AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Un peu d'humour

Liste créée par art-bsurde - 42 livres. Thèmes et genres :



1 Le dictateur et le hamac
Daniel Pennac
21 critiques 23 citations

Ça commence par l'histoire de Manuel Pereira da Ponte Martins, président dictateur agoraphobe en Amérique latine, dans un pays où la capitale s'appellerait Teresina. Un président qui a pris les rênes du pouvoir en tuant net et de sang-froid son prédécesseur, "par intuition, comme ça, parce que c'était son rêve d'enfant silencieux". Agoraphobe depuis le jour où une sorcière lui a prédit sa mort par le lynchage du peuple. La seule manière de s'en sortir est d'embaucher un sosie. Voilà donc le président Pereira recrutant un double, l'éduquant, le formant aux fonctions politiques. Une copie conforme qui a un intérêt, celui de laisser libre cours à sa passion : le voyage. Mais si un train peut en cacher un autre, un sosie peut aussi trouver son double ! (France - 2003) Ajouter à mes livres
2 Fantaisie pour deux colonels et une piscine
Mário de Carvalho
1 citation

Sur fond de post-Révolution des Oeillets, deux couples improbables nous entraînent de Lisbonne à l'Alentejo, dessinant ainsi un ballet aussi cruel qu'hilarant. Sur un ton burlesque et anecdotique, ce récit brosse un portrait satirique et pessimiste du Portugal contemporain. La décrépitude de ces deux colonels en retraite et de leurs épouses emblématise une décadence globale qui ne touche d'ailleurs pas seulement le Finisterrae européen. La piscine qu'ils construisent dans une région subdésertique pour ne pas s'y baigner constitue dès lors le refuge d'un passé sans cesse évoqué et regretté, mais aussi d'un présent lourd de compromissions qu'effraient les excès d'une modernité prise pour cible par un narrateur ludique et incisif. (Portugal - 2003) Ajouter à mes livres
3 Les animaux de compagnie
Bragi Olafsson
4 critiques 9 citations

Emil S. Halldorsson, jeune trentenaire islandais, reçoit la visite importune d'Havardur, un ami au tempérament imprévisible. Peu désireux de lui ouvrir, il se cache immédiatement en reconnaissant l'étrange personnage qu'il n'a pas revu depuis l'époque où ils avaient gardé ensemble une maison à Londres. Les animaux de compagnie sur qui ils étaient censés veiller avaient été retrouvés massacrés les uns après les autres... Lorsque le visiteur incongru parvient malgré tout à entrer par la fenêtre, Finit, pris de panique, se cache sous son lit. Depuis son refuge, il assiste alors au spectacle d'une soirée très mouvementée qui dégénère sous son propre toit. D'un humour noir exquis, ce roman évoque à merveille le dilemme de celui qui fuit : l'absence de danger va de pair avec le plus horrible sentiment d'impuissance. (Islande) Ajouter à mes livres
4 Histoires de famille
Michael Krüger
4 citations

Avec Histoires de famille, Michael Krüger, sous la forme d'un je narrateur, amusé et rarement dupe du système, mêle l'univers des Lettres contemporaines (le Salon du Livre de Francfort, les droits d'auteur) aux histoires de famille. Un mélange d'autant plus légitime que ce sont précisément les membres de sa famille qui forment la saga de son oeuvre, de l'oncle au filleul, de la soeur à la grand-mère. Krüger s'applique à n'épargner personne d'un portrait à l'autre. (Allemagne) Ajouter à mes livres
5 Le chameau sauvage
Philippe Jaenada
36 critiques 33 citations

Halvard Sanz est un gentil garçon. Signe particulier : doué pour les catastrophes en série. Il y a des gens qui n'ont pas de chance,mais qui,genoux à terre,toujours se relèvent. Halvard est de ceux-là. Quête initiatique,roman picaresque,amour allégorique,loufoques aventures servies par une verve intarissable... Mais le chameau sauvage dans tout ça ? Quand vous en connaîtrez le principe, comme Halvard, vous verrez la vie différemment. (France - 1997) Ajouter à mes livres
6 Amour, Prozac et autres curiosités
Lucia Etxebarria
53 critiques 62 citations

Ses trois soeurs là sont délicieuses. Christina,la plus jeune,sert des gins-tonic. Gavée aux petits cachets qui font décoller,elle tente d'oublier celui qui lui a donné l'orgasme du siècle. La seconde,Ana,fait des cocktails d'antidépresseurs pour oublier sa vie au foyer. Rosa,la troisième,blonde et chic,se demande pourquoi courir après l'argent. Tout cela pourrait ne donner qu'une version papier de Sex in the City,mais c'est bien plus que ça. (Espagne - 1997) Ajouter à mes livres
7 Pour le meilleur et pour l'Empire
James Hawes
15 critiques 7 citations

Perdu dans la jungle quelque part en Papouasie-Nouvelle-Guinée,Brian Marley s'apprête à vivre ses derniers instants.Il vient de remporter l'ultime épreuve d'un jeu de téléréalité. Malheureusement,il est le seul à le savoir,et tout porte à croire que nul n'aura jamais connaissance de son exploit. Quand soudain ... une balle de cricket jaillie du néant le met K.O. Une balle de cricket ? En pleine jungle ? Ainsi commence cette comédie délirante,dans la plus pure tradition du non sens britannique. Anciens officiers de l'armée des Indes,nymphes lubriques et politiciens véreux - sans oublier les aborigènes,les enfants et les journalistes : tels sont les protagonistes de cette fable qui doit autant à Evelyn Waugh qu'au Monty Python's Flying Circus. Ajouter à mes livres
8 Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
Jonas Jonasson
1028 critiques 533 citations

Alors que tous dans la maison de retraite s'apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire,Allan Karlsson,qui déteste ce genre de pince-fesses,décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises,il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au coeur de l'histoire du XXe siècle. Car méfiez-vous des apparences! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d'un siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs,Allan Karlsson,individu lambda,apolitique et inculte,s'est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d'événements majeurs aux côtés des grands de ce monde,de Franco à Staline en passant par Truman et Mao ... Ajouter à mes livres
9 La Valse aux adieux
Milan Kundera
25 critiques 79 citations

L'univers absurde d'une station thermale spécialisée dans le traitement de la stérilité sert de décor à cette valse mi-tragique,mi-grotesque. Dans cette lutte éternelle entre les visions masculine et féminine de l'existence,avec un sens aigu de la dérision,Kundera nous invite à une parenthèse dialectique dont les deux volets,mouvement et immobilité,ne sont qu'une traduction des deux pôles identitaires qui sous-tendent toute son oeuvre : l'individu et le groupe. Dans ce lieu où la stérilité est soignée par le mensonge,la perspective d'une naissance est à la fois une promesse de vie pour Rozena et une menace de mort pour Klima. Autour d'eux gravitent des personnages qui s'adonnent à la danse triste et dérisoire de l'amour et de la dissimulation. Ajouter à mes livres
10 Harold et Maude
Colin Higgins
45 critiques 44 citations

Roman, théâtre et cinéma ont rendu cette oeuvre très célèbre. Harold, jeune homme riche, a une imagination délirante. Ses passe-temps favoris : rouler en corbillard et mettre en scène de faux suicides. Maude, elle, aime les cimetières mais adore la vie. Elle pose nue pour un sculpteur qui travaille sur un bloc de glace, conduit sans permis, vole des voitures. Elle est pour Harold la femme idéale. Il y a un mais ... Lui a dix-neuf ans, et elle soixante-dix-neuf ! Ajouter à mes livres
11 Mon chien stupide
John Fante
233 critiques 159 citations

Coincé entre une progéniture ingrate et un talent de plus en plus incertain,le personnage principal de Mon chien stupide oscille entre un cynisme salvateur et des envies de fuite. Fils d'immigrés italiens,il caresse le rêve d'un retour à ses racines,fantasmant sur une vie paisible aux terrasses des cafés de la Piazza Navona à Rome. Mais pour l'heure,il faut courir le cachet,écrire des scénarios médiocres pour des séries télé affligeantes ... ou le plus souvent aller encaisser un chèque des allocations de chômage. L'existence tumultueuse de la famille est bouleversée lorsqu'un gigantesque chien décide de s'installer dans la maison,pour le plus grand bonheur de l'auteur raté mais au grand dam du reste de sa tribu. Mon chien stupide est une tragicomédie de la crise individuelle : crises d'adolescence à retardement,démon de midi,couple en déliquescence. John Fante signe ici un roman touchant,débordant de compassion et d'acide lucidité. Ajouter à mes livres
12 Pourquoi j'ai mangé mon père
Roy Lewis
296 critiques 163 citations

Lorsqu'on se penche sur la préface de ce texte,écrite par Vercors,également traducteur de ce livre,on ne peut douter de ce que sera notre état à la lecture de Pourquoi j'ai mangé mon père : au pire,la mort par le rire,au mieux un divertissement total et entier. Vercors a ri,Théodore Monod a ri, tout le monde salue l'humour dévastateur et ethnologique de Roy Lewis. Utilisant avec réussite le principe ancien qui consiste à transposer dans une époque (la préhistoire), la pensée d'une autre (la nôtre), Roy Lewis nous conte les efforts de nos ancêtres les demi-singes dans leur lutte acharnée pour la survie et la prospérité de l'espèce. Voilà que nos ancêtres sont à la croisée des chemins, face à une nature hostile et à une foule de prédateur. Un tournant de l'évolution qu'il est crucial de négocier en douceur, sous peine d'extinction. Or, voilà qu'Edouard, hominien à l'esprit éclairé, découvre le feu. Une trouvaille qui sauve la famille certes, mais déplaît fort à son frère Vania, qui prédit la fin du monde, milite pour la viande crue et le retour dans les arbres... Roy Lewis fait ici de l'anachronisme sa seule loi et revisite avec brio les grands thèmes de société : l'éducation, le rôle de la femme ou l'éternel combat entre progressistes et réactionnaires. Il aborde également l'écologie, la famille et pose la question cruciale de la maîtrise du progrès technique par le biais de cette fresque grandiose, hilarante et moderne. Ajouter à mes livres
13 Le Magasin des suicides
Jean Teulé
651 critiques 264 citations

Vous avez raté votre vie? Avec nous, vous réussirez votre mort! Imaginez un magasin où l'on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l'humeur sombre jusqu'au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre ... Ajouter à mes livres
14 Au bonheur des ogres
Daniel Pennac
213 critiques 97 citations

Benjamin Malaussène a un drôle de métier: bouc émissaire au service réclamations d'un grand magasin parisien où il est chargé d'apitoyer les clients grincheux. Une bombe, puis deux, explosent dans le magasin. Benjamin est le suspect numéro un de cette vague d'attentats aveugles. Attentats? Aveugles? Et s'il n'y avait que ça! Quand on est l'aîné, il faut aussi survivre aux tribulations de sa tumultueuse famille: la douce Clara qui photographie comme elle respire, Thérèse l'extralucide, Louna l'amoureuse, Jérémy le curieux, le Petit rêveur, la maman et ses amants ... Le tout sous les yeux de Julius, le chien épileptique, et de Tante Julia, journaliste volcanique. Quel cirque! Avec ce premier tome des aventures de Malaussène, on plonge avec bonheur dans un univers baroque. Pennac multiplie les personnages secondaires, les digressions. Ça grouille comme dans une fourmilière. Le rire n'est jamais loin des larmes, le sordide côtoie le sublime. Ajouter à mes livres
15 Vivons heureux en attendant la mort
Pierre Desproges
12 critiques 66 citations

Ajouter à mes livres
16 Le Bogart de la cambriole
Lawrence Block
1 critique

Se retrouver coincé dans une penderie et entendre un couple qui fait l'amour est une situation assez cocasse. Cette mésaventure survient à Bernie Rhodenbarr, libraire de livres d'occasion et cambrioleur professionnel en dehors des heures ouvrables. Contacté par Hugo Candlemas pour voler un portefeuille frappé d'une couronne royale qui se trouve dans le bureau d'un appartement de luxe, Bernie a aisément raison des systèmes de sécurité. Au moment de ressortir avec l'objet convoité, le bruit d'une clé dans la serrure l'oblige à se cacher. Et lorsqu'il peut enfin quitter la penderie, le portefeuille a disparu. Mieux, il a perdu son attaché-case qu'un policier lui rapporte le lendemain. On l'a retrouvé chez Candlemas, découvert un poignard planté en plein coeur. Dans quel guêpier Bernie s'est-il encore fourré ? Ajouter à mes livres
17 L'Hôtel New Hampshire
John Irving
51 critiques 53 citations

Ajouter à mes livres
18 Le Cosmonaute
Philippe Jaenada
16 critiques 9 citations

Ajouter à mes livres
19 Petits suicides entre amis
Arto Paasilinna
134 critiques 77 citations

" SONGEZ-VOUS AU SUICIDE ? Pas de panique, vous n'êtes pas seul. Nous sommes plusieurs à partager les mêmes idées, et même un début d'expérience. Ecrivez-nous en exposant brièvement votre situation, peut-être pourrons-nous vous aider. Joignez vos nom et adresse, nous vous contacterons. Toutes les informations recueillies seront considérées comme strictement confidentielles et ne seront communiquées à aucun tiers. Pas sérieux s'abstenir. Veuillez adresser vos réponses Poste restante, Bureau central de Helsinki, nom de code " Essayons ensemble ". " Deux suicidaires se retrouvent fortuitement dans une vieille grange où ils souhaitaient partir tranquilles. Entravés dans leurs funestes projets, ils se mettent en tête de rassembler d'autres désespérés pour monter une association. Commence alors, à bord d'un car de tourisme flambant neuf, un périple loufoque mené à un train d'enfer, des falaises de l'océan Arctique jusqu'au cap Saint-Vincent au Portugal pour un saut de l'ange final. Un récit désopilant doublé d'une réflexion mordante sur le suicide. Ajouter à mes livres
20 Tout est sous contrôle
Hugh Laurie
206 critiques 76 citations

Ajouter à mes livres
21 Histoires pour distraire ma psy
Jean-Louis Fournier
5 critiques 5 citations

Ajouter à mes livres
22 Petit traité de toutes vérités sur l'existence
Fred Vargas
25 critiques 42 citations

Ajouter à mes livres
23 Journal d'un mythomane : Volume 1
Nicolas Bedos
6 critiques 9 citations

Ajouter à mes livres
24 Un cure d'enfer et autres racontars
Jorn Riel
7 critiques 1 citation

Ajouter à mes livres
25 Mensonges sur le divan
Irvin D. Yalom
64 critiques 93 citations

Psychanalyste reconnu, Ernest Lash est en proie au doute: en se montrant plus proche de ses patients ne parviendrait-il pas à de meilleurs résultats? Quand Carol Leftman, brillante et séduisante avocate, entre dans son cabinet, il met en pratique sa nouvelle théorie. Mauvaise pioche: Carol, convaincue que son mari l'a quittée sur les conseils dudit psychanalyste a décidé de le piéger ... Ajouter à mes livres
26 Chercher Proust
Michael Uras
25 critiques 16 citations

" J'ai toujours eu un problème avec Proust. Dès le départ, j'ai su qu'il me ferait mal. Au-dessus de mon lit d'adolescent, à côté du poster de mon footballeur préféré, Marcel trônait, fier, sûr de lui, la tête inclinée sur ma droite, reposant contre sa main. Il me fixait. Quand je regardais trop mon idole sportive, j'avais l impression que ... Proust me rappelait à l'ordre : "Jacques Bartel, cessez de scruter cet idiot, je suis là, moi, seul être valable dans cette chambre. Vous n'êtes plus un enfant et bientôt, vous pourrez vous targuer d'avoir une aussi belle moustache que moi." J'ai donc grandi sous le regard de mon maître. Quelquefois, en pénétrant dans mon antre, j'essayais de l'esquiver, projetant mes yeux sur le mur blanc qui faisait face à l'écrivain. Je maintenais cette volonté surhumaine de dépassement deux à trois minutes, puis Proust reprenait naturellement le dessus. Il écrasait mon footballeur, lui mettait une gifle pleine d'arrogance. "Eh oui, jeune homme, voyez comment un vieil écrivain juif peut vous mater d'un simple regard." Marcel avait raison, mon esprit n'échappait pas à cette règle, rien ne lui résistait. " Ajouter à mes livres
27 Loin de quoi ?
Laurent Sagalovitsch
5 critiques 3 citations

Fuyant sa dévorante sainte famille, mettant un maximum de distance entre lui et la France- cette terre de persécution antisémite-, l'hypocondriaque Sagalovitsch, juif parisien, emporte dans ses bagages, outre son Témesta, sa nostalgie de la grande équipe stéphanoise des Verts, sa méfiance à l'égard des goys, son sens aigu de l'inadaptation et une jubilatoire mauvaise foi. A peine débarqué au Canada, il s'acoquine avec une beauté hollandaise (optimiste, décontractée, vorace fumeuse de cannabis) et découvre avec elle les charmes libertaires mais hygiénistes de la vie à Vancouver. Brassant toutes les données d'un mal de vivre personnel ou atavique, Sagalovitsch, héros du dernier roman de Sagalovitsch, joue de sa judéité comme d'un alibi autant que d'une raison profonde à un désarroi existentiel si manifeste que ... mieux vaut en rire. Ajouter à mes livres
28 Trois hommes dans la neige
Erich Kästner
1 critique 1 citation

Ce roman qui a été traduit dans toutes les langues et a déjà inspiré deux films doit sa célébrité à l'humour avec lequel son auteur le grand écrivain allemand Erich Kastner - y tourne en ridicule le snobisme et les préjugés. Car le snobisme règne en maître sur le personnel et les clients du Palace des Alpes bavaroises où, un beau soir, débarque un trio disparate. Ne se fiant qu'à des apparences adroitement truquées et soucieux des hiérarchies de l'argent, les employés bien stylés relègueront le millionnaire excentrique dans une chambre de bonne. Par contre, ils feront leurs idoles des deux autres compères - un étudiant sans le sou et un valet de chambre jouant les patrons. Comment cela est-il possible? Que résultera-t-il de ces comiques méprises? Il faut lire ce délicieux roman pour le savoir. Ajouter à mes livres
29 Le monde selon Garp
John Irving
212 critiques 116 citations

Romancier, Garp insère dans le récit tragico-burlesque de sa vie des extraits de son oeuvre, mêlant ainsi la réalité à la fiction au sein même de la fiction. Ce procédé, sans être vraiment original, révèle néanmoins que le monde est pour Garp un univers où c'est l'imagination qui règne. Roman qui mêle allègrement la farce et la tragédie, Le Monde selon Garp montre un univers où les références sont inversées sans tabous: la mère a une virilité d'homme, Robert devient Roberta, les hommes mordent les chiens... Cependant, il reste quelque chose de sacré, un havre de paix rythmé par le ressac et vers lequel la métaphore liquide ramène toujours : la famille. Garp porte le nom de son père inconnu, sa fille comme sa mère se prénomme Jenny et la silhouette de la demeure familiale du New Hampshire ponctue tout le roman comme une promesse de bonheur. Si Le Monde selon Garp connaît un tel succès, c'est sans doute parce qu'à grand renfort de péripéties, à l'image des grands romans picaresques, Irving nous y montre une réalité toute simple. Ajouter à mes livres
30 Le blues du braqueur de banque
Flemming Jensen
14 critiques 24 citations

Max est un homme politique de haut vol. Max est un génie, il est malin et s'en sort toujours. Il est le spin doctor du personnage le plus important du Danemark. Seulement cette fois, Max a assassiné son meilleur ami, qui est aussi, accessoirement, le Premier ministre. Par quel plan génial pourra-t-il se tirer d'affaire? Flemming Jensen nous offre un roman décalé dont la construction burlesque et le ton hilarant, accompagnent le suspens et les rebondissements, sur fond de satire politique. Ajouter à mes livres
31 Un air de famille
Agnès Jaoui
4 critiques 5 citations

Philippe a réussi. Marié à Yolande, il est cadre dans une entreprise qui emploie aussi sa sœur Betty, une célibataire farouche. En compagnie de leur mère, ils se réunissent un vendredi soir dans le triste bistrot tenu par Henri, le frère aîné, pour célébrer l'anniversaire de Yolande. Mais les choses ne se passent pas tout à fait comme elles devraient se passer. Et quand Denis, le garçon de café, se mêle des histoires de famille, les réjouissances prennent des allures de règlements de compte ... Ajouter à mes livres
32 Il est de retour
Timur Vermes
192 critiques 77 citations

Soixante-six ans après sa disparition, Hitler se réveille dans un terrain vague de Berlin. Et il n'est pas content : quoi, plus personne ne fait le salut nazi ? L'Allemagne ne rayonne plus sur l'Europe ? Tous ces Turcs qui ont pignon sur rue sont venus de leur plein gré ? Et, surtout, c'est une FEMME qui dirige le pays? Il est temps d'agir. Le Führer est de retour et va remettre le pays dans le droit chemin. Et pour ça, il lui faut une tribune. Ça tombe bien, une équipe de télé, par l'odeur du bon filon alléchée, est toute prête à lui en fournir une. La machine médiatique s'emballe et bientôt, le pays ne parle plus que de ça. Pensez-vous, cet homme ne dit pas que des âneries ! En voilà un au moins qui ne mâche pas ses mots. Et ça fait du bien, en ces temps de crise. Hitler est ravi,qui n'en demandait pas tant. Il le sent, le pays est prêt. Reste pour lui à porter l'estocade qui lui permettra d'achever enfin ce qu'il avait commencé. Ajouter à mes livres
33 Chaos de famille
Franz Bartelt
13 critiques 21 citations

Camina est née avec ce caractère infâme. Issue d'une famille de grands déprimés. Tous pensionnés, incapables d'un travail régulier, toujours à pleurnicher, à se plaindre, à courir les médecins, à se bourrer de cachets. Incroyable. Le père s'est flingué. Il était contrôleur des trains. La mère continue de verser des larmes. Les frères et les sueurs ont leurs habitudes à l'asile. l'aîné palpe une pension d'invalidité, tant il se fabrique des idées sombres reconnues par la médecine. Il pense tellement à mal qu'il ne peut même pas éplucher une pomme de terre sans formuler le voeu de tomber, carotide en avant, sur la pointe du couteau. Les grands-parents ne valaient pas mieux. Ils sont toutefois morts de vieillesse. Comme bien des incurables. Plonque a vraiment tiré le gros lot : sa femme Camina, en plus de refuser de coucher avec lui, a un caractère épouvantable et une famille qui donnerait envie à n?importe qui d'être orphelin! Mère, frères et soeurs, tous sont dépressifs, bourrés de cachets et sujets aux accidents. Heureusement qu'il y a la voisine, Mme Quillard, qu'il surnomme «Lamoule». Pendant les enterrements, ça occupe les fantasmes ? (France) Ajouter à mes livres
34 Le lézard lubrique de Melancholy Cove
Christopher Moore
41 critiques 24 citations

Un Gozilla qui n'aime pas le blues depuis que son bébé a été tué par Catfish, le bluesman. Un flic, fumeur de joints. Une schizophrène, ex-actrice de films de série Z post-apocalyptiques et une serveuse qui ferait pâlir d'envie « L'Homme qui valait trois milliards ». Un restaurateur qui porte les prénoms de Lovecraft et rêve « d'observer une indicible créature venue de la nuit des temps s'élever de ténébreuses profondeurs abyssales pour venir dévaster la civilisation et se repaître de chair humaine ». On reprend depuis le début ? (États-Unis) Ajouter à mes livres
35 L'allumeur de rêves berbères
Fellag
11 critiques 26 citations

Alger, début des années 90. La ville est en proie à la terreur. L'eau est rationnée et distribuée drastiquement de trois à six heures du matin. Zakaria, un écrivain menacé de mort et rejeté par le régime qu'il a servi, se terre chez lui d'ou il observe ses voisins, dont il nous conte les histoires dramatiques ou rocambolesques, extraordinairement drôles et inattendues. Durant ces quelques heures où l'eau coule à nouveau, la ville et la vie s'animent clandestinement, et c'est l'imaginaire et les rêves de tout un peuple qui se libèrent. (Algérie) Ajouter à mes livres
36 En attendant le vote des bêtes sauvages
Ahmadou Kourouma
17 critiques 62 citations

Ajouter à mes livres
37 De l'Assassinat considéré comme un des Beaux-Arts
Thomas De Quincey
4 critiques 7 citations

"Le roman noir anglais avait déjà plus d'un demi-siècle quand De Quincey s'avise d'y ajouter l'Essai noir. Il imagina de considérer le meurtre sous un angle esthétique, inventant une société d'amateurs qui appréciaient la qualité esthétique des assassinats commis depuis Caïn jusqu'à Burke et Hare, qui attiraient les vagabonds chez eux pour les étouffer sous des oreillers et les vendre comme sujets anatomiques ; et jusqu'à Williams qui, tout dernièrement, avait terrifié Londres en anéantissant deux familles entières. Cette récapitulation meurtrière s'effectuait selon des variations drolatiques, sur un mode ironique et léger." (Angleterre - 1854) Ajouter à mes livres
38 Fuck America
Edgar Hilsenrath
68 critiques 47 citations

Soyons clairs : Jakob Bronsky est un bon à rien. Tout juste débarqué aux États-Unis, il erre dans le New York miteux des années 1950, parmi les clodos et les putes. L'American Way of Life ? Comprend pas. Le rêve américain ? Encore moins. Jakob Bronsky a deux buts dans la vie : le sexe et l'écriture de son premier roman sur les ghettos juifs qu'il a connus. Un futur best-seller à coup sûr ! Ajouter à mes livres
39 Fragments de vie en noir et blanc
Nguyên Quang Lâp
1 citation

Ajouter à mes livres
40 Histoire du rire et de la dérision
Georges Minois
5 citations

Du "rire inextinguible" des dieux homériques aux rires enregistrés de certaines émissions de télévision, une histoire des bons et des mauvais usages du rire, de la dérision, de l'humour dans le monde occidental. Peut-on rire et peut-on rire de tout? Ce livre montre les grandes réponses que les hommes ont apportées à ces questions depuis Aristophane. (France) Ajouter à mes livres
41 Le mot d'esprit et sa relation à l'inconscient
Sigmund Freud
3 critiques 22 citations

Ajouter à mes livres
42 Un hôpital d'enfer
Toby Litt
3 critiques 2 citations

Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          2810