AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070136299
Éditeur : Gallimard (16/02/2012)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Pourquoi, au tournant des XIXe et XXe siècles, observe-t-on tour à tour : le développement du roman policier, dont le coeur est l'enquête, et du roman d'espionnage, qui a pour sujet le complot ; l'invention, par la psychiatrie, de la paranoïa, dont l'un des symptômes principaux est la tendance à entreprendre des enquêtes interminables, prolongées jusqu'au délire ; l'orientation nouvelle de la science politique qui, se saisissant de la problématique de la paranoïa, l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Charybde2
  17 mars 2013
Un des grands sociologues actuels : l'enquête et le complot à travers roman policier et d'espionnage
Paru en février 2012, le dernier ouvrage de Luc Boltanski, s'appuyant largement sur trois de ses grandes recherches précédentes ("De la justification" avec Laurent Thévenot en 1991, "Le nouvel esprit du capitalisme" avec Eve Chiapello en 1999, et "De la critique" en 2009), est ambitieux et passionnant.
S'attachant aux figures de l'énigme, du complot et de l'enquête, il prend appui sur une analyse fort détaillée des formes canoniques du roman policier et du roman d'espionnage (en veillant, en sociologue averti, à fonder ses recherches sur des exemples à l'impact connu et important). Il décortique ainsi le mode d'appréhension de la réalité, le statut de la quête, l'articulation entre ordre et désordre, la nature des épreuves auxquelles y est confrontée l'État-Nation, principalement chez Conan Doyle et Simenon d'une part, chez Buchan ("Les 39 marches"), Ambler, Greene ou le Carre, d'autre part.
Décryptant ainsi un "statut" de l'enquête comme outil d'investigation valable, dans le champ profane comme dans le champ savant, il peut à la fois étudier de près les modalités de construction de l'item "théorie du complot" et de son rejet quasi-absolu, puis les conséquences que ce "statut" de l'enquête porte aux sciences humaines, tout particulièrement bien entendu, à la sociologie et à la philosophie politique.
On suivra avec un intérêt particulier l'analyse des modes de réponse adoptés, avec plus ou moins de bonheur, par les différentes écoles de sociologie pour échapper à la "malédiction de Popper", lancée en 1948, et qui prétendait inscrire l'ensemble des sciences humaines dans un strict champ de falsifiabilité, en en excluant toute volonté ou conscience des acteurs sociaux, autre que des ajustements plus ou moins "automatiques" à une situation donnée...
On notera aussi le travail effectué au fil du vingtième siècle pour faire pénétrer la notion peu scientifique de "paranoïa", issue du champ psychiatrique, pour l'intégrer aux grilles de lecture des autres sciences humaines, notamment lorsqu'il s'agit de rendre compte du phénomène des "théories du complot".
"L'ouvrage se termine sur un épilogue qui, se substituant à l'impossible conclusion d'une histoire qui est sans doute loin d'avoir atteint son terme, revient sur le terrain de la littérature. Mais il le fait à propos d'une oeuvre, "Le procès" de Franz Kafka, qui concentre, avec une intensité dont ses multiples commentateurs n'ont cessé de proclamer la génialité, les principaux fils dont on a cherché ici à dénouer, tant soit peu, l'écheveau. "Le procès" reprend les thèmes de l'énigme, du complot et de l'enquête qui sont au coeur des romans policiers et des récits d'espionnage. Mais, en en inversant l'orientation et en en pervertissant les dispositifs, il dévoile l'inquiétante réalité que dissimulent ces récits, apparemment anodins et distrayants."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (4)
LaViedesIdees   19 novembre 2012
L’enquête de Luc Boltanski sur les enquêtes critique, dévoile et redécrit.
Lire la critique sur le site : LaViedesIdees
Lexpress   28 février 2012
En montrant que la sociologie partage avec le roman policier un même héritage, Luc Boltanski diagnostique les raisons de son essoufflement.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Bibliobs   22 février 2012
Luc Boltanski note que la dénonciation des «théories du complot» est devenue l'un des sports favoris des commentateurs assermentés.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
LeMonde   20 février 2012
Comme tous les bons polars, ce livre est écrit à l'encre ironique. Et comme tous les romans d'espionnage dignes de ce nom, il s'achève sur un double sentiment d'exaltation et d'incertitude.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Videos de Luc Boltanski (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Luc Boltanski

Catherine Millet présente Luc Boltanski, "Enigmes et complots", Gallimard
Une enquête à propos d'enquêtes Au tournant des xixe et xxe siècles, on observe tour à tour le développement du roman policier, dont le coeur est l'enquête, et du roman d'espionnage, qui a pour sujet le complot ; l'invention, par la psychiatrie, de la paranoïa, dont l'un des symptômes est la tendance à entreprendre des enquêtes prolongées jusqu'au délire ; la création par la sociologie de formes spécifiques de causalité - dites sociales -, pour déterminer les entités, individuelles ou collectives, auxquelles peuvent être attribués les événements qui ponctuent la vie des personnes, celle des groupes, ou encore le cours de l'histoire ; enfin, l'orientation nouvelle de la science politique qui, se saisissant de la problématique de la paranoïa, la déplace du plan psychique au plan social et prend pour objet l'explication des événements historiques par les « théories du complot ». Dans chacun de ces cas, la réalité sociale est mise en doute. C'est à l'État-nation, tel qu'il se développe à la fin du xixe siècle, que l'on doit le projet d'organiser et d'unifier cette réalité pour une population et sur un territoire. Mais ce projet, proprement démiurgique, se heurte à une pluralité d'obstacles parmi lesquels le développement du capitalisme, qui se joue des frontières nationales, occupe une place centrale. Ainsi, la figure du complot focalise des soupçons qui concernent l'exercice du pouvoir : où se trouve réellement le pouvoir et qui le détient, en réalité ? Les autorités ...
+ Lire la suite
autres livres classés : sociologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1368 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre