AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Découvrez les meilleures listes de livres


Quand les écrivains défendent des animaux
Liste créée par Bibalice le 24/03/2020
24 livres. Thèmes et genres : végans , végétarisme , animaux

On a écrit un petit article sur les écrivains qui défendent les animaux : sur le blog de Babelio . Voici les livres cités dans notre article ainsi que vos suggestions.



1. Faut-il manger les animaux ?
Jonathan Safran Foer
4.08★ (949)

Comment traitons-nous les animaux que nous mangeons? Convoquant souvenirs d'enfance, données statistiques et arguments philosophiques, Jonathan Safran Foer interroge les croyances, les mythes familiaux et les traditions nationales avant de se lancer lui-même dans une vaste enquête. Entre une expédition clandestine dans un abattoir, une recherche sur les dangers du lisier de porc et la visite d'une ferme où l'on élève les dindes en pleine nature, J.S. Foer explore tous les degrés de l'abomination contemporaine et se penche sur les derniers vestiges d'une civilisation qui respectait encore l'animal. Choquant, drôle, inattendu, ce livre d'un des jeunes écrivains américains les plus doués de sa génération a déjà suscité passions et polémiques aux Etats-Unis et en Europe.
2. Comment j'ai arrêté de manger les animaux
Hugo Clément
4.45★ (551)

Le premier livre du journaliste Hugo Clément. Un manifeste et un guide pratique destiné à tous, aux végétariens qui veulent convaincre, mais aussi aux carnivores qui se posent des questions. « J?adore la viande. Encore plus le poisson. J?aime l?odeur des saucisses grillées au barbecue, un soir d?été, dans le jardin. Je raffole du poisson que mon père chasse au fusil harpon, du poisson cru sous toutes ses formes, en sushi, en tartare, en ceviche. J?en mangeais tous les jours. Mais, depuis deux ans, je ne mange plus un seul morceau de viande. Depuis un an, plus un seul de poisson. Cette décision vient d?une prise de conscience progressive, motivée par trois évidences : 1- Je n?ai pas besoin de manger de viande ni de poisson pour être en bonne santé, au contraire. 2- L?élevage et la pêche industriels sont un fléau pour l?environnement. 3- La manière dont l?humanité traite les animaux, particulièrement ceux d?élevage, est ignoble et immorale.
3. Deux kilos deux
Gil Bartholeyns
3.42★ (131)

Dans une région isolée de Belgique, les Hautes Fagnes, une tempête de neige s?abat sur les bois, les landes et les villages. Elle recouvre tout et maintient les hommes dans le silence et dans l?attente. Sully, un jeune inspecteur vétérinaire, débarque là pour mener un contrôle dans une exploitation avicole. Il y a eu des plaintes, des soupçons. Sully cherche des réponses auprès des habitants et des exploitants agricoles. Pendant son enquête, il trouve souvent refuge dans un diner où travaille Molly, belle et bouleversante, et Paul, le patron qui lit Walt Whitman, cuisine le poulet comme personne et semble toujours attendre que quelque chose arrive. Chaque rencontre compte, conjure le temps, promet un autre avenir. Deux kilos deux est un western, une enquête, une réflexion sur la condition animale et sur la condition humaine, c?est aussi une histoire d?amour.
4. Règne animal
Jean-Baptiste Del Amo
3.97★ (1032)

Règne animal retrace, du début à la fin du vingtième siècle, l'histoire d'une exploitation familiale vouée à devenir un élevage porcin. Dans cet environnement dominé par l'omniprésence des animaux, cinq générations traversent le cataclysme d'une guerre, les désastres économiques et le surgissement de la violence industrielle, reflet d'une violence ancestrale. Seuls territoires d'enchantement, l'enfance ? celle d'Éléonore, la matriarche, celle de Jérôme, le dernier de la lignée ? et l'incorruptible liberté des bêtes parviendront-elles à former un rempart contre la folie des hommes? Règne animal est un grand roman sur la dérive d'une humanité acharnée à dominer la nature, et qui dans ce combat sans pitié révèle toute sa sauvagerie ? et toute sa misère.
5. Nous, animaux et humains : Actualité de Jérémy Bentham
Tristan Garcia
3.88★ (17)

Quelque chose a changé dans notre sensibilité. Nous ne souffrons plus la souffrance des animaux. Et la séparation entre nous et eux à l'épreuve de laquelle nous avions édifié la certitude de notre identité se défait. L'humanité ne parvient plus à se contenir en elle-même. Elle déborde comme un vase trop plein et s'écoule vers d'autres formes de vie. Pour comprendre ce bouleversement un retour au philosophe Jeremy Bentham s'impose. Sans son introduction aux principes de morale et de législation de 1789, le fondateur de l'utilitarisme a dégagé les principaux arguments utilisés aujourd'hui par tous les défenseurs de l'antispécisme et du droit des animaux mais également les limites de cette argumentation. En se plaçant dans les pas de Jeremy Bentham mais aussi des grands auteurs de la pensée animaliste (Peter Singer, Tom Regan, Martha Nussbaum) et de certains écrivains (Franz Kafka, Curzion Malaparte, J. M. Coetzee), Tristan Garcia se livre à une réflexion très personnelle sur les paradoxes de la nouvelle communauté morale qui nous relie aux autres animaux. Pourquoi ce lien s'impose-t-il au moment où nous ne vivons plus ensemble ? Comment s'interdire de faire souffrir les autres animaux sans souffrir de la souffrance qu'ils s'imposent ? Sans jamais clore l'interrogation, l'auteur appelle à sortir de la focalisation sur la question du droit, pour ouvrir celle de la communauté sensible que nous pouvons former - ou pas - avec ce lointain semblable qu'est l'animal.
6. Jusqu'à la bête
Timothée Demeillers
3.53★ (167)

Erwan est ouvrier dans un abattoir près d?Angers. Il travaille aux frigos de ressuage, dans un froid mordant, au rythme des carcasses qui s?entrechoquent sur les rails. Une vie à la chaîne parmi tant d?autres, vouées à alimenter la grande distribution en barquettes et brochettes. Répétition des tâches, des gestes et des discussions, cadence qui ne cesse d?accélérer? Pour échapper à son quotidien, Erwan songe à sa jeunesse, passée dans un lotissement en périphérie de la ville, à son histoire d?amour avec Laëtitia, saisonnière à l?abattoir, mais aussi à ses angoisses, ravivées par ses souvenirs. Et qui le conduiront à commettre l?irréparable. Jusqu?à la bête est le récit d?un basculement, mais également un roman engagé faisant résonner des voix qu?on entend peu en littérature.
7. La guérilla des animaux
Camille Brunel
3.28★ (142)

Comment un jeune français baudelairien devient-il fanatique de la cause animale ? C'est le sujet du premier roman de Camille Brunel qui démarre dans le jungle indienne lorsqu'Isaac tire à vue sur des braconniers, assassins d'une tigresse prête à accoucher. La colère d'Isaac est froide, ses idées argumentées. Un profil idéal aux yeux d'une association internationale qui le transforme en icône mondiale sponsorisée par Hollywood. Bientôt accompagné de Yumiko, son alter-égo féminin, Isaac court faire justice aux quatre coins du globe.
8. Ivoire
Niels Labuzan
3.59★ (83)

Ivoire, c'est une époque, la nôtre, celle qui risque d'assister à l'extinction de nombreux animaux sauvages. Ivoire, c'est un pays, le Botswana, qui s'est engagé dans la lutte contre le braconnage et dont le territoire est devenu un sanctuaire pour les éléphants. Ivoire, c'est un espoir, celui suscité par ces paysages grandioses, ces hommes et ces femmes qui les préservent et ces espèces qui les peuplent encore. Ivoire, c'est un roman, une aventure, des personnages : Seretse, Bojosi, Erin, qui vont devoir prendre les décisions les plus importantes de leur vie et affronter des hommes capables de tout pour tirer profit des animaux. Un roman superbe qui interroge les liens de l'homme avec la nature et le monde sauvage : ces animaux craints, admirés, chassés, enfermés, vendus sont le reflet de notre histoire, de nos peurs et de notre avenir.
9. Vegan Psycho
Freeric Huginn
4.26★ (33)

Pour commencer, une dizaine de victimes. Une lettre ?V? gravée au couteau à même la peau. Toujours le même mode opératoire. Puis tout bascule... Pourquoi ce tueur a-t-il tout à coup changé de procédure pour ses crimes ? Sans compter un dernier message dont le contenu désigne la mouvance Vegan Antispéciste. Assez provocateur pour semer une certaine agitation au sein de la population du pays, et jeter nos enquêteurs en pâture aux ambitions voraces de politiciens carriéristes. Au diable les dégâts... « Trouvez un coupable ! », ceux-là n?avaient plus que ces trois mots à la bouche. Embarqués malgré eux dans cette affaire horrifique, Vanessa, jeune inspectrice à la criminelle, et Valmont, le vieux briscard, mettront-ils un terme aux agissements du meurtrier ? Et comment réagir, lorsque sa morale comme toutes les convictions de sa profession sont ébranlées ?
10. Jefferson
Jean-Claude Mourlevat
4.15★ (1159)

Le pays où cette histoire commence est peuplé d'animaux qui marchent debout, parlent, peuvent emprunter des livres à la bibliothèque, être amoureux, envoyer des textos et aller chez le coiffeur. C'est justement ce que fait le hérisson Jefferson en ce matin d'automne radieux. Il part se faire rafraîchir la houppette et cela suffit à le mettre en joie. Mais en arrivant au salon Defini-Tif, Jefferson découvre une scène horrible: le blaireau Edgar, son coiffeur, est au sol, une paire de ciseaux plantée dans la poitrine. Pour le hérisson, les ennuis commencent et le précipitent dans une aventure qui le conduira au pays des êtres humains. Hélas !
11. Le Père de nos pères
Bernard Werber
3.65★ (5116)

L'homme descend du porc ! C'est moins chic que le singe évidemment et les partisans de la théorie classique qui butent toujours sur le problème du chaînon manquant ne sont pas prêts à accepter cette hypothèse. Ils vont d'ailleurs jusqu'à assassiner le professeur Adjémian, père de la théorie porcine pour l'empêcher de divulguer ses travaux. Mais une courageuse journaliste va tenter de résoudre une double énigme : celle du meurtre du professeur et celle de la naissance de l'humanité. Les deux intrigues s'entrecroisent, mêlant les folles poursuites, les rebondissements, les combats contre les singes, les hyènes ou les chefs de rubrique. Bernard Werber tient constamment le lecteur en haleine, non pas en lui promettant la résolution d'une énigme mais en l'obligeant à réfléchir par lui-même. Qui sommes-nous ? D'où venons-nous ? Où allons-nous ? Ce qui lui permet au passage de faire un portrait au vitriol du monde contemporain où l'homme n'a plus de prédateurs mais du gibier ou des animaux domestiques qu'il empoisonne allègrement. --Gérard Meudal
12. Steak machine
Geoffrey Le Guilcher
4.16★ (151)

Un CV imaginaire, une fausse identité, et un crâne rasé. Steak Machine est le récit d'une infiltration totale de quarante jours dans un abattoir industriel en Bretagne. Geoffrey Le Guilcher a partagé le quotidien des ouvriers : les giclées de sang dans les yeux, les doigts qui se bloquent et les défonces nocturnes. Un univers où, selon un collègue de l'abattoir, "si tu te drogues pas, tu tiens pas". L'usine ciblée par le journaliste abat deux millions d'animaux par an. Une cadence monstrueuse qui mène inéluctablement au traitement indigne des hommes et des animaux.
13. Comme toi
Jean-Baptiste Del Amo
4.20★ (59)

"Comme toi, j'aime la douceur, les câlins et les caresses. Savoir que quelqu'un me protège. Comme toi j'aime jouer avec mes copains, et parfois faire des bêtises ! Comme toi j'ai mon caractère. Je suis unique parmi tous mes semblables. Et même si nous sommes tous différents, j'ai comme toi un c?ur qui bat." Une famille de lapins, un cochon qui joue dans la boue, un mouton malicieux au milieu du troupeau, une chèvre qui aime bondir dans les champs... À travers la composition subtile et pleine de tendresse de cet album, l'enfant comprend en un clin d'?il que les animaux ne sont pas si différents de lui... et méritent respect et bienveillance. Un livre qui éclaire de manière bienveillante notre proximité avec les animaux. À partager avec tous les petits !
14. Défaite des maîtres et possesseurs
Vincent Message
3.70★ (509)

C’est notre monde, à quelques détails près. Et celui-ci notamment : les hommes ne sont plus maîtres et possesseurs de la nature. De nouveaux venus leur font connaître le sort qu’ils réservaient auparavant aux animaux. Malo et Iris mènent ensemble une vie frappée d’interdit par ces barrières qui séparent les espèces. Alors qu’elle est blessée, en attente d’une opération, il n’a devant lui que quelques jours pour tenter de la sauver.
15. Le chant du poulet sous vide
Lucie Rico
3.49★ (301)

« J'ai commencé à écrire Le chant du poulet sous vide comme un conte, de la même manière que le marketing crée des contes, jusqu'à nous faire croire que les animaux que nous mangeons sont d'adorables bêtes, saines et dévouées, avec lesquelles nous avons une relation. ». La mère est morte. Sa fille, Paule, revient à la ferme et à son élevage de poulets. Citadine, elle se retrouve à devoir s'occuper d'eux, les tuer et les vendre au marché. Quitte à devoir négliger son mari architecte. Mais en mettant à mort les poulets, Paule renouvelle sans cesse le deuil de sa mère. D'autant qu'elle s'attache à eux et ne parvient à les sacrifier qu'en leur rendant hommage, en écrivant leur biographie, en leur créant des stèles. Le roman est ainsi ponctué de biographies de poulet qui deviennent de plus en plus funestes. Paule trouve pour chaque petite bête un caractère. Ces biographies précèdent de peu la mise à mort. Ecrire devient à Paule aussi nécessaire que tuer. Mais Paule entend améliorer l'existence des poulets. Elle retourne en ville avec un projet d'exploitation révolutionnaire. Le passage à l'échelle industrielle n'est pas sans risque, Paule commence à douter d'elle-même. Prise à son propre piège d'humaniser la viande à consommer, d'écrire des fictions sur les poulets. Le conte que Paule s'est inventé vire à l'absurde. Les personnages principaux du livre deviennent les poulets. Et l'humanité déraille doucement, victime de ses compromis entre son désir fou de consommation et de ses stratégies de dénégation d'une réalité sanglante.
16. 180 jours
Isabelle Sorente
3.88★ (142)

180 jours, c'est le temps qui sépare la naissance d'un porc de sa mort à l'abattoir. Ce sont aussi les six mois qui font basculer la vie d'un homme.
Quand Martin Enders accepte de se rendre dans un élevage industriel pour les besoins de son travail universitaire, il n'imagine pas que le cours de sa vie va s'en trouver bouleversé. Par les secrets que lui révèle Camélia, le porcher. Et par les quinze mille bêtes enfermées dans les différents bâtiments.
Fondé sur la propre enquête de l'auteur, dévoilant le quotidien surnaturel des animaux dans les systèmes de production industriels, 180 jours est l'histoire d'une amitié entre deux hommes que tout semblait séparer, mais aussi celle de leur rapport aux bêtes.
Avec ce roman, Isabelle Sorente nous entraîne au bout des départementales, dans les couloirs inavouables de notre modernité, où montent les voix de ceux qui sont privés de parole.
17. La libération animale
Peter Singer
4.43★ (203)

Notre attitude à l'égard des animaux est-elle correcte d'un point de vue éthique ? Faut-il étendre aux "bêtes sauvages'" la protection juridique (relative) que nous accordons aux animaux de compagnie ? L'évaluation morale de la souffrance des êtres vivants soulève de vraies questions philosophiques. Aux Etats-Unis et en Allemagne, comme dans le reste du monde anglo-saxon, le livre de Peter Singer n'a cessé de susciter analyses et débats passionnés. Au centre de tous les colloques universitaires sur le droit des êtres non humains, il est aussi la référence obligée du "Mouvement de la libération animale".
18. L'animal est-il un homme comme les autres ?
Aurélien Barrau
3.74★ (92)

Une révolution philosophique et éthique est en cours: la frontière entre l'humain et l'animal disparaît. Darwin avait déjà révolutionné l'idée que nous nous faisions de notre place dans la nature. La science découvre aujourd'hui que les animaux pensent, peuvent apprendre, transmettre et qu'ils sont des êtres sensibles. Dans cet ouvrage, Louis Schweitzer, président de la fondation "Droit animal, éthique et science" et Aurélien Barrau, philosophe et astrophysicien, militant pour le respect des animaux, tentent de répondre aux questions essentielles que pose notre rapport aux animaux: quelle est la nature de l'intelligence animale? Qu'est-ce que l'anti-spécisme? Peut-on se passer des produits animaux? comment adapter nos modes de vie? Quel serait un droit des animaux? Pourquoi s'occuper des animaux alors que tant d'hommes souffrent sur la Terre?
19. La vache
Beat Sterchi
4.04★ (35)

Roman réaliste ? Récit champêtre assorti d’une critique sociale ? Vie d’une vache ? Comment décrire la sanglante odyssée de Blösch et la descente aux abattoirs d’Ambrosio ? S’il y a réalisme dans ces pages irradiées d’une minutie sensible au moindre détail, c’est un réalisme de la chair, de l’incarnation. »
20. Cadavre exquis
Agustina Bazterrica
3.96★ (1017)

Un virus a fait disparaître la quasi-totalité des animaux de la surface de la Terre. Pour pallier la pénurie de viande, des scientifiques ont créé une nouvelle race, à partir de génomes humains, qui servira de bétail pour la consommation. Ce roman est l'histoire d’un homme qui travaille dans un abattoir (…). Le tour de force d’Agustina Bazterrica est de nous faire accepter ce postulat de départ sans difficulté. Elle y parvient en nous précipitant dans un suspense insoutenable, tout en bouleversant notre conception des relations humaines et animales. 'Cadavre exquis' est un roman tout à la fois réaliste et allégorique, d’une brûlante actualité.
21. La grande ourse
Maylis Adhémar
4.32★ (63)

Les destins se croisent, se mêlent et se brisent dans ce vibrant roman des grands espaces, qui pose une question centrale : y a-t-il encore une place pour ceux qui parlent la langue des bêtes ?
22. L'instruction
Isabelle Sorente
4.00★ (26)

Dans un style envoûtant, l’autrice raconte une quête spirituelle moderne, reliant le destin des bêtes de somme au nôtre. Car humains ou animaux, tous sont emportés dans une course frénétique, happés par une logique fatale, à laquelle l’instruction oppose sa magie poétique, faisant de ce roman d’initiation fascinant une déclaration d’amour à la littérature.
23. Ecatepec
Camille Brunel
Ecatepec, banlieue géante au nord de Mexico City. María y a grandi entre les pyramides de Teotihuacán, le chaos des câbles électriques et les arbres peuplés d'oiseaux. A l'ombre des hommes aussi, violents et imprévisibles - Ecatepec bat des records de féminicides. Malgré tout, María s'engage. Mais pour les animaux, ce qui n'est pas moins dangereux. Se pose alors, cruellement, la question des priorités. N'y a-t-il pas plus grave ? Quoi qu'il en soit de ses choix, sa mère la supplie de ne pas mettre sa vie en jeu. Alors María promet. Et puis, l'année de ses 27 ans, elle retrouve le goût du risque.
24. A la lisière de l'homme
Franck Schrafstetter
S'adressant aux plus jeunes, ce recueil de poèmes illustrés évoque en douceur mais sans détour les conditions de vie des animaux au travers de multiples portraits. Ce livre, réalisé par deux professeurs, peut être utilisé tant en classe qu'à la maison. Il invite à réinterroger notre rapport avec les autres êtres vivants et à redéfinir nos devoirs envers eux. Il trace une ligne de réflexion en guise de pont entre l'animal et l'homme afin d'inviter ce dernier à devenir plus humain. A partir de 8 ans.
Commenter  J’apprécie          255