AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782851971821
264 pages
Éditeur : L'Herne (21/09/2016)
4.33/5   3 notes
Résumé :

Né à Paris en 1906 dans une famille loufoque, non-conformiste et peu scrupuleuse, Maurice Sachs eut une vie sulfureuse, aujourd’hui encore entachée d’opprobre. C’est qu’il a mal fini : bien que juif et homosexuel, il achève sa « carrière » dans la Gestapo de Hambourg. Il n’avait pas 39 ans. À sa naissance, son père, Herbert Ettinghausen, s’éclipse rapidement et sa mère, Andrée Sachs, qui vit d’expédients, ne tarde pas à l’abandonner dans un internat de style... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
hrousset
  24 octobre 2016
Voilà une livraison de L'Herne courageuse, originale et indispensable à tout amateur de littérature surtout s'il s'intéresse à la période de l'entre-deux-guerres.
De quoi s'agit-il, ou plutôt de qui s'agit-il ? D'un ouvrage sur un écrivain maudit, sulfureux par ses ouvrages et surtout par sa vie contractée sur moins de quarante ans de 1906 à 1945 ,vie marquée par des trahisons multiples ,une existence de dandy rêvant de vivre dans le luxe ce qui n'était possible qu'au prix de vols ,(de manuscrits et de tableaux),de marché noir ,de combines de tous ordres. Encore fallait-il, qu'il fut intégré dans le milieu artistique et parisien comme il le fut dès l'âge de 18 ans , après une jeunesse difficile (départ du père alors qu'il avait six ans, mère non aimante rapidement remariée),et compliquée par une homosexualité affichée, une judéité dure à porter ,une certaine paresse…Cette vie hors du commun, romanesque qui tient de la légende ne fut possible que grâce à un pouvoir de séduction incroyable qui l'a amené à rencontrer Jean Cocteau (dont il fut le secrétaire à défaut d'être un nouveau Radiguet),Jacques et Raïssa Maritain (qui le convertirent au catholicisme au point qu'il rentra au séminaire à l'âge de vingt ans mais n'y resta pas…), André Gide dont il fit le portrait et qui le fit rentrer chez Gallimard avec l'aide de Jean Paulhan pour diriger une collection (catholique !!) ,Max Jacob (qui tint le double rôle de père et d' « Aimé ») ,le couple Castaing qui l'introduisit à l'art moderne ,le psychiatre René Allendy qui débuta pour lui une psychanalyse ,et Violette Leduc avec laquelle il vécut ,non sans avoir eu de nombreux amants et s'être marié à la fille d'un pasteur presbytérien…,en même temps qu'il trahissait tous ceux qui l'avaient aidé ,et volaient les uns et les autres .Les choses se sont bien sûr aggravés pendant la guerre, avec départ en Allemagne, trafics multiples, dénonciations, collaboration directe avec la Gestapo et finalement emprisonnement à Hambourg et mort dans des conditions dramatiques (abattu par un SS).
Un personnage sulfureux donc et dont l'intérêt que lui portent ces cahiers tient au fait qu'il fut un écrivain de talent : chaque phrase est un coup de révolver (une dizaine d'ouvrages dont beaucoup posthumes :Alias, Chasse à courre, Sabbat ,Abracadabra…)et surtout un témoin privilégié des Années Folles (Au temps du boeuf sur le toit ,Tableau des moeurs de ce temps) .
La coordination de l'ouvrage collectif est du à celui qui a écrit il y a quelques années sa biographie : Henri Raczymow, et qui nous donne envie de mieux connaitre les écrits de Sachs avec l'absence de jugement sur l'homme, et en multipliant les points de vue par le choix des collaborateurs ou des articles ou extraits de livres de ses contemporains comme Roger Nimier, Roger Stéphane, Jacques Brenner, Claude Mauriac. , avec des textes de Sachs ou des lettres inédites. Parmi les textes on lira avec intérêt un texte de Patrick Modiano dont les romans (Place de l'Etoile en particulier) reproduisent l'atmosphère trouble de l'Occupation, avec des allusions directes à Maurice Sachs.
Au total, presqu'une cinquantaine de contributeurs, parfaitement coordonnés, répartis en douze chapitres pour faire sortir de l'ombre avec le recul d'un éclairage sans parti pris ,une oeuvre, méconnue, autant qu'une époque qu'elle illustre et dont on aurait voulu que l'auteur ne fut que personnage de roman, tellement sa vie fut scandaleuse.
C'est pour ces raisons que ces Cahiers de l'Herne , consacrés à Maurice Sachs nous proposent bien une nouvelle livraison courageuse, originale et indispensable à tout amateur de littérature.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Benjflow
  23 octobre 2016
Qui est Maurice SACHS ? Répondre à cette question est sans doute la vocation de ce « cahier ».
Maurice SACHS est un écrivain français, né en 1906 et mort en 1945. Durant sa vie, il fut l'ami d'écrivains reconnus comme GIDE ou COCTEAU. Juif et homosexuel, il va finir par s'engager au STO et offrir ses services à la GESTAPO. Sa vie sulfureuse pourrait presque faire l'objet d'un roman. La vie peu banal de cet écrivain, qui ne possède pourtant pas une bibliographie très dense, a sans doute poussé les éditions de L'Herne a consacré un "cahier" à cet auteur français méconnu.
Concernant ce « cahier », j'avoue avoir eu une certaine appréhension avant de l'ouvrir étant donné que je ne connaissais pas cet auteur. Ce « cahier » a pour vocation de faire découvrir l'oeuvre de SACHS à travers des lettres, témoignages et des extraits. Il s'intéresse longuement à ses amitiés de l'époque puis à sa vie pendant l'occupation et ,enfin, à sa vie en Allemagne. Ce cahier, qui n'a pas pour vocation de réhabiliter cet auteur alterne les points de vue négatifs et positifs.
Au final ce livre est assez dense et très complet.
Il m'a donné envi de découvrir l'oeuvre de Maurice SACHS, j'ai ainsi acheté son livre « le sabbat » dès que j'ai fini de parcourir ce cahier qui lui est consacré.
Pour conclure, ce « cahier » est une pépite pour les lecteurs qui apprécient déjà l'auteur et permettra aux autres de le découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Gaouledenn
  16 avril 2020
Quelle étude !!!! Pour qui veut découvrir cet écrivain, sa vie, c'est l'ouvrage incontournable !! Une somme conséquente de témoignages, d'études, de correspondances, d'analyses croisées, c'est véritablement un cahier complet et extrêmement bien documenté. Peut-on n'avoir aucun sens moral tout en étant attachant ? Il semblerait que oui. Un écrivain pas assez reconnu pour son oeuvre littéraire. Grand chroniqueur de l'entre deux guerres qui, a travers la présentation de sa vie propre -et vraiment corrompue- décrit les milieux intellectuels, artistiques puis collaborationnistes de ces années, folles puis noires.
Commenter  J’apprécie          10
jack56
  17 novembre 2020
On peut dire que c'est le livre idéal pour découvrir ce personnage énigmatique. En effet ce cahier de L'Herne nous permet d'avoir une meilleure connaissance de la personnalité de Maurice Sachs, par de nombreux témoignages, lettres, et autres documents. Même si par moment cela peut-être un peu lassant de lire et relire cette vie mouvementée, il y a toujours une nouveauté ou une autre vision qui enrichissent la lecture.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
jack56jack56   16 novembre 2020
Le soldat nazi croyait tuer un trainard (Maurice Sachs) ; il ignorait qu'il abattait un écrivain qui allait devenir un mythe. Il ne faut pas tuer les gens ; ça les fait vivre plus longtemps.

page 244
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Henri Raczymow (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henri Raczymow
Robert Bober "T'as pas changé" - un film de Robert Bober avec Teddy Bilis et Maurice Chevit et la participation notamment de Armand Borlant , Jean-Claude Grumberg, Serge Lask, Guy le Querrec, Henri Raczymow, Annette Wieviorka production INA dans la série "Le Changement à plus d'un titre" 1982
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1162 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre