AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Joël Cornuault (Préfacier, etc.)
EAN : 9782742716852
227 pages
Éditeur : Actes Sud (04/06/1999)
3.83/5   21 notes
Résumé :
Cet ouvrage de vulgarisation géographique, rédigé en 1875-1876, soit six ans après Histoire d’un ruisseau, s’adresse au public jeune et au public populaire.
Comme dans son précédent ouvrage Histoire d’un ruisseau, Elisée Reclus mêle ici l’étude scientifique, climat, géologie, flore, faune, à une réflexion morale et politique sur le progrès et le bonheur. L’exploration de la montagne se fait en compagnie d’un berger. Un classique. Originalité du sujet, charme ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
blandine5674
  19 juillet 2019
Description de la montagne, de sa roche, neige, faune, flore, etc. Publié en 1880, il me semble un peu obsolète aujourd'hui, puisque nous la connaissons en direct ou par les images. Paolo Cognetti y fait souvent référence.
Commenter  J’apprécie          130
Delex
  09 mai 2014
Un livre très différent de ceux que j'ai lus jusqu'à présent
Elisée Reclus était un anarchiste ayant passé du temps en prison pour avoir participé à la Commune de Paris. C'était également un géographe reconnu.
Histoire d'une montagne est un traité géographique sur la montagne et ses paysages écrits de manière poétique. le récit est rédigé à la première personne ce qui permet de solliciter l'imagination du lecteur. Il peut s'identifier au narrateur.
Si l'édition que j'ai lue date de 2006, le livre a été publié pour la première fois en 1880. Et pourtant, il est intemporel. La vision que Reclus avait de la montagne a très peu changé malgré les nombreuses années qui se sont écoulées. « Vue de la plaine, la montagne est de forme bien simple ; c'est un petit cône dentelé s'élevant, parmi d'autres saillies d'inégale hauteur, sur une muraille bleue, rayée de blanc et de rose, qui borne tout un côté de l'horizon. »
Reclus nous présente un portrait très singulier des paysages montagnards. Des paysages tous plus différents les uns des autres en fonction du point d'observation. « de chaque pointe, de chaque ravin, de chaque versant, le paysage se montre sous un nouveau relief, avec un autre profil. » J'ai voyagé en lisant ce livre.
Ce qui me chagrine, c'est qu'en cinq ans d'études de géographie, pas une seule fois on ne nous a recommandé de lire cet ouvrage alors qu'il fut un temps où on l'offrait à tous les élèves des écoles de Paris. Mais pour ceux qui se poseraient la question, il n'est pas nécessaire d'avoir fait des études de géographie pour comprendre cette histoire et se laisser transporter par le récit. Il était destiné à un public de jeunes lecteurs. le vocabulaire et le style font qu'il est compréhensible pour le plus grand nombre.
Je conseille vivement à toutes les personnes avides de voyages et de découvertes de lire ce volume.
Lien : http://fievrelitterairededel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
HealthyMummy
  09 novembre 2015
Cet essai est un traité geographique qui decrit chacun des éléments constituants la montagne des cols aux pics, la neige... Les différents chapitres se composent uniquement de descriptions, cela peut parfois paraître lourd à lire mais si on lit les chapitres comme des nouvelles cest un vrai plaisir.
La conclusion d'Elisée Reclus est extrêmement réaliste. Il explique entre autre qu' avec les progrès de la société notamment en terme de transports nous ne prenons plus le même plaisir à gravir une montagne mais cherchons à l'atteindre le plus vite possible pour apprécier la vue sans même prêter attention à tout ce qu'il y avait à admirer sur notre passage.
Sans parler du manque de respect dont font preuve certains en vers la nature en jetant leurs déchets ou autre.
Commenter  J’apprécie          10
Laureneb
  03 mai 2018
Dégoûté du monde politique des hommes, Elisée Reclus se réfugie dans la nature, auprès d'une montagne (non précisée). Là, au milieu de la nature et des hommes simples, il redécouvre le bonheur, et livre un récit poétique, historique, géographique, naturaliste, du monde qui l'entoure. Il ne faut pas y chercher une vérité scientifique, mais plutôt la beauté du monde.
Commenter  J’apprécie          30
Yan64
  09 décembre 2020
Au fil des chapitres et des thèmes développés par Reclus, on découvre un univers mystérieux, attirant et complexe. Malgré le français ampoulé du 19ème, on s'attache au récit, autant scientifique que poétique. On peut être étonné par l'ampleur des connaissances déjà collectées à cette époque sur le sujet. Même les pyreneistes les plus acharnés y trouveront leur compte. Pas de doutes : avec Reclus, la montagne, ça vous gagne.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
GeraldineBGeraldineB   07 novembre 2020
Pour nous, malheureux citadins, qui sommes condamnés à une atmosphère souillée, qui recevons dans nos poumons un air tout chargé de poisons, respiré déjà par des multitudes d'autres poitrines, ce qui nous étonne et nous réjouit le plus, quand nous parcourons les hautes cimes, c'est la merveilleuse pureté de l'air. Nous respirons avec joie, nous buvons le souffle qui passe, nous nous en laissons enivrer. C'est pour nous l'ambroisie dont parlent les mythologies antiques. A nos pieds, loin, bien loin dans la plaine, s'étend un espace brumeux et sale où le regard ne peut rien discerner. Là est la grande ville! Et nous pensons avec dégoût aux années pendant lesquelles il nous a fallu vivre sous cette nappe de fumée, de poussière et d'haleines impures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
GeraldineBGeraldineB   01 novembre 2020
Si, dès mes premiers pas dans la montagne, j'avais éprouvé un sentiment de joie, c'est que j'étais entré dans la solitude et que des rochers, des forêts, tout un monde nouveau se dressait entre moi et le passé; mais, un beau jour, je compris qu'une nouvelle passion s'était glissée dans mon âme. J'aimais la montagne pour elle-même. J'aimais sa face calme et superbe éclairée par le soleil quand nous étions déjà dans l'ombre; j'aimais ses fortes épaules chargées des glaces aux reflets d'azur, ses flancs où les pâturages alternent avec les forêts et les éboulis; ses racines puissantes s'étalant au loin comme celles d'un arbre immense, et toutes séparées par des vallons avec leurs rivelets, leurs cascades, leurs lacs et leurs prairies; j'aimais tout de la montagne, jusqu'à la mousse jaune ou verte qui croît sur le rocher, jusqu'à la pierre qui brille au milieu du gazon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
sumitsukisumitsuki   12 juin 2011
Ce que j'ai appris, je le dois à la collaboration de mon berger, et aussi, puisqu'il faut tout dire, à la collaboration de l'insecte rampant, à celle du papillon et de l'oiseau chanteur.
Si je n'avais passé de longues heures, couché sur l'herbe, à regarder ou à entendre ces petits êtres, mes frères, peut-être aurais-je moins compris combien est vivante aussi la grande terre qui porte sur son sein tous ces infiniment petits et les entraîne avec nous dans l'insondable espace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          181
sumitsukisumitsuki   12 juin 2011
Si, dès mes premiers pas dans la montagne, j'avais éprouvé un sentiment de joie, c'est que j'étais entré dans la solitude et que des rochers, des forêts, tout un monde nouveau se dressait entre moi et le passé ; mais, un beau jour, je compris qu'une nouvelle passion s'était glissée dans mon âme. J'aimais la montagne pour elle-même.
Commenter  J’apprécie          210
JacopoJacopo   11 juin 2019
Sans trop savoir où me conduisaient mes pas, j'étais sorti de la ville bruyante, et je me dirigeais vers les grandes montagnes dont je voyais le profil denteler le bout de l'horizon. Je marchais devant moi, suivant les chemins de traverse et m'arrêtant le soir devant les auberges écartées. Le son d'une voix humaine, le bruit d'un pas, me faisaient frissonner ; mais, quand je cheminais solitaire, j'écoutais avec un plaisir mélancolique le chant des oiseaux, le murmure de la rivière et les mille rumeurs échappées des grands bois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Elisée Reclus (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elisée Reclus
Vidéo de Elisée Reclus
>Géographie générale>Géographie générale. Voyages>Histoire de la géographie (83)
autres livres classés : géographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Noms de famille et la nature

Noms; trois ont pour origine le bois, mais un quatrième est l'intrus, lequel?

Dubreuil
Bosh
Combescure♧
Wood

10 questions
98 lecteurs ont répondu
Thèmes : Noms de personnes , nature , montagnes , métier d'autrefois , animauxCréer un quiz sur ce livre