AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Marseille noir

Liste créée par Pecosa - 38 livres. Thèmes et genres : romans policiers et polars , roman noir , marseille , sud de la france



1 Marseille Noir
Cédric Fabre
8 critiques 18 citations

La collection « Asphalte Noir » revient en France et, après Paris, explore Marseille, de l?Estaque au Vieux-Port, de la Joliette à la Plaine, de la Belle-de-Mai au Stade Vélodrome, en passant par le Panier ou les îles du Frioul? Marseille dans toute sa diversité, toutes ses communautés, toutes ses contradictions. Des nouvelles noires inédites, écrites spécialement pour ce recueil, par des auteurs marseillais de naissance ou d?adoption, ?uvrant aussi bien dans le polar que la littérature générale. Ajouter à mes livres
2 La trilogie Fabio Montale : Total Khéops ; Chourmo ; Solea
Jean-Claude Izzo
25 critiques 44 citations

Des quartiers nord aux ruelles du Panier, des quais du Vieux Port aux calanques les plus reculées des bords de mer, Fabio Montale en sait tellement sur Marseille qu'il sent battre en lui les pulsations de la ville. Flic déclassé. fils d'immigrés appréciant les poètes, le jazz, la pêche et les femmes, il est à l'image de cette ville tant aimée. un homme sensible dont le passé parfois douloureux resurgit au fil des enquêtes... Réunir en un seul volume les trois romans qui mettent en scène le personnage de Fabio Montale est l'occasion. pour les Editions Gallimard, de rendre un hommage appuyé à Jean-Claude Izzo qui aura toute sa vie lutté pour être au plus près de ses rêves. Cette trilogie, véritable prolongement romanesque d'un homme, offre, par sa cohérence, la possibilité de (re)découvrir le très grand talent d'un homme de c?ur et d'engagements Ajouter à mes livres
3 Le Cinquième procédé
Léo Malet
3 critiques 1 citation

Un homme était étendu, des liens aux poignets et aux chevilles, les vêtements souillés ? M. Maillard en personne, raide comme un bout de bois. La sourde avait raison. Pour une rue tranquille, c?était une rue tranquille. Je ne connaissais même véritablement que la morgue pour rivaliser de tranquillité avec cette rue. Ajouter à mes livres
4 Marseille's burning
Cédric Fabre
3 critiques

Un soir, dans une villa huppée qui domine la Corniche, à Marseille, un artiste réalise un film expérimental. La scène est vécue à travers le regard d?un des figurants, un adolescent croate du nom de Marko. Intrigué par des bruits venant d?une pièce, il y pénètre et découvre qu?un des invités est en train d?agresser une comédienne. Son intervention pour défendre la jeune fille provoquera une brusque réaction en chaîne? Ajouter à mes livres
5 Or Noir
Dominique Manotti
21 critiques 24 citations

Marseille, 1973. Le commissaire Daquin, 27 ans à peine, prend son premier poste au commissariat de l?Évêché. Il découvre une ville ensanglantée par les règlements de compte qui accompagnent la liquidation de la French Connection, des services de police en guerre larvée les uns contre les autres, et la prolifération de réseaux semi-clandestins comme le SAC ou la franc-maçonnerie. Il enquête sur l?assassinat d?un ancien caïd de la drogue et de son associé, un vétéran des services secrets, tous les deux reconvertis dans les affaires ; assiste à la naissance mouvementée d?un nouveau marché des produits pétroliers, à l?ascension fulgurante des traders assoiffés d'argent frais qui le mettent en ?uvre ; et constate que les requins les plus dangereux ne sont pas ceux que l?on croit. Ajouter à mes livres
6 Deus ex Massilia
André Fortin
1 critique

Imaginons une grande métropole du sud de la France baignée d'ombres et de lumières... Imaginons trois familles de malfrats qui se partagent la ville... Imaginons que l'une d'entre elles souhaite faire élire " son " maire... Imaginons une guerre des gangs... sanglante et expéditive ! Imaginons une " loge " de flics, de préfets, de notables qui, eux aussi, ont plein de projets pour leur ville... Imaginons la mafia, la vraie, qui discrètement mais fermement place ses billes et ses hommes... Imaginons " l'Avocat ", ni baveux, ni bavard, mais " machiavel " qui tisse sa toile, secondé par un Ange, un des derniers dinosaures... Imaginons enfin que rien ne se passe comme prévu... Imaginons ! Ajouter à mes livres
7 Le bal des cagoles
Philippe Carrese
3 critiques 4 citations

" Cagole : spécialité marseillaise. Gamine voyante et délurée, capable de parler gras tout en mâchant du chewing-gum et de garder l'équilibre tout en marchant sur des chaussures à semelles de trente centimètres d'épaisseur. " Félix en est une belle, de cagole. Du fond de sa cité morose, elle rêve de devenir une star de la chanson, comme Alvina Stuart ou Céline Dion. Mais Léo, imprésario miteux du dancing Le Zodiaque, préfère la voir s'effeuiller sur du Joe Cocker... Alors Félix met le grappin sur le premier prince charmant venu pour fuir et réaliser ses rêves. Enceinte de jumeaux qui n'en finissent pas de se disputer, elle passe d'une boîte de films X tenue par des Albanais en Belgique à un camp de gitans à Port-de-Bouc. Sa virée tourne au cauchemar, surtout avec le gros Léo et son lieutenant Meljibson' qui lui collent au train. Pas de bol, la cagole.. Ajouter à mes livres
8 Terminus Elicius
Karine Giebel
246 critiques 87 citations

Istres-Marseille. Pour Jeanne, la vie est ponctuée par cet aller-retour ferroviaire quotidien entre son travail de gratte-papier au commissariat et la maison de sa mère. Elle attend néanmoins qu'un événement vienne secouer le fil de son existence: un regard, enfin, du capitaine Esposito ? La résolution, peut-être, de cette affaire de serial killer qui défraie la chronique phocéenne ? "Vous êtes si belle, Jeanne Si touchante et si belle." Ce soir-là, une lettre, glissée entre deux banquettes, semble combler toutes ses espérances. Un peu trop, même. Car derrière le mystérieux soupirant se cache le meurtrier tant recherché par la police. Commence alors une correspondance amoureuse qui, pour Jeanne, n'aura de terminus qu'au bout de l'enfer... Ajouter à mes livres
9 Trois morts au soleil
Jacques Sadoul
4 critiques 4 citations

Un photographe, un croupier, un agent immobilier trois hommes qui n'ont aucun point commun, sinon la maîtresse qu'ils partageaient et la balle de 8 mm qu'ils ont reçue en plein coeur... A Cassis, où tout le monde se connaît et s'épie, l'enquête devrait être simple, et la jeune commissaire chargée de l'affaire va suivre la piste la plus évidente : le crime passionnel. Mais nous, qui dès la première page savons qui a tué et pourquoi, nous savons aussi qu'elle a en face d'elle un meurtrier de la pire espèce: un intellectuel méthodique et sans passion. Dans un policier classique, la justice et la morale finissent toujours par triompher. Mais dans la vie? Et dans les bons romans? Il nous faudra donc attendre la dernière page pour savoir si le crime paie ou non? Ajouter à mes livres
10 Yugurthen
Bertrand Du Chambon
2 critiques 15 citations

Avec tous ces paumés et autres SDF qui hantent les rues, on croit rendre service à son prochain, et on se retrouve au beau milieu d'une guerre au sein de la pègre marseillaise ! Né d'une mère berbère et d'un père juif algérien aux lointaines racines espagnoles, l'inspecteur Yugurthen Saragosti promène sa nonchalance de fin lettré et ses méthodes expéditives du côté du Vieux-Port. Un meurtre non élucidé, et qui le concerne directement, le contraint à fréquenter divers malfrats dont il ne peut que réprouver les condamnables agissements. Car tout flic qu'il soit, Yugurthen, qui fait mouche avec ses citations surréalistes comme avec son arme de service, est d'abord un moraliste. Et un sage soufi. Entre Jean-Claude Izzo, pour le décor d'une belle et vieille ville métissée et pleine de surprises, la tendresse et l'ironie, et Fajardie pour la vivacité de l'action, ce truculent Yugurthen est la première aventure d'un personnage appelé à revenir bientôt. Une précision pour finir : bien que fort peu de ses collègues sachent se priver de le faire, il n'aime pas qu'on l'appelle Yogurt. Ajouter à mes livres
11 Le bal des ardentes
Ghislain Gilberti
23 critiques 8 citations

En plein c?ur de Marseille, un attentat extrêmement violent souffle un bâtiment entier, faisant nombre de victimes. Le commissaire Ange-Marie Barthélemy, de la SDAT (Sous-direction antiterroriste), est immédiatement dépêché sur place pour prendre en main cette affaire au retentissement énorme, à la hauteur du massacre. Les premiers résultats de l'enquête lui font comprendre que cet acte non revendiqué est lié au trafic de drogue. Dès lors, accompagné par son groupe aux allures de meute, Barthélemy étudie le biotope local et s'immerge dans le milieu impitoyable du crime organisé au sein de la cité phocéenne. Grâce à l'assistance d'un agent d'Interpol et d'un groupe spécialisé dans les analyses de scènes de crime post-explosion, l'équipe constate que le poseur de bombes a déjà sévi sur tous les continents. Son profil est plus proche de celui d'un tueur en série que d'un terroriste. Mode opératoire scrupuleux, signature, monomanie... L'homme se révèle un dangereux psychopathe et donne des prénoms féminins à ses engins de mort en les gravant dans l'acier. Une course-poursuite contre ce véritable fantôme va être mise en place avec l'aide de la police locale. La commissaire Cécile Sanchez va elle aussi apporter son concours à l'enquête de Barthélemy. Ajouter à mes livres
12 Le couloir de la pieuvre
Olivier Descosse
6 critiques

Porquerolles : un cadavre, dévoré par les crabes, est découvert sur une plage. La disparition soudaine du corps après l?autopsie brouille les cartes. Par fidélité au passé, un homme et une femme vont chercher à savoir : Paul Cabrera, flic marseillais aux allures de loubard, et Meredith O?Brien, s?ur de la victime et psychanalyste américaine. Tout les oppose. La peur va les réunir. Des cités de Marseille aux couloirs feutrés du pouvoir parisien, de Tahiti aux langues de sable des atolls oubliés, les vérités vont surgir une à une, dérangeantes, terrifiantes. Un jeu de piste macabre où les certitudes voleront en éclats jusqu?à la révélation finale. Olivier Descosse nous plonge dans un univers violent, d?un réalisme à couper le souffle. Ajouter à mes livres
13 Nos meilleurs vieux
André Fortin
1 critique

Ange Simeoni est un voyou " à l'ancienne " issu du " vieux quartier " de Marseille, le Panier. Mais Ange va se retrouver mêlé à une affaire qui dépasse largement le cadre de ses compétences. Des pots de vin, des tueurs à moto et des délinquants en col blanc, un caïd discret mais redoutable, il y a dans ce premier polar tout ce qu'il faut pour tenir le lecteur en haleine. Ajouter à mes livres
14 Le baiser du congre
Gilles Del Pappas
Marseille, il paraît que pour faire une bonne bouillabaisse, il suffit de lever une girelle frétillante, d'ajouter un vieux pêcheur corse, son pointu, le soleil et quelques belles calanques. A mi-cuisson, jetez dans le bouillon un flic psychopathe, un Noir Marron véreux, une introuvable mine d'or et deux, trois meurtres sanglants ! Et moi, Constantin dit le Grec, j'étais loin d'imaginer l'engambi monstre que ça allait donner, même la Bonne Mère n'avait jamais vu ça ! Ajouter à mes livres
15 Trois heures avant l'aube
Gilles Vincent
10 critiques 3 citations

Kamel, vingt et un ans, armé pour la guerre sainte, s?apprête à verser le sang de l?ennemi. Bientôt un jeune militaire est sauvagement assassiné dans les toilettes de la gare Saint-Charles à Marseille. Sabrina, trente-cinq ans de déprime et d?obsessions, claque la porte de son HLM de Valenciennes. Un peu plus tard, la complice du pédophile Jean-Marc Ducroix est égorgée en Belgique, aux portes d?un couvent. Grégor, trente ans d?usine, vient de se faire licencier sans autre formalité. Quelques jours après, à Pleucadeuc, le patron de l?entreprise est victime d?un enlèvement crapuleux? Entre peur, folie, rage et désespoir? Trois faits divers, trois parcours cabossés, trois vies brisées. Touchée de plein fouet, la commissaire Aïcha Sadia va, dans cette nouvelle enquête, basculer sous nos yeux, de la force à l'anéantissement. Ajouter à mes livres
16 Les damnés du Vieux Port
Maurice Gouiran
3 critiques

En 1940, Marseille est mise en coupe réglée par Sabiani et ses nervis à la solde des nazis. De nombreux Français d?alors se retrouvent bientôt engagés volontaires dans la SS, soldats damnés et derniers défenseurs d?Hitler dans un Berlin d?apocalypse. Pourtant c?est aussi à Marseille la rebelle qu?éclosent les premiers bourgeons de la Résistance. Rodolphe, Anacleto, Calogero, Fernand et Milou voient alors leur groupe d?amis exploser. Les uns tiraillés par l?ordre et la haine, les autres préférant rejoindre la Résistance. Mais quand 60 ans plus tard, un notaire madrilène contacte la Zize, poissonnière retraitée sur les hauteurs de l?Estaque, pour l?informer qu?elle hérite de son oncle Rodolphe qui vient de passer l?arme à gauche en terre ibérique... la consternation est grande... le tonton étant déjà mort en 1944 sous les balles ennemies... Rodolphe aurait-il eu deux vies? Et c?est encore Clovis Narigou qui va risquer la sienne, pour tenter de démêler les fils sanglants de l?Histoire... Ajouter à mes livres
17 Méfiez-vous des blondes
Michel Audiard
3 citations

Ajouter à mes livres
18 Les galères de l'Orfèvre : Marseille, 1703
Jean-Christophe Duchon-Doris
4 critiques 2 citations

En 1702, des milliers de forçats croupissaient dans les galères de Marseille. Dans ce monde clos où régnaient la violence, le meurtre, la torture, le chantage et la débauche, des complots s'ourdissaient, des trafics de toutes sortes s'organisaient et on ne savait pas qui des prisonniers ou de la chiourme étaient les pires prédateurs. Pour découvrir pourquoi d'anciens galériens s'acharnent à assassiner sauvagement des jeunes femmes du monde, Guillaume de Lautaret se fait accuser d'un crime imaginaire et condamner aux galères. Deux personnes seulement connaissent son innocence. Un conseiller du roi qui meurt subitement et le directeur des galères, qui tombe follement amoureux de Delphine d'Orbelet. Ainsi plongé dans la gueule du loup, son protecteur disparu, sa fiancée seule et menacée, Guillaume a-t-il creusé sa propre tombe ? Son intelligence alliée à l'énergie et à l'imagination de Delphine suffiront-elles à les sauver?...Un grand polar historique où l'on retrouve la verve, le talent romanesque, l'érudition infaillible de Jean-Christophe Duchon-Doris et le couple de héros des "Nuits blanches du Chat botté" et de "L'embouchure du Mississipy". Ajouter à mes livres
19 La déclaration
Brian Moore
Pierre Brossard a un lourd passé. Pendant la guerre, il a dirigé la section marseillaise de la Milice, bras armé de la collaboration d'État avec l'occupant nazi. Responsable d'exécutions sommaires de Juifs, il est sous le coup d'une condamnation à mort prononcée à la Libération. Or, Brossard n'a jamais répondu de ses crimes. Depuis plus de quarante ans, il vit dans l'anonymat, sous la protection d'une certaine frange de l'Église catholique. Mais la rumeur bruisse, la presse le traque, son passé le rattrape. Et la justice n'est plus seule à ses trousses°: une organisation juive a juré de l'abattre et d'épingler sur son corps une "°déclaration°", pour solde de ses crimes... Partagé entre désir de rédemption et rage de survivre, Paul Brossard ressemble à s'y méprendre au premier Français condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour crime contre l'humanité°: Paul Touvier. Lorsque Brian Moore entreprit la rédaction de La Déclaration en 1992, l'ex-milicien, en attente de jugement depuis son arrestation, venait en effet de bénéficier d'un surprenant non-lieu. Mais l'affaire n'en était pas à son premier rebondissement... Inspiré d'une des pages les plus sombres de l'Occupation, La Déclaration, un " thriller littéraire haletant " (The New York Times), a été porté à l'écran par Norman Jewison, avec Michael Caine, Charlotte Rampling et Alan Bates Ajouter à mes livres
20 Je de dupe
Jean-Louis Pietri
L'action se situe à Marseille au cours des années 1980. Julien Maury, un policier nihiliste qui soigne ses cauchemars d'enfance en écrivant des contes pour enfants, s'éprend de son éditrice dans le même temps où son amitié pour un vieux truand parisien l'amène à s'intéresser aux activités occultes d'un éminent transitaire du port. Mal lui en prend : l'homme est membre de la camarilla Tsata en ces temps où la mafia italienne livre aux parrains de la pègre locale une lutte sanglante pour le contrôlé des casinos. Manipulateur pris à son propre jeu, Maury apprendra à ses dépens que dans ce monde où la vérité salit les puits, le c?ur n'est jamais un atout gagnant dans un jeu de flic... Car l'intrigue policière chemine d'arnaques en faux-semblants, escortée par une romance amoureuse qui n'est qu'une fausse piste de plus dans ce roman construit comme un emboîtage de poupées russes : cet homme blessé - dont on lira les superbes lettres d'amour - ne croit pas aux sentiments... Ce " Je de dupe " est aussi une fable sur l'innocence, sur la solitude d'un être sans racines, où intrigue policière et roman d'amour s'entrelacent de rebondissements en duperies, jusqu'au contrepied final en forme de double chute. Par la diversité de ses thèmes, la singularité de son héros, Je de dupe tient de ces romans dont Malraux disait: " Sans doute est-ce une erreur de voir dans l'intrigue, dans la recherche du criminel, l'essentiel du roman policier... " Ajouter à mes livres
21 Lettre à mes tueurs
René Frégni
15 critiques 46 citations

Marseille, début septembre 2003. La canicule vient de balayer dix à vingt mille vieillards en France. Pierre Chopin, écrivain local, étouffe dans son appartement tout en se battant avec la page blanche lorsque déboule sur son palier une masse ensanglantée : Charlie, un ami d'enfance perdu de vue. La police est aux trousses de ce caïd marseillais qui s'enfuit mystérieusement par les toits... Embarqué pour une garde à vue digne des séries télé dont il raffole avec sa fille de onze ans, Julie, l'écrivain voit sa vie basculer dans un engrenage sanglant... En quelques jours, il devient le gibier d'un terrible tueur surnommé " le Silencieux ". Et n'a d'autre choix que d'accepter la périlleuse amitié de Sauveur, tueur tout aussi terrifiant. Tandis que progresse la traque sauvage jusqu'aux confins du Danemark, Pierre, avec les moyens du bord, s'acharne à sauver sa peau et protéger son enfant... Roman noir trépidant, Lettre à mes tueurs brouille les frontières entre fiction et réalité en mettant en scène un face - à - face électrisant entre un écrivain et de vrais tueurs. D'une plume sensuelle, captant avec bonheur la moindre des vibrations marseillaises, René Frégni nous plonge dans l'univers fascinant de sa pègre. Ajouter à mes livres
22 La voix du loup
Xavier-Marie Bonnot
5 critiques 2 citations

Le premier de l'an, Romano Valdez, jeune violoniste à l'opéra, est retrouvé mort dans la boue du chantier du parking de l'Hôtel de Ville de Marseille. Décapité. Pour le commandant Le premier de l'an, Romano Valdez, jeune violoniste à l'opéra, est retrouvé mort dans la boue du chantier du parking de l'Hôtel de Ville de Marseille. Décapité. Pour le commandant De Palma, alias le Baron, cet acte odieux va au-delà du simple homicide. Car le mode opératoire de l'assassin de Romano Valdez est exactement le même que celui de Sylvain Moretti, le meurtrier de Laurence Monello, une jeune fille décapitée... 25 ans plus tôt. A cette époque, De Palma avait arrêté un homme, Sylvain Moretti, surnommé "l'éboueur". Cet homme avait été jugé, condamné à mort et guillotiné dans la cour de la prison des Baumettes. Une affaire qui aurait fini dans les oubliettes de l'histoire si un livre célèbre n'avait pas innocenté l'éboueur. Moretti, le coupable idéal était alors devenu l'innocent idéal... Pour le Baron, l'enquête sur l'assassinat de Romano Valdez se transforme très vite en un jeu de piste infernal qui débute dans les coulisses de l'opéra pour finir dans le pire de ses souvenirs : une aube amère, un couperet qui tranche la vie de Sylvain Moretti. L'image du supplice. Moretti était-il innocent ? De Palma avait-il forcé la main des juges ? Ce sont les terribles questions que se posent l'entourage du célèbre commandant. Ajouter à mes livres
23 Saint-Pierre et Nuque Longue
Serge Scotto
1 critique

Promener le chien d'un autre peut vous conduire à d'hasardeux rendez-vous avec vous-même... Ainsi, en recroisant à Montmartre le cul de Sabrina, Gabriel Lecouvreur, dit Le Poulpe, ne pensait pas devoir remettre les pendules du passé à l'heure ni les pieds à Marseille! Là, où un quart de siècle plus tôt il avait traîné sa longue carcasse nonchalante le temps de vivre un amour d'été... Un voyage initiatique, à la recherche du temps perdu à l'époque avec une mauvaise troupe de zicos, bras cassés sans grand avenir et de tous acabits, dont certains ont depuis plus ou moins mal tourné quand d'autres sont déjà carrément morts... dont l'un plus particulièrement, retrouvé flottant dans les eaux troubles du Vieux-Port. Dans un monde en progrès une enquête aux accents sudistes, qui sera pour Le Poulpe l'occasion d'un bilan, et pour l'auteur celle de dresser le portrait d'une ville et d'une génération en pleine évolution. Qui pour le meilleur, qui pour le pire... Ajouter à mes livres
24 Schram et Guigou, justiciers RMistes. Qui a tué Monsieur Cul ?
François Thomazeau
1 critique

Marseille, la Canebière, le Vieux Port, ses kiosques à journaux... Parlons-en de ses kiosques ! On a beau vouloir éviter le rapprochement, deux kiosquiers dessoudés en moins d'un mois, à coups de Beretta 93, en plein novembre, ça fait tache... Alors quand vient le tour de Monsieur Cul, ce brave revendeur de littérature cochonne qui ne demandait rien à personne, c'en est trop ! Pour Blanco, le flic blasé, comme pour ses potes Schram et Guigou, les deux justiciers Rmistes, pour Marcel le Chinois ou Sharif le journaleux... Et tout ça pour quoi ? Pour quelques paires de seins sur papier glacé ? Une hécatombe pour des fantasmes bon marché ? Ah ! Bonne mère... Elle est belle la pègre ! Quel trafic ! Et quelle concurrence... Ajouter à mes livres
25 Le repos du truand
Pierre Latour
D'être obligé de tuer Peppo, ça ne causa aucun plaisir à Zeph Venturini. Mais il le fallait. Peppo était un mouchard, un malfaisant, une honte vivante ; il avait un grand nez qui fouinait partout. C'était lui qui avait donné Louis-des-Accoules aux pandores ; Louis, le grand ami de Zeph. Une ordure pareille, ça ne pouvait pas vivre. C'est pourquoi, un matin d'été, Zeph emmena Peppo dans la forêt de la Gardiole, proche de Marseille. Il obligea Peppo à se mettre debout contre un gros rocher. Peppo aurait bien aimé s'enfuir, mais il ne le pouvait pas : ses jambes, c'était comme si elles avaient appartenu à un autre. Quand Zeph leva son arme, il y avait une grande tristesse dans le regard de ses yeux noirs. - Sois brave, Peppo dit-il doucement. Ça te fera pas mal ! Il tira deux fois et Peppo mourut. Après quoi, Zeph, qui aspirait au repos, regagna sa belle villa de La Cride, le coeur en paix. Mais le repos ?... Est-ce qu'il y a un repos possible pour un truand assagi ? Surtout à Marseille, et surtout dans ce quartier du " Panier " où les enfants de ch?ur se comptent sur les doigts de la main ? Ajouter à mes livres
26 Croc pour dent
Susan Vialad
Ils sont trois, à Marseille. Un Marseillais, un Pied-Noir, un Nord-Africain. Parce qu'ils ont de la rogne, parce qu'ils sont fauchés, parce que ça leur semble tout simple, ils mettent sur pied le " kidnapping " d'une adolescente, fille d'un huissier. Un huissier que chacun d'eux a une raison personnelle de détester, sinon de haïr. Tout est réglé, tout est prévu. Le kidnapping réussit. C'est alors qu'il se passe quelque chose d'ahurissant... Au trio, se joint un quatrième comparse vraiment inattendu ! Mais le kidnapping est un crime et le crime ne paie pas, la chose est bien connue ! Ajouter à mes livres
27 L'ombre du chat
Paul Borrelli
2 critiques 17 citations

Marseille dans les années 2030 : une ville immense, surpeuplée et déshumanisée. Plusieurs millions d'habitants s'y agglutinent sur dix-huit niveaux souterrains. La quasi-totalité des espèces animales a disparu à la suite du conflit mondial. Au-dessus de la lugubre métropole plane la menace d'un tueur en série: un mystique répétant ses rites initiatiques ignobles et préférant tuer à domicile. Sur ses traces, un inspecteur de la Criminelle se voit malgré lui associé dans une même quête à son ennemi, connu dans le milieu pour ses machines à tuer d'une précision implacable. Ajouter à mes livres
28 Marseille opus mafia
Jean-Louis Pietri
Années quatre-vingt, un président socialiste, un juge assassiné, des filières de drogue entre Palerme et Marseille, un parrain arrêté, un ministre empêtré, des policiers dans l'oeil du cyclone. Et, planant sur le milieu et les tapis verts de la Côte d'Azur, l'ombre de Cosa Nostra... Trente ans plus tard, un ancien flic vivant en ermite sur les plateaux d'Aubrac voit ressurgir, sous les traits d'une jeune inconnue, ces années de plomb dont il fut acteur et témoin. Peu de femmes ont contribué à changer le cours de l'histoire souterraine du crime organisé. Il s'en trouve une pourtant, qui contribua à la chute d'un cartel de narcotrafiquants et grippa la progression de l'entrisme mafieux sur le sol français. Ajouter à mes livres
29 Les mystères de la quatrième République, tome 2
Philippe Richelle
3 critiques 1 citation

Marseille, printemps 1950. À peine sorti de la prison des Baumettes, un truand nommé Ange Casoni est engagé pour un nouveau « travail » : il doit mettre la pression sur les représentants CGT des dockers qui, par leurs actions militantes, gênent visiblement des intérêts puissants. Dans le même temps, Patrick Zardi, un agent de la DST, est retrouvé mort chez lui, asphyxié dans sa propre voiture. Tout semble conforter la thèse du suicide. Mais le commissaire Coste, envoyé sur les lieux du drame, remarque tout de même de troublantes anomalies : Zardi aurait bel et bien été assassiné... Mais qui aurait pu aller jusqu'à tuer de sang-froid un membre du contre-espionnage français ? Au travers d une nouvelle intrigue policière haletante, ce deuxième opus des Mystères de la 4e République nous montre cette fois comment les syndicats de l'époque étaient utilisés à des fins politiques par les différents blocs de la guerre froide, à peine instaurée. Ajouter à mes livres
30 L'énigme de la Blancarde
Jean Contrucci
15 critiques 4 citations

Suggestion de Foxfire. Ajouter à mes livres
31 Sans pitié, Tome 1 : Mistral noir
Olivier Thomas
1 critique

Vengeance? Concurrence À Marseille, qui s'attaque au business des caïds et ex-membres de l'OAS? Sûrement pas les jeunes Nawel et Manu qui se retrouvent impliqués à leur insu dans une sombre machination. Pendant que la fête techno crache les décibels, le drame se prépare... Par un trio d'auteurs marseillais, un polar à suspense rythmé et très noir. Ajouter à mes livres
32 Sans pitié, Tome 2 : Coupe franche
Bruno Pradelle
1 critique

Vendetta à Marseille : un tueur ultra violent s'attaque aux caïds locaux. La police identifie formellement le meurtrier : un harki, ex-légionnaire. Mais dans Marseille, à feu et à sang, bien des points restent à éclaircir... Par qui est commandité ce tueur et pourquoi s'en prend-il sauvagement au business de la coke ? Pour trouver un début de réponse, les enquêteurs devront se plonger dans un passé trouble et colonial. Salué par la presse lors de la sortie du livre I - par un trio d'auteurs marseillais, un polar contemporain, rythmé et très noir qui renouvelle le genre. Ajouter à mes livres
33 Les mystères de Marseille
Émile Zola
6 critiques 8 citations

La Cannebière, dans toute sa longueur, du port au cours Belzunce, était emplie d'une cohue immense qui augmentait à chaque minute. De chaque rue, descendaient des flots de peuple. Par instants, des souffles de colère couraient dans la foule, et alors des cris s'élevaient, s'étendaient par larges ondes, pareils aux grondements profonds de la mer. Toutes les fenêtres se garnissaient de spectateurs; des gamins étaient montés le long des maisons s'accrochant aux devantures des boutiques. Marseille entier se trouvait là, et chaque curieux tournait avidement les yeux vers le même point. Il y avait sur la Cannebière plus de soixante mille personnes qui regardaient et huaient. Lorsque Marius eut réussi à s'approcher, il comprit enfin quel était le spectacle qui attirait et retenait la foule. Au milieu de la Cannebière, en face de la place Royale, se dressait un échafaud fait de planches grossières. Sur cet échafaud, un homme était lié à un poteau. Deux compagnies d'infanterie, un piquet de gendarmerie et de chasseurs à cheval entouraient la plate-forme et défendaient le condamné contre l'irritation croissante du peuple. Ajouter à mes livres
34 Retour à Marseille
Gérard Bon
" Nous coulerons de plus en plus sans toucher le fond. " Une phrase empruntée à Leonardo Sciascia, le chroniqueur angoissé de l'Italie des années soixante dix. En se revendiquant de l'auteur de " Il Contesto ", Gérard Bon annonce la couleur : certes, Marseille n'est pas la Sicile et l'Etat en France est sans doute moins gangrené que son voisin transalpin, mais des passerelles existent. Dans ce roman noir il se livre à un exercice de mise en abîme passionnant. Un journaliste reçoit la commande d'un éditeur : il doit se rendre à Marseille et revenir sur la tuerie du Bar de la Poste qui a défrayé la chronique il y a des années auparavant. Revenant dans un Marseille contemporain, il va mener une enquête complexe et pleine de surprises... Inspiré de l'affaire du Bar du Téléphone, règlement de comptes au cours duquel dix personnes ont été tuées dans un bar du quartier du Canet dans le14e arrondissement de Marseille, affaire largement reprise par les médias nationaux et qui contribua à entretenir la " mauvaise réputation " de Marseille, le livre de Gérard Bon au-delà de l'intrigue policière (qui a commandité ce massacre ? S'agit-t'il d'un complot fomenté par des barbouzes ou des membres du SAC ?) donne à réfléchir sur les rapports que nous entretenons avec cette ville que nous voyons sous le spectre de la violence antique qui la déchire parfois. Ajouter à mes livres
35 Pour donner la mort, tapez 1
Ahmed Tiab
7 critiques 4 citations

Marseille, 2017. Les vidéos d'exécutions qui circulent sur l'internet donnent des idées macabres à un groupe d'adolescents, subjugués par la détermination et la froideur des bourreaux de Daech. Le commissaire Massonnier, lui, enquête sur une affaire de trafic de drogue et d'islamisme. Affaire qui va le concerner personnellement quand il s'apercevra que sa fille Maï y est intimement mêlée?! L'adolescente, en révolte depuis le divorce de ses parents et la nouvelle vie de son père, a décidé en effet d'entrer dans la cour des grands. Mais sera-t-elle à la hauteur du jeu proposé ?Dans ce nouveau polar, Ahmed Tiab nous entraîne dans les rapports complexes entre parents et adolescents, confrontés à la brutalité nouvelle du monde. Un roman implacable... mais d'où l'humanité n'est jamais absente.« Un auteur qu'il est grand temps de découvrir. » Action-suspenseAhmed Tiab vit en France depuis le début des années 1990. Il est l'auteur, chez le même éditeur, d'une trilogie se déroulant dans sa ville natale, Oran. Il propose ici le point de départ d'une série marseillaise. Ajouter à mes livres
36 Tu touches pas à Marseille
Jean-Paul Delfino
1 critique 3 citations

Ajouter à mes livres
37 La mort en beauté
Teodoro Gilabert
3 citations

Suggestion de l'auteur. Ajouter à mes livres
38 Marseille 73
Dominique Manotti
22 critiques 11 citations

La France connaît une série d’assassinats ciblés sur des Arabes, surtout des Algériens. On les tire à vue, on leur fracasse le crâne. En six mois, plus de cinquante d’entre eux sont abattus, dont une vingtaine à Marseille, épicentre du terrorisme raciste. C’est l’histoire vraie. Onze ans après la fin de la guerre d’Algérie, les nervis de l’OAS ont été amnistiés, beaucoup sont intégrés dans l’appareil d’État et dans la police, le Front national vient à peine d’éclore. Des revanchards appellent à plastiquer les mosquées, les bistrots, les commerces arabes. C’est le décor. Le jeune commissaire Daquin, vingt-sept ans, a été fraîchement nommé à l’Évêché, l’hôtel de police de Marseille, lieu de toutes les compromissions, où tout se sait et rien ne sort. C’est notre héros. Tout est prêt pour la tragédie, menée de main de maître par Dominique Manotti, avec cette écriture sèche, documentée et implacable qui a fait sa renommée. Un roman noir d’anthologie à mettre entre toutes les mains, pour ne pas oublier. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          244

Ils ont apprécié cette liste