AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 225927689X
Éditeur : Plon (10/01/2019)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Colette et Jacques, l'histoire d'un amour hors du commun, plus fort que le malheur ; et aussi, de 1939 à la fin du XXe siècle, le roman-vrai d'une époque qui se déchire, s'interroge et s'invente.Une femme, un homme, un fil ? l'amour. Orphelin de père, Jacques n'a que dix-sept ans quand il devient résistant. Chez lui, l'engagement se confond avec la passion. Dévoué à l'action publique, il sera tour à tour le premier conseiller d'Edgar Faure dans presque tous les gouv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Melou13
  08 mars 2019
Le résumé de ce livre laissait présager un roman d'amour retraçant la vie et les épreuves rencontrées par un couple Français : Colette et Jacques.
En théorie seulement…
Mon histoire à l'eau de rose s'est liquéfiée, mes envolées lyriques se sont transformées en discours politiques et mes coeurs dans les yeux en paupières luttant contre le sommeil.
Ce récit biographique sur les parents de l'auteur se déroule sans émotion et donne l'impression d'assister à un cours d'histoire politique. de nombreux détails sont donnés sur certains faits divers mais aucune description n'est donnée sur des sentiments humains. La passion ne se ressent qu'au travers de la politique qui est omniprésente et qui étouffe complètement l'amour.
C'est pour toutes ces raisons que j'ai abandonné ma lecture à quelques pages de la fin, la déception ayant pris le dessus.
J'ai au moins appris l'existence de Jacques Duhamel dont je n'avais jamais entendu parler et qui d'après son fils a joué un rôle primordial dans la vie politique de la fin de la IVe République et dans le début de la Ve, avis aux amateurs d'histoire politique donc !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
motspourmots
  12 janvier 2019
A la fin de ce livre, Olivier Duhamel explique que, habitué à écrire plutôt des essais, il a tenu à s'essayer à écrire un roman, avec l'aide de plusieurs personnes qu'il remercie, mais qu'il n'est pas certain d'y être arrivé.
Effectivement. On voit bien les tentatives, notamment au début, d'utiliser (maladroitement) des ressorts romanesques mais très vite, le naturel reprend le dessus et on se retrouve dans quelque chose qui a tout du récit. Je trouve dommage du coup de ne pas l'avoir rangé carrément dans cette catégorie, moins trompeuse pour le lecteur et qui permettrait certainement de mieux le recevoir. Car il s'agit de l'histoire des parents de l'auteur qui furent des figures du milieu politique et du milieu éditorial français au cours du 20ème siècle et, à ce titre, témoins intéressants des moeurs et des événements historiques.
J'avoue m'être pas mal ennuyée à cette lecture alors que le contenu est certainement susceptible d'intéresser quelqu'un d'averti sur le sujet ; mais pour moi, trop "d'entre-soi", pas assez de hauteur pour donner à ce récit personnel une portée plus universelle.
Bref, ce n'était pas une bonne pioche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          134
NathalieBC
  05 mars 2019
Les critiques négatives ont bien raison: aucune émotion ne transpire de cette biographie (hagiographie ?) familiale. Olivier Duhamel raconte la vie et l'oeuvre de sa mère, éditrice et surtout de son père, homme politique . Personnellement, je n'avais jamais entendu parler de Jacques Duhamel mais, aux dires de son fils, il a tout fait: évité la guerre au Maroc, fait élire Pompidou, supprimé la censure, tout ça en plus d'avoir été résistant . Vous l'aurez compris, il y a certains côtés qui m'ont un peu agacée, comme le récit des vacances à Courchevel par exemple. Pourtant, j'ai lu Colette et Jacques très vite et avec un vif intérêt pour cette plongée au coeur des IVème et Vème républiques .
Il y a également une chose qui m'a laissée perplexe, c'est le passage sur la main mise de la Gauche sur la culture et l'éducation. Moi qui suis née dans les 70ies, je me rends compte que, durant toute ma scolarité, je n'ai jamais lu un seul auteur de droite ! C'est quand-même incroyable ! Prévert, Aragon, Camus, oui bien sûr mais Gide, Claudel ou Giono, jamais lus ! J'ai découvert Mauriac, Céline et D Ormesson grâce à des amis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
Christlbouquine
  15 janvier 2019
Je m'attendais à l'histoire d'amour d'un couple d'intellectuels français, je me suis trouvée face à une page d'histoire de France qui débute à la seconde guerre mondiale.
Pas que cela soit inintéressant, bien au contraire, mais peu de romantisme dans ce livre hommage à ses parents.
Plus habitué aux livres politiques qu'au roman (c'est son premier), Olivier Duhamel ne peut s'empêcher de retracer les grands moments de la fin de la IVème République et de la Vème. Auxquels son père est intimement attaché, certes, mais tout cela manque pas mal d'émotions et de sensibilité.
Avec un père, Jacques, très engagé dans la vie politique française et une mère, Colette, qui dirigea les éditions La Table Ronde et travailla avec Claude Gallimard dont elle devint l'épouse, les anecdotes et les sujets intéressants ne manquent pas.
Mais cela est dit sans tellement d'affect, sans ressenti personnel, laissant un peu le lecteur en dehors de l'histoire.
Commenter  J’apprécie          41
DianeRocch
  28 février 2020
Olivier Duhamel, connu en tant que politologue et homme politique français, signe son premier roman(-vrai) sur l'histoire de ses parents. C'est brillamment écrit, savamment décrit et richement documenté par des lignes entières tirées, mots pour mots, d'allocutions des protagonistes (le plus souvent politique).
Plus qu'une fresque historique, c'est l'évolution d'un couple au coeur d'enjeux politiques, pour lui et au sein du milieu littéraire, pour elle.
Colette et Jacques Duhamel traversent le XXème siècle, ses Républiques (passage de la IV à la V), ses moeurs, ses difficultés et ses joies qui font les délices de cette société française d'après-guerre.
L'on découvre, d'une part, un homme acharné de travail, protecteur et aimant ; et d'autre part, une femme libre, passionnée et digne.
L'auteur nous transmet avec pudeur ces personnages qui l'ont façonné et qui incarnent le sentiment d'une époque, aujourd'hui révolue.
Cette famille bourgeoise moderne, parfois avant-gardiste, en termes d'éducation et d'amour transmis, de sensibilité gauche se dessine au travers du récit d'Olivier Duhamel qui rend compte de son admiration et de la reconnaissance filiale qu'il voue à ses parents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (2)
LeFigaro   10 avril 2019
De Paris à Sanary, le politologue publie un premier roman en forme d’hommage émouvant à ses parents.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LeFigaro   10 janvier 2019
Avec Colette et Jacques, une biographie sur ses parents, le juriste nous entraîne dans une époque brillante au sein d'une famille romanesque.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
DianeRocchDianeRocch   28 février 2020
Rien ne les arrêterait. Ils gagneraient. Ils avaient libéré le pays, ils le reconstruiraient. Ils étaient les bâtisseurs de l’avenir. 
Commenter  J’apprécie          00
DianeRocchDianeRocch   28 février 2020
Hélène lui répondit :
« — Je préfère le savoir emprisonné par les Allemands que libéré par vous. »
Commenter  J’apprécie          00
DianeRocchDianeRocch   28 février 2020
Paradis peut-être, mais tout relatif en ces temps où le soleil semblait ne jamais se lever. 
Commenter  J’apprécie          00
DianeRocchDianeRocch   28 février 2020
Mai 68 ne les avait qu’à moitié opposés, Juin 68 les avait à nouveau réunis. 
Commenter  J’apprécie          00
Video de Olivier Duhamel (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Duhamel
Interview sur France Culture
autres livres classés : éditionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
914 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..