AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Découvrez les meilleures listes de livres


D'un château l'autre
Liste créée par Alzie le 08/11/2015
32 livres. Thèmes et genres : châteaux , littérature française , littérature , jeunesse , adulte

Quand le château prête ses formes - réelles, imaginaires, symboliques - à la littérature.

Romans et récits hantés par la figure du château.

Amusez-vous : répondez au quiz "Châteaux en littérature"



1. Le Château noir
Gaston Leroux
3.51★ (129)

C'est bien son métier de reporter qui amène en Bulgarie Joseph Rouletabille, puisque ce pays prépare un coup de main contre les Turcs - mais c'est aussi l'amour, car il rêve de se marier avec Ivana, nièce du général Vilitchkov. Or cette dernière ne pense, elle, qu'à venger la mort de ses parents massacrés par le terrible Gaulow, autrement dit le pacha Kara Selim. Et voilà que Gaulow surgit encore une fois avec sa bande, tue le général, vide la maison de tout ce qu'elle contient de précieux y compris le coffret byzantin où sont cachés les plans de la campagne imminente et, tandis que Rouletabille donne l'alerte, il emporte Ivana dans son repaire. Ivana au Château noir ? Il faut l'en sortir. Rouletabille n'hésite pas et son entrée dans la forteresse prélude à la plus folle, la plus dangereuse des épopées.
2. D'un château l'autre
Louis-Ferdinand Céline
3.77★ (1477)

- Que ferez-vous, monsieur Abet, quand l'armée Leclerc sera ici ? A Sigmaringen? ici même?... au Château? Ma question les trouble pas... ni Hoffmann ni lui, ils y avaient pensé... - Mais nous avons en Forêt Noire des hommes absolument dévoués, monsieur Céline!... notre maquis brun!... - Tout de même ! tout de même, monsieur Abetz!... la petite différence!... vous faites semblant de ne pas savoir!... vous là, Abetz, même archivaincu, soumis, occupé de cent côtés, par cent vainqueurs, vous serez quand même, Dieu, Diable, les Apôtres, le consciencieux loyal Allemand, honneur et patrie! le tout à fait légal vaincu! tandis que moi énergumène, je serai toujours le damné sale relaps, à pendre!...
3. Un château en Bohême
Didier Daeninckx
3.29★ (131)

François Novacek, ancien journaliste d'investigation devenu détective privé, se rend à Prague sur les traces d'un écrivain français disparu lors d'un voyage de repérage. Dans cette ville où tout semble à la fois curieux et habituel, Novacek va se trouver confronté à une réalité déroutante. Son enquête sur le passé récent du pays et sur les méthodes de l'ex-Union des écrivains va croiser sa propre histoire, celle d'un père ancien résistant sous l'occupation nazie devenu footballeur de haut niveau, et qui parvint à fuir en 1952 lors de la grande vague des procès staliniens.
4. Le Château des Carpathes
Jules Verne
3.62★ (2232)

Près du village de Werst, en Transylvanie, se dresse le château des Carpathes qui depuis le départ du dernier représentant de ses seigneurs, Rodolphe de Gortz, est complètement abandonné et fui par tous tant les rumeurs alarmantes et de folles légendes circulent à son sujet. Un jour, une fumée est aperçue au faîte du donjon. Malgré leur peur, le jeune forestier Nic Deck et le docteur Patak partent en reconnaissance et sont victimes de phénomènes surprenants. Peu après ces événements, le comte Franz de Telek qui voyage pour oublier la mort de sa fiancée, la cantatrice Stilla, arrive à Werst. Apprenant que le château des Carpathes appartenait à celui qui l'avait maudit au moment du décès de la Stilla, il décide de s'y rendre... Dans ce roman envoûtant, Jules Verne s'affirme comme un maître de la littérature fantastique.
5. Le Château blanc
Orhan Pamuk
3.35★ (294)

Le narrateur est un Italien de vingt ans, féru d'astronomie et de mathématiques. Capturé par des marins turcs, il se dit médecin, et est offert comme esclave à un hodja, un savant. Le Maître et l'esclave se ressemblent de manière effrayante, éprouvent une méfiance immédiate l'un pour l'autre. Mais ils ne se séparent pas, vivent ensemble, travaillent ensemble, quotidiennement, d'abord sur la pyrotechnie, ensuite sur une horloge, enfin sur une redoutable machine de guerre pour Mehmet IV, sultan de 1648 à 1687. Mise à l'essai sur un château blanc, la machine ne fonctionne pas. Craignant pour sa vie, le Maître usurpe l'identité du narrateur. Celui-ci reste à Istanbul, devient le Maître. Des années plus tard, il entend parler de l'Autre, comme d'un ancien esclave capturé par des marins turcs, et qui s'est évadé...
6. Le Château des destins croisés
Italo Calvino
3.61★ (440)

Une table d'hôte - château ou taverne -, c'est un des lieux de la tradition romanesque : chacun n'y va-t-il pas, après souper, de son récit ? Mais pour peu qu'un enchantement ait rendu tous les convives muets, que faire ? Sinon prendre un jeu de tarots et raconter son histoire à coups d'images : en alignant toutes les figures avec lesquelles un récit peut se construire.
7. Le château de Cène
Bernard Noël
3.82★ (108)

Il ne s'agissait pas de faire scandale ni violence, mais de céder à l'emportement d'une révolte qui, en soulevant l'imagination, combattait la censure intérieure et la réserve timide. L'écriture fut en tout cas un moment de jubilation et de liberté intenses, car être inacceptable conduit simplement à ne pas accepter les oppressions de l'ordre moral et de sa propre soumission. Ce livre, poursuivi pour outrage aux m?urs, est-il devenu inoffensif ? Ou bien la censure s'est-elle faite plus subtile en privant de sens - donc de plaisir - aussi bien les excès imaginaires que les valeurs raisonnables ?
8. Le château des brouillards
Roland Dorgelès
3.71★ (75)

L'expérience ressemble aux cure-dents: personne ne veut s'en servir après-vous. Après les livres de guerre (dont le plus connu est ''Les Croix de bois''), Dorgelès passe à des récits et des romans qui ont pour thème la vie libre et joyeuse, la bohème, dans lesquels il égrène ses souvenirs agrémentés d'amusantes anecdotes : ''Le château des brouillards'' se passe à Montmartre où il a vécu et où il y a fréquenté chansonniers, peintres et mauvais garçons.
9. Koenigsmark
Pierre Benoit
3.67★ (416)

Peu de temps après son arrivée en Allemagne, au château du grand-duché de Lautenbourg-Detmold où il a été appelé comme précepteur du fils unique du grand-duc Frédéric-Auguste, Raoul Vignerte, un jeune Français, tombe amoureux fou de la grande-duchesse Aurore. En faisant des recherches à la bibliothèque du château, Vignerte découvre un terrible secret. Entraîné par sa passion, négligeant toute prudence, il va dès lors se trouver plongé au c?ur d'un drame. Koenigsmark, premier roman de Pierre Benoit, qui devait en écrire plus de quarante, possède toutes les qualités qui lui assurèrent un immense succès : un cadre pittoresque, une atmosphère mystérieuse et envoûtante, une intrigue pleine de péripéties, un héros idéaliste, une femme fascinante.
10. Château en Suède
Françoise Sagan
3.59★ (1060)

Dans un château en Suède encerclé de neige, les Falsen, une famille légèrement psychopathe, reste prisonnière jusqu?au printemps en compagnie d?un hôte qui s?est invité à l?improviste. Entre vrais et faux cadavres, la châtelaine désoeuvrée s'amuse à séduire un cousin transi de froid et d'amour, sous le regard complice de son mari bourru et de son frère incestueux. À partir d?une intrigue classique de vaudeville, "Château en Suède" bascule vers la comédie de moeurs spirituelle et nuancée, décrivant les rêves d'amour et d'argent de générations opposées. Dans ce style faussement léger qui la caractérise, où l?humour l?emporte toujours sur la mélancolie, Françoise Sagan y réinvente le marivaudage moderne.
11. Un château en forêt
Norman Mailer
3.41★ (163)

Un des écrivains majeurs du XXe siècle se confronte à un des plus grands monstres de tous les temps, Adolf Hitler. Avec sa bravoure et sa sensibilité habituelles, Mailer explore l'enfance et la famille du dictateur. Dieter, le narrateur, est un mystérieux SS en possession d'extraordinaires secrets sur les origines de Hitler. Au fil de descriptions incisives, le lecteur découvre les parents incestueux mais aussi les frères et s?urs du jeune Adolf, qu'il suit depuis sa naissance jusqu'à son adolescence. Entre un père grossier et autoritaire et une mère indulgente mais lascive, le petit garçon développe ses obsessions futures: une fascination absolue pour le pouvoir, une grandiose image de lui-même, et un désir de massacre qui lui procure une véritable jouissance sexuelle. Au fur et à mesure que l'aspect diabolique de Hitler se révèle, le récit prend une tournure de plus en plus métaphysique, exposant avec une rare finesse la nature du combat entre le bien et le mal qui existe en chacun de nous. Ce livre, déroutant et audacieux, le premier roman de l'auteur depuis plus de dix ans, vient couronner une prodigieuse carrière littéraire. Un chef-d'?uvre.
12. Le Château d'Otrante : Histoire gothique
Horace Walpole
3.37★ (508)

?Le château d?Otrante est un drame plastique, la forme la plus amère, la plus rugueuse, mais aussi la mieux taillée du malheur en amour. Seuls immortels, les désirs vont leur chemin, malgré d?extraordinaires obstacles, malgré les rideaux du sang et les miroirs vides, la nature exclue, l?existence approximative, la vue inutile, les ancêtres vomis par l?Enfer, malgré la peur, l?héroïsme, la férocité, malgré le marbre des tombeaux et les squelettes, les désirs sans cesse au fil de la mort, cherchent à briser avec l?imaginaire. Horace Walpole a été le précurseur du Roman noir : de Maturin (pour la mise en scène), de Lewis (pour la précipitation passionnée des événements), d?Ann Radcliffe (pour l?atmosphère et le droit à l?absurde) et même d?Achim d?Arnim (pour la froideur dans le bizarre). Et quelques-uns des grands pans d?ombre du Château d?Otrante alimentent le terrible feu qu?allumèrent Sade, Poe et Lautréamont pour échapper au néant. Comme il n?y a qu?une grandeur, cela assure à jamais la gloire d?Horace Walpole.? Paul Éluard Extrait Manfred, Prince d?Otrante, avait un fils et une fille : celle-ci, très belle jeune fille de dix-huit ans, s?appelait Mathilde. Conrad, le Prince héritier, de trois ans plus jeune, était un garçon sans originalité, maladif et d?un avenir médiocre. Il n?en était pas moins l?idole de son père qui n?éprouvait pas la moindre affection pour Mathilde. Manfred avait contracté, au nom de son fils, un mariage avec la fille du marquis de Vicence, Isabelle ; et ses tuteurs l?avaient déjà remise entre ses mains afin qu?il pût célébrer le mariage dès que le mauvais état de santé de Conrad le permettrait. L?impatience avec laquelle Manfred attendait la cérémonie fut remarquée par ses voisins et sa famille. Celle-ci, à la vérité, redoutant la colère du Prince, n?osait s?exprimer sur cette hâte. Presse Obéissant à un courant nouveau, qui a déjà fait traduire Le Moine, de Lewis, à Antonin Artaud, un jeune homme de vi
13. Le Château de Yodo
Yasushi Inoué
4.05★ (228)

Un roman historique qui se situe dans le Japon du XVIe siècle et qui se déroule comme une tragédie antique pleine de fureur shakespearienne, sur fond de batailles et de châteaux incendiés. Un magnifique portrait de femme, celui de la châtelaine de Yodo, dissimulant un c?ur vibrant de passion derrière la beauté impassible d'un masque de nô, et qui devra, dans les flammes du château d'Ôsaka, faire face à son destin...
14. Au Château d'Argol
Julien Gracq
3.91★ (698)

Au château d'Argol est le premier roman de Julien Gracq, le premier roman surréaliste tel qu'André Breton le rêvait. Les sens irrigués par les lieux et les espaces sont l'image la plus exacte des relations entre les êtres, Albert le maître d'Argol, Herminien son ami, son complice, son ange noir, et Heide, la femme, le corps. Tout autour, sombre, impénétrable, la forêt. Tout près, l'océan.
15. Le Château d'Eppstein
Alexandre Dumas
3.60★ (196)

Dans cet impressionnant roman gothique, vous allez rencontrer : un adolescent oublié dans un sombre château au milieu d'une forêt allemande qui étouffe l'écho des guerres napoléoniennes ; une mère incomprise de son époux et qui, par-delà la mort, continue à guider son fils et à veiller sur sa solitude ; un père intrigant et haineux qu'on retrouve mort près de la sépulture de sa femme, la gorge prise dans la main d'un squelette qui sort de la tombe... A lire absolument... Si vous n'avez pas peur du surnaturel.
16. Le Château
Franz Kafka
4.03★ (5366)

K. cherche à rencontrer son employeur afin de prendre ses fonctions. Quoi de plus courant ? A l'image de cette motivation, le langage de Kafka est simple et sobre, contrairement aux péripéties engendrées par ce désir pourtant banal, mais dont la réalisation dépend du château. Cet édifice surplombe le village et en abrite toute l'administration. Trônant sur le destin de tous les habitants, il est impénétrable et, comme tout ce qui sert de point de référence à la quête de K., est investi d'une autorité que personne ne mesure vraiment. Dans cet univers en apparence immuable, même le temps échappe à la compréhension du héros pathétique, dont les repères sont de plus en plus intangibles et fluctuants. Mais K. est-il vraiment à plaindre, lui qui refuse de fuire et persiste à vouloir s'intégrer dans cette logique, insaisissable pour l'étranger comme pour l'autochtone ? Dans ce roman qui, par son travail sur le permanent et le fluctuant, atteint à un équilibre prodigieux entre la claustrophobie et le vertige, Kafka met en scène de manière saisissante la montée progressive de l'angoisse. On comprend alors que Rushdie s'en soit inspiré pour Grimus, réflexion sur la valeur identitaire de l'obsession. --Sana Tang-Léopold Wauters
17. Châteaux de la colère
Alessandro Baricco
3.71★ (894)

Vers le milieu du XIXe siècle, dans la petite ville imaginaire de Quinnipak, vit toute une communauté rassemblée autour de la très belle Jun Reihl, dont toute la ville admire les lèvres, et de son mari monsieur Reihl, directeur de la fabrique de verre. A Quinnipak, chacun a son désir, sa "folie" secrète Pekish, l'extravagant inventeur de l' "humanophone" ; - un orchestre où chacun ne chante qu'une seule note, toujours la même ; - Pehnt, son jeune assistant, enfant trouvé toujours vêtu d'une veste immense et informe ; - la "veuve" Abegg, veuve d'un mari qu'elle n'a jamais épousé ; - Horeau, l'architecte français qui rêve de grandioses constructions transparentes, et Elisabeth, la locomotive à vapeur... Avec Châteaux de la colère, Baricco nous offre un roman foisonnant et singulier, construit comme une fugue où chacun chante sa partition avec justesse et jubilation. Prix Médicis étranger 1995.
18. L'Invitation au château
Jean Anouilh
3.80★ (50)

Dans un château, vers 1900, un bal va servir de cadre au traquenard tendu par Horace, jeune homme cynique et amer, car Diana, dont il est secrètement épris, semble lui préférer Frédéric, son propre frère jumeau. Il décide de convier à la soirée une jeune et gracieuse danseuse de l'Opéra, qui aura pour seule mission de séduire ce dernier et de le détourner de Diana. L'Invitation au château (1947), pièce noire déguisée en rose, renoue avec la tradition de la comédie d'intrigue, issue du théâtre latin et italien et des Fourberies de Scapin. En choisissant de mettre en scène des jumeaux, à la suite de Plaute, Shakespeare et Goldoni, Anouilh élabore un jeu dramatique, alerte et complexe, mené par Horace, dont le sombre dessein ne cesse de se heurter au ballet tourbillonnant des autres personnages.
19. Le chapelier et son château
A. J. Cronin
4.04★ (233)

Un parvenu tyrannique, James Brodie vivant à Levenford, petite ville écossaise où il est établi chapelier, terrorise son entourage, sa mère, sa femme effacée et malade, ses trois enfants dont Mary qui paiera cher sa non soumission. Mais James sera confronté à des drames familiaux et professionnels...
20. Le château de sable
Iris Murdoch
3.86★ (23)

« Les premières années de leur mariage avaient été assez heureuses. En ce temps-là, lui et Nan ne parlaient de rien, sauf d'eux-mêmes. Mais quand le sujet s'était épuisé, ils avaient été incapables d'en trouver un autre. »
21. En rade
Joris-Karl Huysmans
3.92★ (365)

Après A Rebours, Barbey d'Aurevilly disait à Huysmans : " Il ne vous reste plus logiquement que la bouche d'un pistolet ou les pieds de la Croix. " Il y a une autre solution : la campagne, la solitude lyrique, le retour à la bonne nature généreuse et consolatrice. C'est l'histoire d'En rade, celle d'un couple de Parisiens, malades de c?ur et d'argent, qui vont se réfugier dans un château de la Brie auprès de cousins paysans. Hélas ! le château est en ruine, la campagne est sinistre : quand il ne pleut pas, on est dévoré par les aoûtas, et les cousins paysans sont de patibulaires canailles. Une échappée : le rêve, et c'est dans En rade que se manifeste pour la première fois la curiosité de Huysmans pour le surnaturel. " Avec une clairvoyance sans égale, écrit André Breton, Huysmans a formulé la plupart des lois qui vont régir l'affectivité moderne et s'est avec En rade aux sommets de l'inspiration. "
22. Le château d'Ulloa
Emilia Pardo Bazán
3.71★ (25)

Au tréfonds de la Galice, le marquis d'Ulloa ripaille, boit, chasse avec le curé, vit en concubinage avec sa servante, tandis que Primitivo, l'intendant du château, joue de tous les vices et faiblesses de son maître pour le voler et s'approprier le domaine. Frais émoulu du séminaire, Julian, le chapelain, tente de sortir le marquis de cette féodalité archaïque, de la soustraire à l'influence maléfique des lieux et au machiavélisme de son régisseur : il en sera la première victime.
23. Le Château des désertes
George Sand
3.50★ (23)

Dans un château perdu dans les montagnes, près de Briançon, des professionnels et des amateurs de théâtre répètent un Don Juan issu de la tradition italienne, de Molière et de Mozart. Les rôles sont tenus par différents personnages (Célio, Boccaferri) qui dévoilent de nouvelles possibilités d'interprétation. Cette initiation au théâtre est aussi une initiation à la vie
24. Le château dangereux
Walter Scott
3.62★ (59)

En 1306, le château de Douglas est défendu par sir John de Walton, assisté du jeune chevalier Aymer de Valence. Ils sont partisans du roi d'Angleterre, contre les forces commandées par Robert Bruce et sir James Douglas. Une noble et belle Anglaise, Augusta de Berkeley, promet sa fortune et sa main au chevalier qui tiendra le château un an et un jour... "Le vrai délice des romans de Walter Scott vient de ce qui nous y prenons connaissance du temps passé, non pas à travers le style ampoulé des tragédies françaises, ni dans la dignité de l'histoire, mais comme s'il s'agissait de la vie quotidienne." Alexandre Pouchkine.
25. Le chateau interieur
Thérèse d’Avila
4.11★ (76)

J'ai considéré notre âme comme un château, fait d'un seul diamant ou d'un cristal très pur, dans lequel il y eut plusieurs appartements : au centre, au milieu de tous, se trouve le principal, où se passent les choses les plus secrètes entre Dieu et l'âme." Thérèse d'Avila (1515-1582), canonisée en 1922, proclamée docteur de l'Église en 1970, fondatrice de l'ordre des carmes déchaux, est à la mesure du cadre historique de la Renaissance. Elle traite de la spiritualité dans des ouvrages qui feront autorité, avec un accent profondément personnel et un style qui en font un des plus grands écrivains mystiques. Après "Le Livre de la vie", "Le Chemin de la perfection" et le récit de ses "Fondations", en 1577, à la demande de ses supérieurs, elle commence à écrire "Le Château intérieur", itinéraire des progrès spirituels depuis l'état précaire du chrétien qui côtoie le péché jusqu'à la consommation suprême de la perfection ici-bas : le mariage spirituel."
26. Le donjon de Lonveigh
Philippe Le Guillou
3.58★ (22)

Qui est Thomas Daigre, célèbre écrivain reclus dans un château en Irlande ? Que cache-t-il de sa vie passée, de ses amitiés avec des intellectuels soupçonnés de collaboration ? Pour comprendre et reconstruire une certaine vérité, le narrateur va voir chez lui, dans un donjon qui domine la mer et la lande, le vieil homme dont il admire l'?uvre. Il rencontrera aussi le majordome de Lonveigh et Florence Daigre, étrange peintre qui fait poser son père nu en saint Sébastien percé de flèches. Mais on n'entre pas dans tant de secrets sans être atteint soi-même au plus profond... Les falaises de l'Irlande, les tourbières, les prairies qui surplombent le champ des vagues et le chaos des rochers servent de toile de fond à cette histoire passionnée où l'on retrouve, comme dans Le dieu noir et La rumeur du soleil, l'envoûtement des paysages et le vertige de la mémoire.
27. Les Mystères d'Udolphe
Ann Radcliffe
3.62★ (915)

Emilie explore le château mystérieux, chandelle à la main, à minuit. La menace (surnaturelle ?) est partout présente. Les séquestrations, les tortures ne sont pas loin. Quel est le dessein du maître des lieux ? Quels sentiments éprouve la jeune fille pour son tuteur et geôlier ? Qui épousera-t-elle, après cette quête de soi à travers les corridors du château, qui ressemblent à ceux de l'inconscient ? Ce n'est pas pour rien qu'un chapitre porte en épigraphe ces mots de Shakespeare : je pourrais te dire une histoire dont le moindre mot te déchirerait le c?ur.
29. O saisons, O châteaux : Châteaux et littérature, Des Lumières à l'aube de la modernité 1764-1914
Pascale Auraix-Jonchière
Le château, omniprésent dans la littérature, est l'objet d'une résurgence spectaculaire avec la vogue du roman noir, inaugurée en 1764 par le roman de Walpole, Le Château d'Otrante. À la charnière des XVIIIe et XIXe siècles, et jusqu'à la fracture radicale que représente la grande Guerre de 1914, il impose sa silhouette à la fois typique et multiforme. Dans un contexte idéologique d'abord : les châteaux tombent ou se font ruine avec la Révolution, à moins qu'ils ne résistent comme autant de forteresses archaïques. Mais le château, architecture écrite, se charge aussi de toute une poétique, qu'il réfracte au gré des différents traitements littéraires auxquels il donne lieu, magnification ou parodie. L'artiste, qui s'y réfugie volontiers, en fait même son lieu d'élection. Enfin, édifice psychique, il a fonction d'« observatoire du ciel intérieur », comme l'affirmera plus tard André Breton.
30. Oeuvres choisies - Histoires de château
Eduard von Keyserling
5.00★ (8)

Considéré comme un maître par Thomas Mann, le comte Eduard von Keyserling (1855-1918) est incontestablement l'écrivain le plus représentatif de l'impressionnisme allemand et l'exemple parfait de l'esprit "fin de siècle". Issu d'une lignée de barons baltes de langue allemande, installés aux confins de la Prusse-Orientale dont dépendait la Courlande (actuelle Lettonie) jusqu'au début du XXe siècle, il dépeint, dans une langue élégante et subtilement ironique, le crépuscule d'une société encore somptueuse mais irrévocablement poussée vers sa fin. Un classique à découvrir ou à redécouvrir absolument.
31. Château l'Attente, tome 1
Linda Medley
3.93★ (218)

Destiné aux enfants, comme aux adultes, 'Château l'Attente' est un conte de fées sans chevalier à l'armure étincelante, sans princesse à sauver, sans ultime bataille entre les forces du Bien et du Mal, mais avec des personnages confrontés au quotidien dans un monde peuplé de fées, de lutins, et de monstres en tout genre. A travers l'histoire des nombreux protagonistes qui habitent ce château oublié et transformé en sanctuaire, l'auteur aborde des thèmes comme les violences conjugales, l'acceptation des différences, le rôle des femmes dans la société...
32. Château l'attente, Tome 2 :
Linda Medley
4.06★ (91)

Château l?Attente est le refuge de ceux et celles pour qui la vie n?a pas toujours été un joli conte de fée. Enfants troll, religieuses à barbe, fées fashion victim ou chevaliers au grand coeur un tantinet misogynes déambulent ainsi au hasard des recoins du donjon? Un récit envoûtant et drôle, à mi-chemin entre la Terre du milieu du Seigneur des anneaux et la Psychanalyse des contes de fées.
Commenter  J’apprécie          130

Ils ont apprécié cette liste




{* *}