui valut l’honneur d’un masque mortuaire en plâtre, reproduit à des milliers d’exemplaires et aujourd’hui toujours disponible. Vraie noyée, ou faux fabriqué par un mouleur astucieux à partir d’un modèle vivant ? Autour de celle que l’on appela aussi "la vierge du canal de l’Ourcq", car même le lieu de la découverte reste ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Franz
  29 août 2017
Les vies enfuies
Simon, trentenaire, libraire de livres et disques d'occasion à Paris, fait l'acquisition chez un brocanteur de la copie du masque mortuaire en plâtre d'une jeune femme inconnue, probablement noyée en Seine en 1901. Fasciné par la beauté opalescente et l'énigmatique sourire semblant tourné vers l'au-delà, Simon va enquêter sur la disparue anonyme en fouillant les archives photographiques, les registres de la morgue (aujourd'hui institut médico-légal où passent les morts non identifiés avant leur atterrissage en fosse commune) et les fonds imprimés de la Bibliothèque nationale, rue de Richelieu. Il échafaude des scénarios, élabore des vies probables mais l'inconnue pourtant mise à nu s'escamote, rétive à toute identification. Simon finirait par lâcher prise s'il ne croisait in extremis une thésarde allemande travaillant sur le même sujet sous la coupole de la salle Labrouste et disposant d'une avance considérable dans son travail de recherche. Simon se sent dépossédé et il va tenter de s'approcher de la chercheuse qui est peut-être une incarnation de l'inconnue.
Quête identitaire magnifique et lumineuse, L'Inconnue de la Seine est une oeuvre subtile et envoutante qui dresse en « profil perdu » le portrait de Didier Blonde. L'auteur cisèle des phrases courtes, aériennes, simples et immédiatement compréhensibles mais porteuses d'un sens dissimulé à l'instar du masque de plâtre. Il suffirait, pour tenter d'approcher le mystère poétique, de s'attarder sur cette phrase, radieuse comme une épitaphe qui évoque des photons tramés dans des particules en suspension, dans une fin d'après-midi ensoleillée : « La poussière tombe avec la lumière, imperceptiblement », ainsi de la dissolution des morts dans le puits de la lumière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Actulitteraire
  09 août 2012
Pendant plus de 120 pages, Didier Blonde part à la recherche de l'inconnue de la Seine, source d'inspiration de nombreux artistes. Disparue noyée en 1901 dans ce célèbre fleuve parisien, elle reste une figure remplie de mystère et de promesses. Didier BLONDE arrive à faire découler de cette femme une quête prenante, dans laquelle le lecteur se sent investi - à son échelle.

L'idée d'une quête de cette figure lointaine et floue, de ce symbole du XXe siècle, paraît, dès le départ, aboutie. le narrateur instauré par Didier BLONDE s'efface peu à peu, et met totalement cette inconnue au centre du roman, malgré son rôle narratif, qui n'est pas à négliger. En effet, c'est par sa voix que la recherche se met en place. C'est avec lui que l'on navigue entre la Bibliothèque Nationale, dans le Paris romanesque, etc. Et au final, c'est presque l'intrigue qui s'effacerait derrière cette femme dont il est question.

Beaucoup de mystère repose sur ce livre. Certains protagonistes - plus ou moins secondaires - sont appelés par de simples initiales, le narrateur est complètement flou pour le lecteur. En effet, on ne connaît presque rien de celui-ci, malgré son rôle prépondérant de médiateur narratif dans le récit. L'écriture de L'Inconnue de la Seine se lie à l'intrigue agréable, de par sa fluidité. En effet, l'emploi de vocabulaire simple associé à la première personne rend le récit facilement compréhensible, même si le style reste inexplicablement subtil.
Didier BLONDE arrive ici à lier un thème souvent traité en littérature - notamment par Aragon, Blanchot, Supervielle, etc. - avec un style relativement sobre et rapidement accessible. L'inconnue de la Seine reste et restera cette icône au visage angélique, pleine de mystère, dont l'auteur ne prétend pas ici élucider l'énigme. Un thème intriguant, un style abouti, à croire que tout nous porte vers cette Inconnue de la Seine.
Lien : http://actulitteraire.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Stemilou
  04 octobre 2018
Simon, libraire en livres et disques d'occasion à Paris se retrouve un beau jour face à un masque étrange et fascinant dans la boutique d'un antiquaire. Ce masque est la copie d'un masque mortuaire d'une jeune femme inconnue morte noyée dans la Seine en 1901, une beauté énigmatique dont le sourire affiché après la mort accentue encore l'étrangeté. Simon veut retrouver l'identité de cette jeune fille dont l'identité reste inconnue après plusieurs décennies, il va ainsi fouiller dans les archives de la morgue, décortiquant les les informations sur chaque mortes restées non identifiées, ses noyées de la Seine si nombreuses à une époque. Il se rend à la Bibliothèque nationale tentant vainement de trouver un nom, Simon est prêt à laisser tomber toutes ses recherches mais rencontre une femme d'origine allemande qui enquête elle aussi sur ces jeunes femmes et semble posséder des informations qu'il n'a pas.
Cette inconnue de la Seine a inspiré artistes et écrivain sans jamais révéler son identité, l'enquête que Didier Blonde nous offre à travers Simon est dramatique et enivrante de mystères. J'ai été subjuguée par ce masque comme on du l'être tant d'autres à la lecture du roman, je suis partie à la recherche de ce masque sur Internet pour en comprendre la fascination il est d'ailleurs assez troublant. Un récit qui se lit rapidement, une écriture simple et des phrases courtes, Simon garde un rôle de narrateur pour une quête perdue d'avance et sert à mettre en avant cette jeune fille, ce masque, son époque et ses mystères tout en faisant entrer dans la danse ces artistes au fil du temps pris au piège de ce sourire venu de l'au-delà.
Un goût pour l'étrange m'a attiré vers ce récit et cette inconnue qui n'en demeure pourtant pas tout à fait une.
Lien : http://stemilou.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
anaisg78
  23 décembre 2016
Didier Blonde nous entraîne au XIXe pour tenter de percer ce mystère : qui était l'Inconnue de la Seine ? Une jeune fille, pauvre, sûrement, morte dans les eaux du fleuve. Qui était-elle ? Pourquoi a-t-elle trépassé si violemment ? le lecteur ne le saura pas... Et c'est peut-être mieux comme cela.
Commenter  J’apprécie          00
mpierre76
  06 mars 2013
Sujet un peu déroutant mais très bien écrit, ce petit roman se dévore car nous aussi on aimerait découvrir qui est derrière le masque.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Telerama   27 juin 2012
Enquête compassionnelle pleine de fausses pistes et de révélations intérieures, ce nouveau livre dégage le même charme mélancolique que les précédents.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
YANCOUYANCOU   16 août 2018
« Quand je m'installe à ma place, aux imprimés, un sentiment de bonheur m'envahit. Je reste immobiles, des journées entières, environné de la rumeur discrète des lecteurs qui monte comme une prière. La nuit tombe sur les coupoles de verre tandis que les opalines vertes s'allument, une à une, le long des travées. Le temps disparaît et, au coeur de cette cathédrale de papier frappée d'hypermnésie sous l'envahissement de ses volumes, je pense à l'Inconnue comme à un être lointain, que j'ai connu autrefois et dont j'ai oublié le nom. Je l'au su pourtant, j'en garde un vague écho sonore bourdonnant aux oreilles, je l'ai, là, sur le bout de la langue, il va me revenir. L'engourdissement me gagne, il suffit de tourner les pages, distraitement, de noter quelques mots illisibles, de me laisser engloutir jour après jour dans cette marée de livres. Et je rêve qu'on me retrouve, un matin, mort sous l'effondrement des rayonnages de la librairie. Oui, comme Alkan, tué net sous l'écroulement de sa bibliothèque, ce serait une belle fin. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Didier Blonde (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Didier Blonde
Didier Blonde - Le Figurant
autres livres classés : rechercheVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'odyssée classiques abrégés

Quel est le nom du personnage principal ?

Ulysse
Antinoos
Circé
Zeus
Poséidon

10 questions
76 lecteurs ont répondu
Thème : L'Odyssée de HomèreCréer un quiz sur ce livre