AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Miles Hyman (Autre)
EAN : 9782702183250
192 pages
Calmann-Lévy (20/09/2023)
4.1/5   75 notes
Résumé :
" Tout le monde a trois vies : une vie privée, une vie publique et une vie secrète..."
Gabriel García Márquez

Après avoir publié trois romans devenus cultes, le célèbre écrivain Nathan Fawles annonce qu’il arrête d’écrire et se retire à Beaumont, une île sauvage et sublime au large des côtes de la Méditerranée.
Vingt ans après, alors que ses romans continuent de captiver les lecteurs, Mathilde Monney, une jeune journaliste, débarque sur... >Voir plus
Que lire après La Vie secrète des écrivains (roman graphique)Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
4,1

sur 75 notes
5
8 avis
4
8 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
J'aime les romans graphiques car c'est grâce à eux que j'ai pu aborder l'univers de la BD. En effet, la bibliothèque avait eu la bonne idée d' organiser une exposition de BD tirées de romans que j'avais parfois lus, par exemple "Nymphéas noirs" de Michel Bussi.
L'amusant, c'est que dimanche, j'en parle à mon petit-fils de vingt-quatre ans qui se dit intéressé car peu attiré par la lecture. Eh oui, mes gènes de lectrice boulimique ne se sont pas transmis à toute ma descendance. Toujours est-il que le livre lui a plu et qu'il envisage de l'acquérir.
Guillaume Musso est un auteur que je ne lis pas. Mais quoi de mieux qu'une BD pour le découvrir. Et, ma foi, peut-être vais-je le lire, finalement.
Le dessin est simple, mais efficace, les couleurs bien choisies, l'histoire passionnante ( c'est un polar plein de suspense ).
J'ai aimé :
les noms comme "Les fleurs du malt" pour un pub, "La Croix du Sud" pour la maison de l'écrivain Nathan Fawles, "La rose écarlate" pour la petite librairie de l'île Beaumont.
de croiser un écrivain célèbre au détour d'une page.
l'épilogue sous forme d'apostille.
Des BD comme celle-là, j'en redemande.
Commenter  J’apprécie          354
« La vie secrète des écrivains » est, à l'origine, un roman écrit par Guillaume Musso paru chez Calmann-Lévy en 2019. Depuis, il est sorti en poche au livre de poche, puis en audio chez Audiolib. Il fait également partie d'une trilogie, « La trilogie des écrivains » qui regroupe « La jeune fille et la nuit », « La vie secrète des écrivains » et « La vie est un roman ». le 20 septembre, il paraît sous la forme d'un roman graphique illustré par Miles Hyman. J'étais donc très curieuse de retrouver ce texte dans un graphique de 182 pages où il faut faire ressortir l'essentiel du récit d'origine.

D'abord, j'ai beaucoup aimé le fait que Miles Hyman garde la structure originelle des romans de Musso grâce à un « chapitrage » qui s'ouvre toujours sur une citation. La cerise sur le gâteau ici est d'avoir le portrait de la personne dont la citation est issue : Margaret Atwood, Umberto Eco, Milan Kundera, Agatha Christie, Marcel Proust et d'autres. C'est une superbe idée ! Cette partie de l'univers de l'écrivain et de « La vie secrète des écrivains » est respectée.

Ce n'est pas la seule, car j'ai immédiatement retrouvé l'atmosphère du roman tel que j'avais découvert à sa sortie.

Nathan Fawles s'est retiré du monde après trois romans au succès fulgurant. Il vit retranché sur la petite île de Beaumont, refusant toute interview et tout contact avec le monde depuis 20 ans. Raphaël Bataille, 24 ans, vient d'écrire un manuscrit et souhaite rencontrer Nathan pour avoir un avis éclairé sur son roman. Il accepte donc un emploi dans une librairie un peu vieillotte en espérant rencontrer son maître à penser. C'est sans compter sur le caractère impossible de ce dernier qui ne va pas s'avérer d'un abord facile et possède une vision très pessimiste du métier d'écrivain. Alors que Mathilde Monnet, journaliste, fascinée par l'auteur, met elle aussi les pieds sur l'île, un corps de femme est découvert sur une plage. Commence alors un étrange face-à-face et un besoin impérieux de vérité.

Miles Hyman a mis l'accent sur le sujet principal du roman : la vie d'un écrivain. À travers le personnage de Nathan Fawles, son vécu (une montée au sommet fulgurante), puis sa décision de ne plus écrire, il met en lumière de belles réflexions sur l'écriture, le métier d'écrivain et ses turpitudes. À travers les yeux de Raphaël Bataille en quête de conseils littéraires, il confronte deux façons d'appréhender l'écriture.

« Mais aucun conseil n'a jamais rendu un écrivain meilleur ! Personne ne peut t'apprendre à écrire. C'est quelque chose que tu dois apprendre seul. »

« L'existence d'un écrivain est le truc le moins glamour du monde. Tu mènes une vie de zombie, solitaire et coupée des autres. »

Plus qu'un roman, « La vie secrète des écrivains » est une vraie réflexion sur un métier, une confrontation de points de vue, et des échanges parfois musclés entre Fawles et Bataille. Là encore, l'esprit du roman est parfaitement conforme à mes souvenirs de lecture. Il ne faut pas oublier l'enquête qui est également la trame du roman d'origine. Il y a bien un corps de femme retrouvé, et une investigation à résoudre.

L'adaptation est une réussite sur le fond. Qu'en est-il de la forme ? Les dessins de Miles Hyman sont très colorés, autant sur les personnages que sur les paysages. Cela rappelle tant le Sud et ses couleurs chatoyantes ! Des endroits baignés de soleil, dont les levers et les couchers, chargent les croquis d'émotions. J'aime la façon dont il a su capter l'atmosphère, la retranscrire grâce à une patte singulière. Parfois, le côté « flou artistique » suscite la rêverie ou des interrogations. C'est très agréable de pouvoir deviner les sensations, et lire dans les regards. Les expressions des différents personnages sont très explicites sur leurs ressentis, ce qui aussi important que l'ambiance, mais je dois avouer que la gestion de la palette de couleurs utilisée pour donner vie à « La vie secrète des écrivains » a su me conquérir.

Je ne peux que vous recommander de vous y plonger, sachant que l'exercice de transformer un roman de presque 400 pages en graphique de 182 pages n'est pas aisé. Miles Hyman a su capter l'essentiel de l'oeuvre en lui offrant un sublime écrin.


Lien : https://aude-bouquine.com/20..
Commenter  J’apprécie          50
A 35 ans, l'écrivain à succès Nathan Fawles a annoncé sa décision irrévocable d'arrêter d'écrire. Plus de livres ni d'interviews, il s'est réfugié depuis bientôt 20 ans dans sa maison de l'île Beaumont , un silence qui laisse place au mystère et aux fantasmes... 
Raphaël Bataille débarque,lui, sur cette île avec la volonté de devenir écrivain. Son premier roman n'a pas convaincu les éditeurs et il vient travailler dans la seule librairie de l'île pour s'aérer, écrire et, peut-être, croiser le chemin de Nathan Fawles. Cette aimable histoire d'écrivains va basculer dans le polar lorsque le cadavre d'une femme est découvert clouté sur le plus vieil eucalyptus de l'île. 
Le roman à succès de Guillaume Musso trouve ici un très bel écrin avec le somptueux travail graphique de Miles Hyman que j'apprécie depuis longtemps.Il apporte ici toutes ses couleurs et sa lumière au contexte méditérranéen fictif tout en incarnant à merveille, avec sa classe habituelle, des personnages complexes qui cachent de nombreux secrets... mais aussi une adaptation habile qui alterne moments récitatifs et dialogues

Ce récit aux nombreux rebondissements comblera les amateurs de polar et autres histoires noires où le hasard et le destin se mêlent... Pour moi qui n'avais pas lu le roman, c'est une bonne surprise avec en prime la beauté des dessins de Miles Hyman !
Commenter  J’apprécie          80
Bien qu'ayant déjà lu La Vie Secrète Des Écrivains, j'étais curieux de découvrir ce que pouvait donner son adaptation graphique. Raconter la même histoire sur moins de 200 pages (le roman compte tout de même 352 pages) sans la dénaturer me semblait être un sacré challenge.

Autre challenge, plus personnel cette fois : comment écrire la chronique d'un roman déjà chroniqué sans radoter ? En relisant mon billet concernant le roman de Guillaume Musso j'ai constaté que j'avais fait l'impasse sur le personnage de Mathilde, me concentrant sur le binôme Nathan / Raphaël. du coup la réponse s'est imposée d'elle-même, non seulement rendre à Mathilde la place qui lui appartient, mais aussi me centrer davantage sur l'aspect policier du bouquin.

Force est de reconnaître une première impression des plus positives, d'emblée j'ai retrouvé l'ambiance du roman, avec en bonus un visuel du plus bel effet.

Nathan Fawles était un écrivain à succès qui a mis fin à sa carrière du jour au lendemain il y a une vingtaine d'années. Depuis il s'est retiré sur l'île de Beaumont où il coule des jours heureux. Mais ça, c'était avant…

Coup sur coup il va recevoir la visite de Raphaël Bataille, un écrivain en herbe qui veut à tout prix lui soumettre son manuscrit et de Mathilde Monney, une jeune et séduisante journaliste suisse sans pas si innocente qu'elle ne le laisse à penser. Pour essayer de percer les secrets de Mathilde, Nathan va devoir, à son grand désarroi, faire appel à Raphaël.

Cerise sur le gâteau, v'là t'y pas qu'un cadavre est retrouvé, le corps exposé dans une mise en scène macabre. du coup les autorités décrètent un blocus de l'île.

Dans le roman chaque chapitre s'ouvre sur une citation d'un auteur (Umberto Eco, Margaret Atwood, Agatha Christie, Milan Kundera…), le principe est repris et magnifié ici puisque ladite citation est enrichie d'une illustration mettant en avant son auteur.

On retrouve bien les ingrédients du thriller psychologique dans le face-à-face entre Mathilde et Nathan. Il a beau soupçonner que cette femme peut être dangereuse, voire lui être fatale, il va entrer dans son jeu de séduction sans toutefois baisser totalement sa garde.

Chacun cherche la vérité, mais laquelle ? Comme le dit Nathan : « La vérité n'existe pas. Ou plutôt si, elle existe, mais elle est toujours en mouvement, toujours vivante, toujours changeante. » Une affirmation qui va prendre tout son sens dans la dernière partie du roman.

Le lecteur va quant à lui se balader au coeur d'une intrigue riche en rebondissements, certes si vous avez déjà lu le roman vous n'apprendrez rien de nouveau, mais cela ne m'a pas dérangé outre mesure. À vrai dire je n'ai pas eu l'impression d'une relecture, mais plus de la lecture d'une réécriture, à la fois fidèle à l'original tout en proposant une construction différente.

Le trait et le choix des couleurs de Miles Hyman collent parfaitement au récit. On en viendrait presque à regretter que cette île de Beaumont soit fictive, les illustrations nous donnent vraiment envie d'y passer des vacances… et plus si affinités.

Résultat des courses, j'ai dévoré cette lecture d'une traite. Revenant même parfois en arrière pour le seul plaisir de profiter pleinement des illustrations. Une belle (re)découverte qui pourrait bien me pousser vers d'autres adaptations graphiques de romans déjà lus.
Lien : https://amnezik666.blog/2023..
Commenter  J’apprécie          50
J'avais lu ce roman à sa sortie, comme tous les romans de Guillaume Musso, mais j'avoue que je ne m'en souvenais plus beaucoup. Ce fut un plaisir de le redécouvrir avec cette superbe adaptation graphique.

L'intrigue se déroule autour d'un écrivain à succès qui arrête mystérieusement sa carrière et s'exile sur une île au large des côtes de la Méditerranée. L'arrivée, 20 ans après, d'une journaliste et la découverte d'un corps sur la plage vont tout remettre en question.

Je vous ai mis plusieurs pages en photo pour vous faire découvrir la beauté de ces planches. Chaque scène, chaque rebondissement est magnifiquement reproduit en image avec des couleurs chatoyantes, une palette qui va du rouge à l'oranger.

Le texte est également à mon sens bien choisi car j'ai retrouvé une intrigue qui m'a captivée, j'y ai trouvé du suspens, des rebondissements, des personnages qui m'ont plu.

A noter aussi que Bronco, le fidèle compagnon de Nathan Fawles, est bien présent dans l''enquête pour notre plus grand bonheur.

Chaque chapitre nous est présenté avec le sublime portrait d'un écrivain sur une page entière, avec une citation, j'ai beaucoup aimé cette présentation.

J'ai donc beaucoup aimé cette adaptation graphique, je dirais même que je l'ai préférée au roman et je ne peux que vous la conseiller si vous aimez lire des BD mais aussi si vous avez envie de vous lancer dans ce genre de lecture. Je la trouve idéale pour débuter !
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (7)
LeJournaldeQuebec
19 février 2024
Illustrateur au talent immense, Miles Hyman a consacré deux ans à l’adaptation en bande dessinée du best-seller de Guillaume Musso [...]. Rendant parfaitement l’atmosphère du roman, tant par l’intrigue que par les personnages et les lieux, cet Américain francophile né au Vermont a réussi à mettre en images l’univers créé par Guillaume Musso. Le résultat est magistral.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Culturebox
18 décembre 2023
Ce n’est généralement pas le cas, mais ici, c’est l'écrivain qui est allé chercher le dessinateur de bandes dessinées. Sans rien perdre de son suspens glacé, le roman en est ressorti bouillonnant de couleurs.
Lire la critique sur le site : Culturebox
LaLibreBelgique
30 octobre 2023
Guillaume Musso mis en images par Miles Hyman, une très belle réussite. L’artiste américain s’est emparé du roman le plus personnel de l’écrivain français.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
LeFigaro
05 octobre 2023
Le dessinateur américain transpose avec virtuosité le polar de Guillaume Musso intitulé "La Vie secrète des écrivains".
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LaTribuneDeGeneve
25 septembre 2023
Qualifié de «film noir en couleur» par Guillaume Musso, l’apport d’Hyman enrichit un récit dense à souhait à la base.
Lire la critique sur le site : LaTribuneDeGeneve
SudOuestPresse
21 septembre 2023
Action rapide, emboîtements de mystères, ambiances crépusculaires. Dans des lieux idylliques, une île méditerranéenne fictive, tout près de là où vit retiré un écrivain renommé qui a abandonné la littérature, une femme est retrouvée morte avec une mise en scène macabre.
Lire la critique sur le site : SudOuestPresse
BDZoom
19 septembre 2023
Si l’ouvrage distille du mystère en permanence, il nous questionne surtout sur les motivations et affres de la création littéraire, croisant les regards de différents acteurs du monde de l’édition.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Parce que ce n’est pas un boulot pour les gens sans d’esprit. C’est un boulot pour les schizophrènes. Une activité qui requiert une dissociation mentale destructrice : pour écrire, tu dois être à la fois dans le monde et hors du monde.
Commenter  J’apprécie          10
Et que savez-vous faire à part écrire ?
Il paraît que je fais très bien la blanquette de veau.
P 18
Commenter  J’apprécie          100
Le kairos, c'est l'instant décisif qu'il ne faut pas laisser passer. Dans toutes les vies, le ciel te donne au moins une fois une vraie chance de faire basculer ton destin.
Commenter  J’apprécie          11
L'écrivain est un pauvre animal, enfermé dans une cage avec lui-même (Sagan)
Commenter  J’apprécie          30
La première qualité d'un écrivain était de savoir captiver son lecteur par une bonne histoire, un récit capable de l'arracher à son existence pour le projeter au cœur de l'intimité des personnages.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Guillaume Musso (103) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillaume Musso
Il y a trois vérités : ma vérité, ta vérité, la vérité.
Le 5 mars, vous saurez tout sur "Quelqu'un d'autre", le nouveau roman de Guillaume Musso. L'événement en librairie !
Plus d'infos et commandes sur https://bit.ly/41b7zZ4
autres livres classés : îlesVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus



Lecteurs (203) Voir plus



Quiz Voir plus

Guillaume Musso

En quelle année est né Guillaume Musso ?

1954
1964
1974
1984

11 questions
470 lecteurs ont répondu
Thème : Guillaume MussoCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..