AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081241498
Éditeur : Flammarion (16/02/2011)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Vous croyez inaccessibles les pensées modernes ? Vous aimeriez savoir ce que Derrida appelle "déconstruction", Levinas "visage", Foucault "mort de l'homme"? Vous ne voyez pas très nettement ce que William James nomme "pragmatisme", Husserl "phénoménologie", Lévi-Strauss "anthropologie structurale"? Vous souhaitez comprendre le "devenir animal" chez Deleuze ou l'"agir communicationnel" selon Habermas? Ce livre est pour vous. Il permet d'approcher les grands philosoph... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
AnneBoulangerPecout
  22 mars 2014
Un livre remarquable de clarté, qui nous fait approcher vingt philosophes du 20ème siècle et nous permet de les mieux connaître : Henri Bergson, William James, Sigmund Freud, Bertrand Russel, Edmund Husserl, Martin Heidegger, Ludwig Wittgenstein, Hannah Arendt, Willard van Orman, Jean-Paul Sartre, Maurice Merleau-Ponty, Albert Camus, Gandhi, Louis Althusser, Claude Levi-Strauss, Gilles Deleuze, Michel Foucault, Emmanuel Levinas, Jacques Derrida, Jürgen Habermas..
Vingt « maîtres à penser », vers lesquels nous sommes guidés par un maître-à-aider-à-penser.
Une présentation très pédagogique, un rythme qui ne donne pas prise à la fatigue.
D'aucuns critiqueront peut-être une philosophie au petit pied, un parti pris pédagogique qui appauvrit le contenu et vire au simplisme. Mais nous sommes nombreux à avoir besoin de ce genre de livre qui nous prend par la main pour élargir notre réflexion.
Bien sûr on peut regretter, avec Roger-Pol Droit lui-même, des manques dans ce recensement : Jankélévitch, Roland Barthes, Paul Ricoeur,… Et que seule une femme fasse partie de la sélection.
Mais avancer, c'est choisir. Roger-Pol Droit nous fait avancer. Il ne nous a pas demandé de nous arrêter à la dernière page de son livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AnneBoulangerPecoutAnneBoulangerPecout   22 mars 2014
- « La solution du problème que tu vois dans la vie, c’est une manière de vivre qui fasse disparaître le problème. » (Ludwig Wittgenstein) (p 122)
- Merleau-Ponty n’est pas un maître à penser comme les autres – icônes ou stars. Il est d’abord celui qui défriche les chemins de la réflexion. (p 176)
Quelle belle définition du philosophe ! (NDLR)
Merleau-Ponty la confirme lui-même : « Ce qui définit le philosophe, c’est toujours l’idée que l’on peut comprendre l’autre, que l’on peut comprendre l’adversaire. La philosophie ne serait pas ce qu’elle est s’il n’y avait pas chez les philosophes cette intention, non pas seulement de se poser, mais de comprendre ce qui n’est pas eux et de comprendre au besoin ce qui les contredit. » (Entretien radio avec Georges Chabonnier, 1959) (p 176)
- La non-violence ne signifie nullement absence de luttes, mais refus de la force physique dans le combat. La violence corporelle est remplacée par une violence morale, une forme de défi qui en appelle à la moralité et à la conscience de l’autre, tout en prenant sur soi une part du risque. […] Du point de vue philosophique, Gandhi a cette particularité d’avoir tenté de ressusciter la vérité morale dans un monde et un siècle qui l’avaient anéantie et s’employaient à la nier radicalement. (p 205-206)
- « L’avenir dure longtemps », autobiographie de Louis Althusser : on découvre une autre face [de lui] qui pose la question des relations étranges que peuvent entretenir raison et folie. En fait, la lutte contre la déraison appartient à la genèse de chaque être humain. Chacun de nous chemine longuement, parfois douloureusement, pour échapper au règne de la violence insensée, pour devenir capable de se mettre à parler. Ensuite ces combats disparaissent de nos mémoires, mais nous sommes tous d’anciens combattants de cette guerre contre la démence. Nous en portons à notre insu les cicatrices. Ces blessures anciennes s’ouvrent parfois, soudainement, comme des commémorations muettes. On appelle fous ceux qui ne s’en sortent pas. (p 219)
- Ce que met au jour l’anthropologie de Claude Lévi-Strauss, ce sont les écarts, les différences irréductibles qui rendent le monde pluriel. Il n’existe, de l’humain, aucune vérité unique. Voilà sans doute la leçon principale. Elle semble modeste, mais elle a l’avantage immense de libérer la pensée de tout modèle dominateur. (p 227)
- Frayer des joies nouvelles, accompagner leur devenir, combattre ce qui les entrave, respecter leur vitesse propre, voilà le travail de celui qu’on nomme « philosophe », selon Deleuze. (p 247)
- La pensée de Levinas est fondée sur l’expérience éthique bouleversante du corps d’autrui. […] Chacun se trouve saisi et requis, de manière immédiate, par la perception de l’autre, par sa présence. […] L’irruption de l’autre suffit donc, à elle seule, pour fonder l’éthique et la responsabilité, voire la politique. « Voir un visage, c’est déjà entendre ‘Tu ne tueras point’, et entendre ‘Tu ne tueras point’, c’est entendre ‘justice sociale’. »
- Pour Derrida, « déconstruire » n’est pas détruire, ni abandonner. Ce n’est pas non plus défaire. C’est redonner du jeu, rouvrir des perspectives de mouvement, dans des pensées ossifiées ou figées. (p 295)
- (Extrait de la conclusion) Mieux vaut rappeler l’intention première de ce livre. Elle est modeste. Il ne s’agit nullement d’un panorama complet des penseurs contemporains, ni d’une histoire des idées du XX° siècle. L’objectif est plus simple et plus limité : faciliter l’accès d’œuvres contemporaines majeures à des lecteurs non spécialistes. Les informer sur quelques points essentiels, les inciter à poursuivre la découverte par eux-mêmes. Le faire sans sectarisme ni pédanterie, sans trop d’approximation ni d’erreur. Ni plus ni moins. (p 313)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Roger-Pol Droit (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roger-Pol Droit
« Ce livre parle avant tout d?amour : le grec ancien a été l?histoire la plus longue et la plus belle de toute ma vie. Peu importe que vous connaissiez le grec ou non.
Si c?est le cas, je vous dévoilerai des caractéristiques de cette langue dont personne ne vous a parlé au lycée, quand on vous demandait d?apprendre par c?ur conjugaisons et déclinaisons. Si ce n?est pas le cas, c?est encore mieux. Votre curiosité sera comme une page blanche à remplir.
Qui que vous soyez, cette langue recèle des manières de s?exprimer qui vous permettront de vous sentir chez vous, de formuler des mots et des idées qui ne trouvent pas d?expression exacte dans notre langue. »
Andrea Marcolongo réalise l'exploit de parler de « choses anciennes » de la manière la plus printanière et moderne qui soit. Robert Maggiori, Libération.
Une fée philologue nous enchante. Lucien d?Azay, Le Figaro littéraire.
L?allégresse, l?humour, la sensibilité habitent cet essai. Roger-Pol Droit, le Monde des livres.
+ Lire la suite
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
298 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre