AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Rose Celli (Traducteur)
EAN : 9782070327621
344 pages
Éditeur : Gallimard (14/04/1993)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 13 notes)
Résumé :
L'étude de la tragédie grecque, élisabéthaine, classique française est la matière de ce livre. Définir la vision tragique du monde, découvrir le sens de l'homme traqué, du cri de Cassandre au silence ultime de Phèdre, déceler à quel moment dans la conscience occidentale, et pour quelles raisons complexes, cette vision tragique perd son autorité poétique, tels sont les objets que se donne l'auteur. Peut-il y avoir une tragédie chrétienne ou marxiste, l'écriture moder... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
lehibook
  09 février 2020
En 1965, George Steiner, publie cet essai qui est une étude profonde et érudite sur l'histoire d'un genre littéraire : la tragédie . Il en fixe d'abord les codes.Puis il délimite 5 périodes durant lesquelles la tragédie est à l'apogée : en Grèce au Siècle de Péricles (Eschyle, Sophocle, Euripide), en Angleterre, à la fin du XVIe siècle (Marlowe, Shakespeare, Jonson, Webster),au XVIIème siècle en Espagne (Calderon, Lope de Vega) et en France (Corneille, Racine), en Allemagne, entre 1790 et 1840 (Goethe, Schiller, Kleist, Buchner). Il y ajoute , au début du XXème en Scandinavie et en Russie (Ibsen, Strindberg, Tchékhov). Il pose en suite la question de la survie de ce genre de nos jours . Une superbe réflexion , très stimulante pour un esprit littéraire et curieux.
Commenter  J’apprécie          40
Henri-l-oiseleur
  06 décembre 2015
La lecture de cet essai de littérature générale sera un véritable voyage pour le lecteur à travers plusieurs littératures nationales, tant est vaste la culture de l'auteur, en étendue géographique (le théâtre tragique européen en général) que temporelle (de la Grèce à nos jours). Cela seul est une bonne raison de lire ce livre, qui a pour thèse la disparition du sentiment tragique de la vie quand les idéologies optimistes occupent le devant de la scène : le christianisme, et le marxisme. Toutefois, le réel de l'histoire, qui est le tragique à l'état pur, perce toutes les bulles idéologiques.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   19 octobre 2015
(Le théâtre romantique)

En ce qui concerne la France, l'impression d'échec est presque totale. Les pièces de Victor Hugo, de Vigny et des romantiques de moindre importance non seulement sont irrémédiablement vieillies, mais il s'en dégage un insidieux relent de décomposition. Pourquoi donc Hernani et Ruy Blas sont-ils si intolérables pour peu qu'on les considère sérieusement ? Victor Hugo avait un flair infini pour les choses du théâtre ; il était un versificateur habile, brillant ; il avait à sa disposition des acteurs qui semblent avoir compté parmi les meilleurs du théâtre moderne. Qu'est-ce donc qui fait de ses pièces un mélange de véhémence et de banalité ? La raison en est certainement que, dans ces pièces, le métier théâtral l'emporte si impitoyablement sur l'art dramatique. Tout y est effet extérieur, et, invariablement, l'effet est beaucoup trop gros pour la cause.

p. 158
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lehibooklehibook   09 février 2020
C'était du silence qui hurlait , hurlait à travers tout le théâtre si bien que le public courbait la tête comme sous une rafale de vent. Et ce cri à l'intérieur du silence me semblait le même que celui de Cassandre quand elle flaire l'odeur du sang dans la maison d'Atrée. C'était le même cri sauvage avec lequel l'imagination tragique marqua pour la première fois notre imagination de la vie. La même lamentation sauvage et nue sur l'inhumanité de l'homme et le gaspillage de l'homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de George Steiner (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de George Steiner
Laure Adler s'entretient avec l'essayiste et philosophe du langage George Steiner. Diffusion de l'émission “Hors-champs” sur France Culture le 14 décembre 2015. Photographie : George Steiner, le 6 mai 2015, dans sa maison à Cambridge, au Royaume-Uni. © GREG FUNNELL POUR “LE MONDE”. Son site web : http://www.gregfunnell.com/#!/index. Intellectuel européen, spécialiste de littérature comparée et de traduction, critique littéraire, passionné de lettres et de langues, il est l'auteur de “Après Babel. Une poétique du dire et de la traduction” (1978), “Les Antigones” (1986), ou encore “Poésie de la pensée” (2011). George Steiner est né à Paris en 1929. Ses parents, d’origine autrichienne, ont fui leur pays face à la montée du nazisme. Les Steiner sont cultivés, font partie de l’élite. Le jeune George est donc initié très tôt aux lettres et langues : il parle l’anglais, le français, l’allemand et le grec ancien. Cette enfance est bercée de musique, elle fait partie de sa vie. « Il paraît que certains chefs d’orchestre arrivent à lire une partition et l’entendent dans leur tête. C’est très rare. Moi je suis incapable de lire une partition. » Très jeune, ses parents l’emmènent au concert. « La musique peut m’apporter un grand bonheur. Elle peut accompagner. La musique est au-delà du bien et du mal. » Au début de la Seconde Guerre mondiale, la famille fuit à nouveau, quitte la France quelques mois avant l’invasion de Paris par les Allemands, et part pour New York où George Steiner poursuit ses études et obtient la nationalité américaine. Suivent de brillantes études qui le conduisent à enseigner dans les institutions universitaires les plus prestigieuses. Dans son métier d’enseignant, il est confronté à des jeunes dont il déplore le manque de volonté de s’engager en politique : « Les jeunes ont un dégoût devant le processus politique lui-même, et ça c’est très grave. Aristote a dit que si on ne vient pas sur l’agora pour exercer la politique, il ne faut pas se plaindre que des bandits s’emparent du pouvoir. » Il raconte que quand il est venu travailler à Cambridge, la plupart de ses étudiants avaient l’ambition de faire de la politique à haut niveau, d’entrer au Parlement britannique, tandis qu’aujourd’hui, peu d'entre eux sont tentés par une carrière politique. L’avenir devient de plus en plus complexe, estime George Steiner, et le cerveau humain ne serait pas assez grand pour répondre à tous les problèmes. « Nous sommes débordés de questions auxquelles nous ne sommes pas capables d’apporter des réponses. Le flot immense d’informations dépasse notre capacité limitée… » Extrait musical : Erik Satie, “Le Poisson rêveur – Esquisse”, interprété par Bojan Gorišek
Invité : George Steiner
Thèmes : Essai| Poésie| Culture| Philosophie| Politique| Art| Musique| George Steiner
Source : France Culture
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Œuvres dramatiquesVoir plus
>Littérature : généralités>Biographie littéraire>Œuvres dramatiques (12)
autres livres classés : tragédieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
569 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre