AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782729825287
358 pages
Éditeur : Ellipses (13/09/2005)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 14 notes)
Résumé :
"Descartes non lu nous détermine que nous le voulions ou non", écrit Hans Jonas.
A quoi Descartes nous détermine-t-il ? Hier encore, il était possible de répondre : à nous rendre méthodiquement, polytechniquement maîtres de toutes choses pour soulager le sort des hommes et rendre leur vie plus agréable.
Mais voici que les réalités nées de la philosophie de l'homme moderne s'ingénient à contredire les ambitions de cette philosophie, à transformer ses pr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
courgette
  21 septembre 2010
Qualifié de réactionnaire, Alain Finkielkraut se présente surtout comme un penseur lucide de notre monde. On ne comprend pas trop au début, mais après réflexion, il est très stimulant de se frayer un chemin avec lui à travers les différents sens de la modernité.
Je pense que son essai n'est pas mal, même s'il se répète souvent, ce qui m'a poussé à zapper quelques pages du milieu pour aller voir directement à la fin.
Le propos est argumenté, nuancé. C'est bien.
Commenter  J’apprécie          10
alpino
  13 mars 2013
Remarquable ouvrage, qui commence par une analyse subtile de l'effet produit sur Roland Barthes de la perte de sa tendre mère.
Très pédagogique et brillant.
Si l'histoire des idées ressemble à ça, j'en veux !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
JeanLouisBOISJeanLouisBOIS   30 janvier 2012
Alors que les Anciens voient d'abord dans l'Histoire un cycle de déraison et de crimes, les Modernes, comme leur nom l'indique, pensent que l'Histoire a un sens, que ce sens conduit jusqu'à eux, et que la masse immense de besoins, de désirs, d'intérêts, d'opinions et de représentations individuelles constituent les moyens dont se sert la Raison pour établir son règne. (p.44)
Commenter  J’apprécie          40
courgettecourgette   21 septembre 2010
La guerre couve sous l'apparence de l'homogénéité. Il n'y a pas un, mais trois humanismes : l'humanisme galiléo-cartésien qui progresse en renversant la domination de l'erreur et des fausses théories ; l'humanisme classique qui veille sur le trésor des œuvres admirables [...] ; l'humanisme romantique enfin qui refuse d'abandonner la réalité à l'impérialisme de la méthode et qui dessine l'image d'un irréductible enracinement de l'Homme. Alors qu'au royaume du premier humanisme, le temps et la lumière se projettent en avant, les deux autres ont partie liée avec les ombres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JeanLouisBOISJeanLouisBOIS   24 octobre 2012
[Sade] "L'homme est sujet à deux faiblesses qui tiennent à son existence, qui la caractérisent. Partout il faut qu'il prie, partout il faut qu'il aime et voilà la base de tous les romans." (p.34).
Commenter  J’apprécie          50
JeanLouisBOISJeanLouisBOIS   30 janvier 2012
En substituant le mérite à la naissance ("Il n'y a ni héritier, ni rentier dans les stades"), c'est la démocratie elle-même que le sport met en scène, c'est le principe démocratique qu'il fait jouer et qu'il offre au regard, ce sont les valeurs de l'égalité qu'il popularise et qu'il enracine, en douceur et par le biais du spectacle, chez ceux qui les ignorent encore ou qui leur sont réfractaires. (p.61).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JeanLouisBOISJeanLouisBOIS   30 janvier 2012
Être moderne, c'est se séparer, c'est surmonter, progresser, avancer, dépasser, transcender: mouvement actif, conquérant, volontaire. Survivre, c'est être quitté. Le Moderne va de l'avant, le survivant regarde vers l'arrière. L'un est projet, l'autre, regret. (p.33)
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Alain Finkielkraut (62) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Finkielkraut
L'intégralité de l'interview https://bit.ly/38H2xKy « J'en ai assez d'entendre parler de ces libertés supprimées ! » le philosophe Alain Finkielkraut était l'invité de C à Vous.
— Abonnez-vous à la chaîne YouTube de #CàVous ! https://bit.ly/2wPCDDa —
Et retrouvez-nous sur : | Notre site : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ | Facebook : https://www.facebook.com/cavousf5/ | Twitter : https://twitter.com/CavousF5  | Instagram : https://www.instagram.com/c_a_vous/
Dans la catégorie : Changements sociauxVoir plus
>Sciences sociales : généralités>Processus sociaux>Changements sociaux (205)
autres livres classés : modernitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
330 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre