AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Découvrez les meilleures listes de livres


La Liste Noire de Hollywood
Liste créée par Pecosa le 06/03/2020
55 livres. Thèmes et genres : cinema , cinéma americain , littérature , romanciers , scénariste

La Hollywood blacklist est une liste de femmes et d'hommes, acteurs, scénaristes, réalisateurs, soupçonnés de sympathie avec le parti communiste que les Studios refusaient d'engager. Créée en 1947 , elle fut abolie en 1960. Certaines personnalités durent travailler clandestinement (Dalton Trumbo...), sous-prête nom, d'autres s'exilèrent (Jules Dassin, Chaplin...). Ceux qui se rétractèrent purent continuer à travailler (Elia Kazan, Edward Dmytryk). Tous n'ont pas écrit des romans, ou eu droit à des biographies. Pour que les noms figurent dans la liste, j'ai inclus des oeuvres scénarisées ou adaptées par eux. La liste: Ben Barzman, écrivain et scénariste/ John Berry, réalisateur/ Alvah Bessie, scénariste/ Herbert Biberman, scénariste et réalisateur/ Charlie Chaplin, acteur et réalisateur/ Lester Cole, scénariste/ Jeff Corey, acteur et réalisateur/ Jules Dassin, réalisateur/ Edward Dmytryk, réalisateur/ Howard Fast, scénariste et romancier/ Robert Finnegan, romancier/ Carl Foreman, scénariste et producteur/ John Garfield, acteur/ Bernard Gordon, scénariste/ Dashiell Hammett, romancier et scénariste/ Sterling Hayden, acteur/ Lillian Hellman, scénariste/ Marsha Hunt, actrice/ Leo Hurwitz, réalisateur/ John Irwin, scénariste et romancier/ Elia Kazan, réalisateur/ Ring Lardner Jr, scénariste/ Joan LaCour Scott, scénariste Ed Lacy, romancier/ John Howard Lawson, scénariste/ Irving Lerner, réalisateur et producteur/ Joseph Losey, réalisateur/ Ben Maddow, scénariste/ Albert Maltz, scénariste/ Burgess Meredith, acteur/ Samuel Ornitz, scénariste/ Leo Penn, acteur/ Marguerite Roberts, scénariste/ John Sanford, écrivain/ Adrian Scott, scénariste et producteur/ Gale Sondergaard, actrice/ Lionel Stander, acteur/ Dalton Trumbo, scénariste/ Dorothy Parker, scénariste/ Michael Wilson, scénariste/ Zero Mostel, acteur/ Orson Bean, acteur/
+ Lire la suite


2. Les Sorcières d'Hollywood : Chasse aux rouges et listes noires
Thomas Wieder
3.08★ (10)

De la fin des années 1940 au début des années 1960, une chape de plomb s'abat sur Hollywood. Pour la droite américaine, qui s'inquiète depuis l?entre-deux-guerres de la place grandissante qu?y occupent les communistes et leurs sympathisants, l?heure de la revanche a sonné. En faisant de l?anticommunisme l?alpha et l?oméga de la politique américaine, la guerre froide légitime une chasse aux sorcières qui touche peu à peu tous les secteurs dits « sensibles », de l?administration à l?enseignement en passant par le monde du spectacle. De concert avec le FBI et la Commission des activités antiaméricaines de la Chambre des représentants, les hommes forts de Hollywood mettent l?industrie cinématographique au pas. Au total, près de 300 acteurs, réalisateurs et scénaristes sont inquiétés. Les accusations ? souvent calomnieuses ? fusent de toutes parts, et des listes noires circulent. S?ils veulent renouer avec leur carrière, les proscrits n?ont d?autre choix que de renier haut et fort leurs engagements et, en signe d?allégeance, de donner les noms de leurs (anciens) camarades. Elia Kazan, parmi des dizaines d?autres, fait le choix de la délation. Pour ceux qui refusent de vendre leur âme au diable, la mise au ban est sans appel : dix d?entre eux vont en prison (les « Dix de Hollywood », parmi lesquels Dalton Trumbo, le futur réalisateur de Johnny s?en va-t-en guerre), et des dizaines s?exilent au Mexique ou en Europe (Joseph Losey, John Berry, Jules Dassin, etc.). Ceux qui restent aux États-Unis ont la vie dure : de nombreux scénaristes continuent de travailler, mais à des salaires de misère et dans la clandestinité (en recourant à des pseudonymes ou à des prête-noms). Quant aux acteurs et aux réalisateurs, ils doivent bien souvent changer purement et simplement de carrière. Cet ouvrage, très bien documenté, raconte cette impitoyable chasse aux sorcières, qui précède l?avènement du sénateur McCarthy (1950) et se poursuit après la mort de celui-ci (1957). Il rend compte du long combat mené par les victimes des listes noires pour réintégrer la profession, et scrute les mémoires hollywoodiennes qui, à travers films et commémorations, n?en finissent pas de revisiter ce passé entêtant.
3. Hollywood et la politique
Claude Vaillancourt
4.00★ (6)

Hollywood règne sur le cinéma dans le monde, vend du rêve, du film catastrophe, des héros, de l'action et des émotions mais traite aussi de questions sociales et politiques. Comment décoder les messages politiques véhiculés par cet imaginaire ? Voici un guide critique du cinéma étatsunien des années 1980 à aujourd'hui, illustré par de nombreux exemples de films. Forgé au c?ur même de l'empire américain, le cinéma hollywoodien obéit à une structure de concentration économique et financière où cinq grands studios doivent être rentables pour satisfaire leurs actionnaires. En un mot, Hollywood est une industrie puissante qui carbure au capitalisme et a tout intérêt à le défendre. Le moule hollywoodien promeut les valeurs américaines de l'individualisme, la distinction entre le Bien et le Mal, le respect des institutions et le rêve américain. Dans ce contexte, les artisans du septième art jouissent-ils de la liberté de créer des ?uvres réellement critiques ou sont-ils condamnés à produire des films de propagande ? Pour l'auteur, les réalisateurs jouissent d'une certaine marge de man?uvre créatrice pour aborder des enjeux plus ou moins subversifs. Coexistent ainsi à Hollywood des films avec une véritable liberté de ton et d'autres plus classiques. Reste une mouvance en demi-teinte qui, sous des allures rebelles, ne fait que rabâcher le discours officiel. "Hollywood et la politique" nous aide à nous y retrouver.
4. Le Cid
Pierre Corneille
3.68★ (20930)

Scénarisé par Ben Barzman (1910 – 1989), journaliste, scénariste et romancier canadien, blacklisté entre 1948 et 1950.
5. La fièvre monte
John Berry
2.00★ (4)

Quand elle vit le regard traqué de l'homme qui la menaçait de son revolver, la femme de l'inspecteur Marchand fut certaine de se trouver en face de l'assassin que son mari recherchait. Il fallait qu'il soit fou pour venir se réfugier ici, dans la gueule du loup ! A ce moment, elle entendit son fils galoper dans l'escalier. Un frisson lui parcourut l'échine. Après tout, l'homme n'était peut-être pas si fou que cela... John Berry (1917-1999) débuta comme acteur avec Orson Welles, fut l'assistant de Billy Wilder, réalisa entre autres Casbah ,d'après Pépé le Moko. Dénoncé par Edward Dmytryk comme communiste il fut inscrit sur la Liste Noire de Hollywood et s'exila en France.
6. Hombres en guerra
Alvah Bessie
Alvah Bessie est un scénariste et acteur américain né le 4 juin 1904 à New York, et décédé le 21 juillet 1985 à Terra Linda. Il combattit comme volontaire dans la Brigade Lincoln pendant la guerre civile espagnole et raconta son expérience dans Men in battle (Hombres en guerra), considéré comme l'un des meilleurs ouvrages consacrés aux Brigades Internationales. Dans les années 1950, ses prises de position lui valurent d'être inscrit sur la Liste noire du cinéma. Il fut l'une des victimes du maccarthysme. On lui doit le scénario d'Aventures en Birmanie. Il revint en Espagne pour jouer dans le film España otra vez (1968).
7. Fer-de-Lance
Rex Stout
2.94★ (34)

Herbert J. Biberman réalisa en une adaptation de ce roman sous le titre Meet Nero Wolfe. Scénariste, réalisateur et producteur de cinéma américain (1900-1971), il fut en 1947 interrogé par la House Un-American Activities Committee et refusa de leur répondre. Condamné à six mis de prison, il fut inscrit sur la liste noire du cinéma. Son film le plus connu est Le Sel de la terre . Jeff Godblum tient son rôle dans le film
8. Histoire de ma vie
Charlie Chaplin
3.94★ (229)

Le FBI lance une enquête officielle à son encontre en 1947. Chaplin proteste devant le House Un-American Activities Committee, y est convoqué . Il quitte le pays en 1953.
9. La maison aux sept pignons
Nathaniel Hawthorne
3.65★ (219)

Scénarisé par Lester Cole en 1940 sous le titre The House of the Seven Gables réalisé par Joe May. Dénoncé, le scénariste Lester Cole (1904-1985) fut dans les années 1950, une des victimes du maccarthysme et inscrit sur la Liste noire de Hollywood.
10. Anna et le Roi
Margaret Landon
3.53★ (53)

Adapté en série télévisée en 1972 par Jeff Corey (1914 -2002), acteur et réalisateur américain. Convoqué devant le Comité des activités anti-américaines, il refuse alors de dénoncer quiconque et se retrouve inscrit en 1951, sur la liste noire du cinéma.
11. Les forbans de la nuit
Gerald Kersh
Adapté en 1950 par Jules Dassin (1911-2008), réalisateur, scénariste, producteur et acteur américain, citoyen d'honneur grec. Il est le père de Joe Dassin. Il s'exile en Europe à l'époque de la liste noire de Hollywood. Il rencontre l'actrice grecque Melina Mercouri, qu'il met en scène dans huit films dont Jamais le dimanche (1960) ou encore Topkapi (1964) et qu'il épouse en 1966.
12. Le bal des maudits
Irwin Shaw
4.01★ (159)

Adapté par Edward Dmytryk en1958. Edward Dmytryk (1908-1999) est un réalisateur né au Canada .Ses convictions lui valent de figurer parmi les « Dix d'Hollywood » convoqués par la Commission des Activités Anti-Américaines. Il est condamné à six mois de prison et s'exile en Grande-Bretagne en 1948. A son retour aux Etats-Unis, il est amené à dénoncer des scénaristes et des réalisateurs dont Jules Dassin et John Berry.
13. Mémoires d'un rouge
Howard Fast
3.71★ (58)

Howard Fast (1914-2003) est un romancier et scénariste américain, auteur d'excellents romans policiers. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s'engage dans l'armée et est affecté au Service de l'information à Washington, devient correspondant de guerre. Il adhère au Parti communiste à l'instar de son ami Dashiell Hammett. Condamné à un de prison pour avoir refusé de répondre aux questions de la Commission des activités anti-américaines, il rédige Mémoires d'un rouge, publie sous plusieurs pseudonymes ( E.V. Cunningham ..) Il est l'auteur de Spartacus.
14. Des monstres à la pelle
Robert Finnegan
3.00★ (3)

Mike Quin" (1906–1947°, pseudonyme, Robert Finnegan, pseudonyme Paul William Ryan, est un écrivain américain de roman noir, militant du Parti communiste, né en juillet 1906 à San Francisco et décédé le 14 août 1947 à Olema, en Californie. Connu pour son ouvrage posthume, The Big Strike (1949) sur la grève de 1934, la West Coast waterfront strike.
15. Le Pont de la rivière Kwaï
Pierre Boulle
3.74★ (844)

Scénarisé par Carl Foreman pour David Lean,qui le réalise en 1957. Carl Foreman est un scénariste et producteur américain (1914- 1984) , inscrit sur la liste noire du cinéma dans les années 50.
16. Le facteur sonne toujours deux fois
James M. Cain
3.75★ (677)

Le Facteur sonne toujours deux fois est un film américain de Tay Garnett sorti en 1946 avec le grand acteur John Garfield (1913-1952). John Garfield tente sa chance à Hollywood, est réformé pour problème cardiaque mais contribue à l'effort de guerre en organisant des spectacles sur le front et en se joignant à la Ligue Anti-Nazi d'Hollywood. Très engagé politiquement, il signe à la fin des années 1940 une pétition en faveur des « Dix d'Hollywood " , refuse de donner des noms devant la Commission, est blacklisté. Menace dans la nuit sera son dernier film. Epuisé par la Chasse aux Sorcières, il meurt d?une crise cardiaque en 1952.
17. La ligne rouge
James Jones
3.30★ (81)

Bernard Gordon ( 1918 – 2007), écrivain, scénariste et producteur, connu pour avoir scénariste Les 55 Jours de Pekin et la première adaptation de La ligne Rouge. Blacklisté en 1947, il connut également le succès en exil.
18. Interrogatoires
Dashiell Hammett
3.06★ (23)

Dashiell Hammett (1894-1961) est un écrivain et scénariste américain, maître du roman noir. En 1930, Dashiell Hammett rencontre à Hollywood Lillian Hellman, romancière et scénariste. Ils vivent une histoire mouvementée. Hammett est condamné à de la prison sous le maccarthysme, qui n'aura de cesse de le persécuter. Il fut président du Civil Rights Congress de New York, ses livres furent retirés des bibliothèques publiques Interrogatoires: Homme de paradoxes, Dashiell Hammett (1894-1961), l'est assurément. Après sa mort, le FBI continua d'enquêter sur lui, intrigué par les activités de ce militant pro-communiste, condamné à la prison par les tribunaux maccarthystes, mais par ailleurs patriote convaincu, engagé en 1942, pour la seconde fois dans l'armée. Oscillant entre «Je ne peux pas répondre à cette question» et «Je dois refuser de répondre à cette question», Dashiell Hammett ne se livre jamais à ses enquêteurs. On l'accuse de «mépris» et d' «entêtement» à l'égard de la cour ! Nous ne sommes pas très loin de la passivité subversive du fameux employé de bureau, Bartleby, peint par Herman Melville, qui n'a de cesse d'opposer à tout ordre que lui adresse son patron, un sempiternel «Je préfèrerais ne pas» ! Interrogatoires regroupent trois des procès que subit Dashiell Hammett pour ses accointances soupçonnées avec l'idéologie communiste. Le premier, daté du 9 juillet 1951, l'accuse d'être l'un des administrateurs du fonds de cautionnement du Congrès des droits civiques de New York. Le second, daté du 24 mars 1953, n'a été rendu public qu'en janvier 2003. Il s'agit d'une audience à huis clos, inédit à ce jour. Enfin, le troisième, daté du 26 mars 1953, questionne la part de propagande communiste dans ses ouvrages dont certains sont présents dans les centres de l'United States Information Agency (USIA), organisme international qui dépend du Département d'Etat. Troublants par le non-dit de l'accusé face au tribunal, ces deux interrogatoires révèlent aussi la manière dont opérait la commission du Sénateur Joseph Mc Carthy. On ne sera cependant pas surpris d'apprendre que ce dernier, accusé de malversations financières, fit lui-même l'objet d'une motion de censure au Sénat en décembre 1954 ! Et c'est alors au tribunal érigé aux portes du désert dans American Park de Peter Watkins et qui questionne des citoyens américains sur leur engagement envers l'Etat dans les années soixante-dix, que nous pensons désormais. En arrière-fond, enfin, c'est la place même de l'écrivain dans la société qui est remise en question : «Vous savez, on ne peut rien écrire sans prendre position d'une manière ou d'une autre par rapport aux problèmes de la société» dira Dashiell Hammett dans le second procès. Et quand on lui demande de dire quels types de livres il sélectionnerait s'il participait à une organisation supposée combattre le communisme tel que l'USIA, il répond : «Si je devais lutter contre le communisme, je crois que je ne distribuerais pas de livre du tout.» Il semble donc que, pour lui, aucune littérature ne puisse coïncider avec une démarche propagandiste.
19. Correspondance (1921-1960) : La mort, c'est pour les poires
Dashiell Hammett
3.50★ (12)

"Je vais certainement rentrer à New York la semaine prochaine et me mettre en chasse d'un endroit où me retrancher le temps de finir mon livre qui, Dieu m'est témoin, n'avance pas vite. Je crois que je vais l'intituler La Mort c'est pour les poires. Il ne s'agit pas d'un roman policier". Cette phrase figure dans une lettre adressée le 17 septembre 1936 par Dashiell Hammett à sa fille cadette Mary et pourtant, on n'a jamais rien retrouvé du livre évoqué. Si ce mystère demeure, une partie de la correspondance du romancier est désormais disponible sous la forme de cet impressionnant volume qui rassemble plus de mille lettres écrites entre 1921 et 1960. L'ouvrage, divisé en cinq parties [Écrivain ; Célébrité ; Soldat ; Militant ; Survivant] et agrémenté de nombreuses notes, constitue l'outil idéal pour approcher la personnalité de Hammett. Époux et père attentionné, il courait les femmes et, bien que miné par l'alcool et la maladie, maniait avec élégance l'autodérision. D'autres lettres rendent compte de sa liaison avec la dramaturge Lilian Hellman, confirmant qu'il l'aida pour certaines de ses pièces. On découvrira aussi son activité politique et son soutien aux Républicains espagnols ou au Parti communiste américain. On le retrouve soldat pendant la Seconde Guerre mondiale, puis jeté en prison lors de la chasse aux sorcières et persécuté par la suite jusqu'à sa mort en 1961. Après Chandler, le "père du roman noir" méritait bien ce copieux recueil de correspondance qu'on picore par étapes avec délice.
20. Dashiell Hammett : une vie
Diane Johnson
3.67★ (12)

Lillian Hellman, la compagne de Dashiell Hammett, a ouvert ses archives à Diane Johnson, révélant ainsi des aspects inconnus de la vie de cet immense écrivain, décédé en 1961, miné par l'alcool et la tuberculose. Dashiell Hammett, originaire d'un comté rural du Maryland, quitte l'école à quatorze ans pour exercer divers métiers. C'est à la parution de son cinquième livre, L'introuvable, qu'il connaîtra le succès. Après avoir fréquenté les milieux du cinéma à Hollywood, il subira lors de son retour de la Seconde Guerre mondiale, les attaques violentes du maccarthysme, et connaîtra la prison, victime de son soutien à l'URSS. Son ?uvre a révolutionné la littérature de notre époque, et Dashiell Hammett, l'inventeur du " polar noir ", est considéré aujourd'hui comme l'égal des plus grands.
21. Wanderer
Sterling Hayden
3.67★ (13)

Sterling Hayden (1916-1986) est un acteur américain connu pour son rôle dans Johnny Guitare ou Quand la ville dort. Pendant la guerre il travaille pour l'Office of Strategic Services (ancêtre de la CIA,) aux côtés des partisans de Tito en Yougoslavie. Convoqué par l'HUAC il fut inscrit sur la liste noire du cinéma. Il est l'auteur de deux ouvrages, Wanderer et Voyages.
22. Voyage
Sterling Hayden
3.20★ (14)

Etats-Unis, 1886: les républicains de McKinley et l'alliance démocrate-populiste, emmenée par Bryan, s'écharpent pour la préside1 ce. A Freeport, les rabatteurs recrutent des marins fauchés ou assommés par l'alcool pour appareiller le dernier-né de la compagnie maritime de Banning Blanchard, le Neptune's Car, un quatre-mâts barque titanesque qui doit rallier San Francisco via le Cap Horn. Parallèlement, la fille de Blanchard embarque à bord du yacht l'Atalanta, à destination du Japon, où, entre mille futilités, on est persuadé d'effectuer des observations scientifiques importantes. Voyage télescope ces deux mondes, l'un qui vire rapidement à l'enfer ; l'autre où règnent le luxe et l'indolence.
23. Sterling Hayden, l'irrégulier
Philippe Garnier
4.00★ (9)

Plus qu'un simple portrait d'acteur (Quand la ville dort, Johnny Guitar, L'Ultime Razzia, Dr. Folamour etc.), ce livre est l'histoire d'un homme hors du commun. Sterling Hayden, en 70 ans, a vécu plus de vies et accompli plus de choses que la plupart d'entre-nous : capitaine de voiliers commerciaux quand ceux-ci étaient en voie de disparition, espion en Yougoslavie pendant la Seconde Guerre mondiale, acteur, père de famille, activiste révolutionnaire, écrivain, il était pourtant hanté par l'idée d'avoir failli en tout, sauf ses deux livres. Car cet homme chanceux était aussi "inapte au bonheur", un alcoolique rongé par les remords et les conflits intérieurs entre virilité, crédibilité, honneur et faillites morales qui se bousculaient en lui. Et il faisait tout en grand, à son échelle de colosse.
24. Six Plays
Lillian Hellman
3.00★ (2)

Lillian Hellman (1905-1984) est une dramaturge, scénariste et actrice américaine. Elle rédige des résumés de romans pour la MGM, y rencontre Dashiell Hammett, l'épouse puis divorce peu après. Très active pour faire reconnaître les droits des scénaristes à Hollywood, elle lutte aussi auprès d'Ernest Hemingway et Dorothy Parker contre la montée du fascisme en Espagne. Dramaturge, elle connait des succès au théâtre. Très attachée à la liberté d'opinion, elle est inscrite sur la liste noire du cinéma Victime du maccarthysme en raison de ses relations avec Dashiell Hammett qui est condamné pour avoir refusé de livrer des noms Lilian Hellman évoque leur relation dans un court récit utilisé comme préface ou postface dans les nouvelles de Hammett, Le Grand Braquage, Le Sac de Couffignal et Papier Tue-Mouches. Lillian Hellman rédigea également plusieurs livres de mémoires.
26. Le grand Braquage
Dashiell Hammett
3.52★ (111)

Préface de Lilian Hellman.
27. Papier tue-mouches
Dashiell Hammett
3.23★ (109)

Préface de Lilian Hellman.
28. Le Sac de Couffignal
Dashiell Hammett
3.55★ (110)

Préface de Lilian Hellman.
29. Orgueil et préjugés
Jane Austen
4.38★ (42103)

Marsha Hunt est Mary Bennet dans l'adaptation d' Orgueil et Préjugés réalisée par Robert Z. Leonard en 1940 . Marsha Hunt (1917-) est une actrice américaine qui tourne régulièrement jusqu'aux années 1950, où elle est victime du maccarthysme et mise sur la liste noire.
30. Eichmann à Jérusalem
Hannah Arendt
4.12★ (776)

Un spécialiste, portrait d'un criminel moderne est un documentaire français écrit et réalisé par Eyal Sivan et Rony Brauman en 1999. Inspir? de l'ouvrage d'Hannah Arendt, Eichmann à Jérusalem. Rapport sur la banalité du mal, ce film reprend des passages filmés par le réalisateur Leo Hurwitz lors du procès d'Adolf Eichmann en 1961. Hurwitz est un cinéaste militant victime du maccarthysme sur la liste noire de Hollywood . Son documentaire Strange Victory est une critique de l'antisémitisme et du racisme aux États-Unis.
31. Kazan par Kazan
Elia Kazan
4.21★ (21)

Elia Kazan (1909 -2003) est un réalisateur, metteur en scène de théâtre et écrivain américain d'origine grecque. Réalisateur de Un tramway nommé Désir, Viva Zapata, America, America, il adhèra au parti communiste dans les années 30, en fut exclu en 1936. Plus tard, il participa à la chasse aux sorcières en dénonçant des amis.
32. Une vie
Elia Kazan
3.50★ (28)

Pour tous ceux qui, éblouis, ont aimé {Un tramway nommé Désir} ou {Sur les quais}, Elia Kazan est le dernier mythe vivant du rêve américain et de son cinéma, de ses légendes. Pourtant, ce Grec d'Anatolie arrivé aux Etats-Unis à l'âge de quatre ans, n'est pas un mythe simple. Dans cette autobiographie, on découvrira à la faveur d'une terrible lucidité, son goût pour l'ambiguïté, dont il s'est fait une étrange réputation. {Une vie} raconte aussi comment, dans les années trente, Elia Kazan devint membre du Parti communiste. Mais, bien vite, il en démissionne et, lorsque McCarthy déclare ouverte la chasse aux sorcières, Kazan accepte de témoigner devant la Commission des activités antiaméricaines. Beaucoup de ses amis ne lui pardonneront jamais et l'on attendait, sur ce sujet, ses aveux les plus graves. Aujourd'hui, Elia Kazan, cet homme pétri de contradiction et de générosité, révèle ce que furent vraiment ses "revirements" politiques, ses relations avec ses trois épouses, la genèse de ses films. Sous sa plume, c'est la résurrection de Hollywood, avec ses fantômes glorieux, de Zanuck à James Dean, de Marlon Brando à Sam Spiegel ou Vivien Leigh.
33. Ambre
Kathleen Winsor
3.86★ (503)

Scénarisé par Ring Lardner JR pour le film tourné par Otto Preminger en 1947. Ring W. Lardner Jr. est un scénariste américain (1915-2000) qui fut une des victimes du maccarthysme inscrit sur la liste noire du cinéma. Il collabora notamment aux mémorables Laura, et à La femme de l'année.
34. Lassie
Susan Jeffers
4.50★ (1)

Scénarisé par Joan Patricia LaCour Scott (1921 – 2012), scénariste également de La Famille des collines, Lancelot, Les aventures de Robin des Bois, inscrite sur la liste noire en 1947.
35. Traquenoir
Ed Lacy
4.64★ (33)

Ed Lacy est un des pseudonymes de Leonard "Len" S. Zinberg, écrivain américain de roman policier. Il est membre de la Ligue des écrivains américains fondée après la Première Guerre mondiale par Ernest Hemingway, John Dos Passos et John Reed. A ce titre, il soutient comme Dashiell Hammett, le comité «Laissez l’Amérique hors de la guerre» en janvier 1940. C’est un des premiers auteurs de romans policiers à mettre en scène des héros noirs comme le détective privé Toussaint Moore dans Room to Swing ou le policier Lee Hayes dans Harlem Underground. Il aborde également la question des indiens dans Shakedown for Murder. Outre ses convictions antiracistes, il fait part dans ses romans de ses autres convictions progressistes et pacifistes avec Sin in Their Blood qui se déroule sur fond de chasse aux communistes au début du maccarthysme et The Napalm Bugle publié pendant la guerre du Viêt Nam.
36. Pleure, ô pays bien-aimé
Alan Paton
4.18★ (441)

Scénarisé sous pseudonyme pour le réalisateur Zoltan Korda, en 1952 par John Howard Lawson (1894-1977), scénariste américain qui fut dans les années 1950, une des victimes du maccarthysme et fut inscrit sur la liste noire du cinéma.
37. The Royal Hunt of the Sun
Peter Shaffer
4.00★ (2)

Réalisé par le producteur, réalisateur, et parfois acteur Irving Lerner ( 1909 – 1976, , sur la Liste Noire en 1947. )
38. Le livre de Losey
Joseph Losey
4.67★ (4)

Joseph Losey (1909-1984) est un réalisateur, producteur et scénariste américain. En 1952 il dut se présenter devant la House Un-American Activities Committee et s'exila en Grande-Bretagne où il connut également des difficultés liées à son engagement.
39. L'oeil du maître
Joseph Losey
Faire des films, c'est prendre en compte un ensemble compliqué de compromis et d'équilibres. Même le film professionnellement le plus simple, destiné au public le plus large, exige d'énormes quantités d'argent. Faire un film est une entreprise coopérative et collective. Mais, dans certaines limites, l'argent doit donner de la liberté aux réalisateurs de films. Un film exceptionnel, susceptible de passer à la postérité, doit porter l'estampille d'un homme sa signature, non pas au générique, mais dans son oeuvre même. De plus en plus, ce n'est que grâce aux subventions nationales ou à la collaboration internationale que l'on peut financer des films capables d'intéresser tous les éléments disparates qui composent le public mondial. Cela n'a rien à voir avec la formule hollywoodienne consistant à mettre ensemble une star italienne, une française et une américaine, à remuer le tout avec un metteur en scène anglais et un scénariste américain, puis à soumettre le pudding aux exactions de tas de censeurs, des porteurs d'actions et des administrateurs de production. " (Extrait d'Un Américain à l'étranger, 1964.)
40. Joseph Losey (Cinéma d'aujourd'hui n° 11)
Christian Ledieu
3.00★ (4)

Présentation par Christian Ledieu. Choix de textes et propos de Joseph Losey (Cinéma d'aujourd'hui)
41. Quand la ville dort
William Riley Burnett
3.83★ (220)

Ben Maddow obtint le Prix Edgar-Allan-Poe du meilleur scénario, en 1950 pour Quand la ville dort réalisé par John Huston d'après le roman éponyme de William R. Burnett . Ben Maddow (1909-1992) est un scénariste, producteur et réalisateur. Il fit partie de la Liste noire de Hollywood durant les années 1950, qui l'obligea à travailler clandestinement sur plusieurs films.
42. Tueur à gages
Graham Greene
3.45★ (142)

Tueur à gages est un film réalisé par Frank Tuttle adapté du roman de Graham Greene sorti en 1942, scénariste par Albert Maltz. Albert Maltz (1908-1985) est un écrivain et scénariste très engagé à gauche, qui fit partie des Dix d'Hollywood. Son nom disparut des génériques jusqu'en 1970.
43. Des souris et des hommes
John Steinbeck
4.19★ (46212)

Des souris et des hommes fut adapté par Lewis Milestone en 1939. L'acteur Burgess Meredith (1907-1997) y incarne George Milton. Dans les années 1950, il fut l'une des victimes du maccarthysme et fut inscrit sur la Liste noire du cinéma. Son rôle le plus connu est celui de Mickey Goldmill, l'entraîneur de Rocky Balboa dans Rocky. qui lui valut une nomination à l'Oscar du meilleur second rôle masculin.
44. Rhinocéros
Eugène Ionesco
3.66★ (13237)

Rhinocérosest un film réalisé par Tom O'Horgan sorti en 1974 dans lequel joue .Zero Mostel (1915-1977) . Cet acteur américain fut placé sur la liste noire à l'époque du maccarthysme.
45. Monsieur Gros-Bidon
Samuel Ornitz
3.39★ (24)

Samuel Ornitz (1890-1957) est un scénariste, un écrivain et un dramaturge américain. Il fut une des victimes du maccarthysme et inscrit sur la Liste noire du cinéma. En 1931, il avait collaboré avec John Dos Passos et d'autres à l'écriture d'un rapport sur une grêve de mineurs réprimée dans la violence dans le Kentucky. Convoqué par la House Un-American Activities Committee en 1947, il fut condamné à une peine de prison eut du mal à continuer sa carrière de scénariste.
46. The Best of Dorothy Parker
Dorothy Parker
3.75★ (9)

Dorothy Parker (1893-1967) est une poétesse et scénariste américaine. Pour Hollywood, elle écrit les scénarios d'Une étoile est née de La Vipère, de Cinquième Colonne ... Très engagée politiquement, Dorothy Parker compte parmi les défenseurs de Sacco et Vanzetti. Victime du maccarthysme, elle est inscrite sur la Liste noire du cinéma.
47. Pioneer Girl
Laura Ingalls Wilder
4.67★ (13)

Que vient faire ici La petite maison dans la prairie? Leo Penn (1921-1998), acteur et réalisateur américain, père de Sean, réalisa quelques épisodes pour la télévision. Léo Penn s'illustra très courageusement comme pilote durant la Seconde Guerre mondiale, mais les cadres des studios de cinéma le placèrent sur la Liste noire d'Hollywood après sa tentative d'organiser une rencontre syndicale avec d'autres acteurs. Blacklisté au cinéma, il partit pour Broadway.
48. True Grit
Charles Portis
3.77★ (214)

Marguerite Roberts (1905-1989) est une scénariste américaine qui signa le premier contrat d'une longue série avec la Metro-Goldwyn-Mayer, et devint l'une des scénaristes les mieux payées d'Hollywood. En 1941 elle coécrit avec son mari John Sanford le scénario de Honky Tonk. Inscrite de 1951 à 1962 sur la Liste noire de Hollywood pour avoir refusé de donner des noms à la commission d'enquête des activités anti-américaine ,elle fut blacklistée mais travailla pour la Columbia. En 1969 elle écrivit le scénario de True Grit, avec John Wayne. Son mari John Sanford écrivit sur leur relation A Palace of Silver. A Memoir of Maggie Roberts.
49. Season, it Was Winter: Scenes from the Life of an American Jew
John Sanford
John Sanford ou John B. Sanford (1904- 2003) est un journaliste, scénariste et écrivain américain. En 1936, il est engagé par Paramount Pictures, fait la connaissance de la scénariste Marguerite Roberts et adhère au Parti communiste. AvecMarguerite devenue son épouse, il signe le scénario de Honky Tonk en 1941. Appelé à la Commission d'investigations anti-américaines, il n'a plus de carrière cinématographique . The People From Heaven est considéré comme son chef d'œuvre. En 1985 il publiele premier volume autobiographique couvrant les années 1904 à 1927 : The Color of the Air: Scenes From the Life of an American Jew. Quatre autres volumes suivent.
50. Anthony Adverse
Hervey Allen
4.30★ (32)

Anthony Adverse est un film américain réalisé par Mervyn LeRoy en 1936. L'actrice Gale Sondergaard (1899-1985) fut l'épouse du réalisateur Herbert J. Biberman, auteur du célèbre Le Sel de la terre. Elle débuta comme actricedans Anthony Adverse, marchand d'esclaves pour lequel elle obtint l'Oscar du meilleur second rôle. Dans les années 1950, comme son mari Herbert J. Biberman, elle fut une des victimes du maccarthysme et inscrite sur la Liste noire du cinéma. Elle travailla ensuite pour la télévision.
51. Le Cher disparu
Evelyn Waugh
3.54★ (209)

Le Cher Disparu est un film américain réalisé par Tony Richardson en 1965 dans lequel joue Lionel Stander. Lionel Stander (1908-1994 ) est un acteur américain. Dans les années 1950, il fut sous le maccarthysme inscrit sur la Liste noire du cinéma. Il quitta le pays. Roman Polanski l'aida à relancer sa carrière en Grande-Bretagne Très connu à la télévision grâce à la série L'amour du risque où il incarne Max, le majordome.
52. Johnny s'en va-t-en guerre
Dalton Trumbo
4.29★ (390)

Dalton Trumbo(1905 -1976 ) est un écrivain, scénariste et réalisateur américain. Il est surtout connu pour être l'auteur et le réalisateur de Johnny s'en va-t-en guerre et pour avoir été l'un des « Dix d'Hollywood » Inscrit sur la liste noire, il ne pouvait plus travailler, s'exila au Mexique, travailla sous pseudonymes, remportant deux fois l'Oscar de la meilleure histoire originale en 1954 et 1956.
53. Autopsie d'un meurtre
Robert Traver
3.79★ (48)

Autopsie d'un meurtre est un film américain réalisé par Otto Preminger en 1959 dans lequel joue Orson Bean. Orson Bean (1928-2020) est un acteur américain qui fut placé sur la liste noire à l'époque du maccarthysme. Il est connu aujourd'hui pour son rôle de Loren Bray dans la série Docteur Quinn, femme médecin. e
54. The red rat in Hollywood, tome 1
Osamu Yamamoto
3.48★ (38)

Suggestion de 2_4_2.
55. Fondu au noir
Ed Brubaker
4.17★ (106)

Un film noir dont les scènes doivent sans cesse être retournées... Un scénariste de cinéma traumatisé, alcoolique et détenteur d'un terrible secret... La mort suspecte d'une starlette... Un directeur de studio hystérique prêt à tout pour boucler ses films avant l'effondrement de l'âge d'or du cinéma. "Fondu au noir" est un thriller hollywoodien où il est question de course à la célébrité, de sexe et de mort !
Commenter  J’apprécie          3317