AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Découvrez les meilleures listes de livres


L'Ukraine à travers ses artistes et des écrivains ! Entre mots et couleurs

Liste créée par fanfanouche24 - 56 livres. Thèmes et genres :

Le plus grand des hasards m'a fait lire une biographie de l'artiste, Sonia Delaunay, ayant revu très récemment au MAM (Musée d'Art Moderne) certaines de ses oeuvres...et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir qu'elle était ukrainienne; à ma décharge, Sonia Delaunay faisait tout pour cacher ses origines: Ukrainienne et juive !!.... Cette lecture m'a donné l'idée d'établir une modeste liste mettant en avant la création artistique ukrainienne, sans oublier la littérature...Lisant enfin pour la première fois Kourkov, écrivain que je souhaitais lire depuis un long moment ! Un très , très modeste signe de solidarité ! ***le 11 mars 2022---@Soazic BOUCARD @28 avril 2022@22 juin 2022 ****Voir aussi les listes de palamede ,"Voyage en Ukraine", et de mylena, "L'Ukraine en littérature"
+ Lire la suite


1 Sonia Delaunay : La vie magnifique
Sophie Chauveau
5 critiques 36 citations

Gros coup de coeur du moment ! ***voir ma chronique de ce jour Ajouter à mes livres
2 Les abeilles grises
Andreï Kourkov
74 critiques 125 citations

Premier livre que je lis de cet écrivain... roman faisant référence au conflit de 2014... "Dans un petit village abandonné de la « zone grise », coincé entre armée ukrainienne et séparatistes prorusses, vivent deux laissés-pour-compte : Sergueïtch et Pachka. Ennemis d'enfance, désormais seuls habitants de ce no man's land, ils sont obligés de coopérer pour ne pas sombrer. Et cela, malgré des points de vue divergents vis-à-vis du conflit. Sergueïtch sympathise avec un soldat ukrainien qui lui rend des visites furtives ; Pachka fréquente en cachette ses « protecteurs russes » pour se procurer des denrées alimentaires. Leurs conditions de vie sont rudimentaires : charbon pour se chauffer, conserves pour se nourrir, bougies récupérées dans une église détruite pour s'éclairer. Les journées monotones de Sergueïtch sont cependant animées de rêves visionnaires et de souvenirs. Ce qui lui importe avant tout, ce sont ses abeilles. Apiculteur dévoué, il croit en leur pouvoir bénéfique qui autrefois attirait des clients venus de loin pour dormir sur ses ruches lors de séances de « thérapie curative ». Alors que l'hiver les abeilles demeurent dans sa grange, à l'abri du froid et des bombardements, il décide, le printemps venu, de leur chercher un endroit plus calme. Ses six ruches chargées sur la remorque de sa vieille Tchetviorka, le voilà qui part à l'aventure. Mais même au coeur des douces prairies fleuries de l'Ukraine de l'ouest et le silence des montagnes de Crimée, le grand frère russe est là, qui surveille..." Ajouter à mes livres
3 Kazimir Malévitch et le Suprématisme : 1878-1935
Gilles Néret
1 critique 1 citation

Ajouter à mes livres
4 Daroussia la Douce
Maria Matios
5 critiques 44 citations

"À Tcheremochné, dans cette région bousculée par l’histoire que l’on appelle Bucovine, vit Daroussia. Tout le monde se moque d’elle dans le village, de son mutisme, de son prétendu handicap mental. On la dit folle mais Daroussia sait qu’elle n’est pas simple d’esprit. Si elle ne parle jamais aux autres ses pensées fusent sans retenue, et il n’y a qu’au cimetière, seule près de la tombe de son père, que Daroussia la Douce parvient à converser à voix haute. De plus, la simple mention d’une sucrerie provoque d’affreuses migraines chez Daroussia, elle est comme frappée d’une hache mal aiguisée. Pour apaiser la douleur, elle s’immerge dans la rivière ou s’enterre jusqu’à la taille. Un jour, arrive Ivan Tsvytchok, un excentrique fabricant de guimbardes. Tous deux s’entendent à merveille et décident d’habiter sous le même toit. Ivan fait son possible pour aider Daroussia, il parvient même à la faire parler, mais lorsqu’il rentre un jour habillé en soldat soviétique, la souffrance et le mutisme se réveillent... Pour comprendre comment un uniforme et de simples sucreries peuvent ainsi torturer Daroussia, Maria Matios nous plonge dans l’enfance de cette orpheline, une enfance intimement liée au destin de l’ouest ukrainien. Balancée dès la fin de la Première Guerre mondiale entre la Pologne, la Roumanie, l’Allemagne et l’Union soviétique, cette région aussi surnommée la douce Bucovine a lourdement marqué l’identité de ses occupants successifs. Grâce à son style singulier et puissant, Maria Matios parvient à décrire ces chairs meurtries par l’histoire, elle dresse avec justesse le portrait de Daroussia et de ses aînés qui incarnent le XXe siècle européen autant que les crises et combats qui secouent, aujourd’hui encore, cette région du monde." Ajouter à mes livres
5 Sonia Delaunay - Alphabet
Sonia Delaunay
5 critiques 1 citation

Ajouter à mes livres
6 La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France
Blaise Cendrars
7 critiques 18 citations

Texte de Blaise Cendrars et Illustrations de Sonia Delaunay Ajouter à mes livres
7 Moscoviada
Yuri Andrukhovych
2 critiques

"Otto von F., étudiant en littérature originaire d’Ukraine occidentale, sorte d’alter ego de l’auteur, habite Moscou. Nous sommes en 1989 et l’URSS vit ses derniers soubresauts. Dans sa résidence universitaire se côtoient les futurs écrivains des différentes nations du pays : des spécialistes de la poésie yiddish du Moyen Âge, des épopées rimées ukrainiennes ou de la chanson ouzbek. Tous sont pleins d’espoirs poétiques, ont soif de la trop rare vodka et sont prêts à en découdre. Un jour, Otto part à la recherche de cadeaux. Il s’égare, et se trouve à errer dans un monde interlope, à travers les sous-sols glauques de la ville où d’anciens membres du KGB élèvent une armée de rats. On y découvre également, dans les catacombes du Kremlin, un métro gouvernemental secret. À la faveur de cet authentique parcours du combattant, l’auteur dénonce pêle-mêle le nationalisme, les dérives du communisme, le kitsch chauviniste, et la pression idéologique qui sont finalement évacués dans un spectacle grand guignolesque en un immense éclat de rire. Dans le cadre très actuel d’une Russie autoritaire aux dérives xénophobes, il nous brosse un tableau grotesque et sarcastique de la ville de Moscou, épicentre du tremblement de terre en train de dévaster alors l’immense empire multinational soviétique. Le ton carnavalesque et l’écriture foisonnante contribuent à accentuer le caractère très original du livre. Andrukhovych réussit à composer une véritable symphonie d’adieu à l’URSS, tonitruante évidemment." Ajouter à mes livres
8 Douze cercles
Yuri Andrukhovych
1 critique 1 citation

" " D'accord, mais si votre culture est véritablement aussi ancienne et aussi puissante, pourquoi vos toilettes publiques sont-elles aussi puantes ? [...] Pourquoi les centres-villes historiques meurent-ils par quartiers entiers, pourquoi les balcons tombent-ils, pourquoi y a-t-il si peu de lumière sous les portes cochères et autant de verre cassé sous les pieds ? " Karl-Joseph Zumbrunnen, photographe autrichien, multiplie les voyages en Ukraine dans les années 1990. Fasciné par la construction de ce nouvel Etat, il décrit, dans des lettres à ses amis, le chaos de la période postsoviétique et l'arrivée brutale de l'économie de marché. Les rencontres improbables et les événements inattendus lui paraissent bien plus excitants que sa vie rangée d'Européen de l'Ouest. Avec son interprète, qui est aussi sa maîtresse, il est invité dans un observatoire transformé en hôtel, perdu dans les Carpates. Le photographe s'installe dans cette " Auberge sur la Lune " avec une compagnie hétéroclite, réunie sans raison par un mystérieux milliardaire : vidéaste, strip-teaseuses, gardes du corps et intellectuels postmodernes. Les situations absurdes et les malentendus s'enchaînent : affaires mafieuses, orgies alcooliques, récupération du folklore local, manœuvres douteuses d'écrivains sur le déclin, et relations amoureuses débridées. Avec ironie et grincements de dents, Yuri Andrukhovych décrit une réalité carnavalesque à travers les yeux d'un Autrichien naïf et un peu coincé, dont les valeurs et la manière de vivre sont bouleversées par son voyage lyrique à travers l'Europe de l'Est." Ajouter à mes livres
9 Testament
Taras Chevtchenko
1 critique 1 citation

Testament est le plus célèbre poème de Taras Chevtchenko. Il date de 1845. Ajouter à mes livres
10 Kobzar
Taras Chevtchenko
1 critique 1 citation

"Traduit de l’ukrainien et annoté par Darya Clarinard, Justine Horetska, Enguerran Massis, Sophie Maillot et Tatiana Sirotchouk Taras Chevtchenko (1814-1861), considéré aujourd’hui comme le plus grand poète de langue ukrainienne, a laissé un héritage poétique important, à la fois complexe et étonnamment vivant : réuni sous le titre de Kobzar, il compte 248 poèmes et 1 500 pages environ. Mais lorsqu’en 1840 paraît son premier Kobzar, il n’a que huit poèmes, à savoir « Mes pensées », « Le kobzar errant », « Kateryna », « Le peuplier », « Une pensée », « À Osnovianenko », « Ivan Pidkova » et « La Nuit de Taras ». L’histoire de la publication du premier Kobzar est particulièrement intéressante, car il existe deux versions de cette première édition, dites censurée et non censurée, publiées simultanément à Saint-Pétersbourg en 1840. Le présent ouvrage tient compte de ces deux versions." Ajouter à mes livres
11 Sonia Delaunay
Stanley Baron
Ajouter à mes livres
12 La paresse comme vérité effective de l'homme
Kasimir Malevitch
3 critiques 4 citations

Malévitch, célèbre peintre...mais aussi théoricien "Le travail doit être maudit, comme l'enseignent les légendes sur le paradis, tandis que la paresse doit être le but essentiel de l'homme. Mais c'est l'inverse qui s'est produit. C'est cette inversion que je voudrais tirer au clair." Kazimir Malevitch Ajouter à mes livres
13 Une brève histoire du tracteur en Ukraine
Marina Lewycka
36 critiques 30 citations

"Présentation de l'éditeur Quand leur père Nikolaï, veuf depuis peu, leur annonce qu'il compte se remarier avec Valentina, Vera et Nadezhda comprennent qu'il va leur falloir oublier leurs vieilles rivalités pour voler à son secours. Car Valentina a cinquante ans de moins que lui, des ogives nucléaires en guise de poitrine, et un certain penchant pour les plats surgelés! Mais surtout, elle est prête à tout pour assouvir sa quête du luxe à l'occidentale. Tandis que Nikolaï poursuit tant bien que mal son chef-d'oeuvre - une grande histoire du tracteur et de son rôle dans le progrès de l'humanité - les deux soeurs passent à l'action. Commence alors une bataille épique pour déloger l'intruse aux dessous de satin vert, sur fond de secrets de famille. Biographie de l'auteur Marina Lewycka est née à la fin de la guerre de parents ukrainiens dans un camp de réfugiés à Kiel, en Allemagne, et a grandi en Angleterre." Ajouter à mes livres
14 Blonds étaient les blés d'Ukraine
Marie Gagarine
7 critiques 2 citations

""Le Dniestr avec son cours tumultueux et tourmenté me fait penser au cours de ma vie." Ainsi commencent les souvenirs de Marie Gagarine, semés de tourbillons et de remous comme l'histoire russe de ce début de siècle. Issue d'une lignée d'aristocrates, elle connaît d'abord une enfance sereine sur les terres familiales. Viennent la Révolution puis la guerre avec sa cohorte de désastres, sa valse d'envahisseurs... Eprise de liberté, Marie fuit l'esclavage. Mais à quel prix ! Echappant de justesse aux assiduités d'un commissaire de l'armée rouge, elle franchit le Dniestr clandestinement. Que trouve-t-elle en Roumanie ? La prison et la persécution ! Tels les nomades du temps passé, elle poursuit alors sa migration vers l'Ouest... Un destin d'exception, vivant témoignage de ces années terribles." Ajouter à mes livres
15 Nestor Makhno
Alexandre Skirda
"Le prodigieux destin de Nestor Makhno (1888-1934), paysan anarchiste ukrainien, sert de trame à ce livre haletant qui raconte la chute de l'empire des tsars et les convulsions de la guerre civile qui ensanglanta la Russie entre 1917 et 1921. Stratège redoutable, animé d'une bravoure hors du commun, Makhno se retrouve à la tête d'une véritable armée insurrectionnelle. Comme au temps des grandes chevauchées de l'Histoire, les combats décisifs, en ce XXè siècle, se jouent au cours de charges fantastiques et de corps à corps acharnés - au sabre - entre cosaques des divers camps : cavalerie rouge de Boudienny, Cosaques du Don et du Kouban (alliés des blancs), nationalistes ukrainiens et partisans makhnovistes. Une société "sans maîtres ni esclaves, sans riches ni pauvres" : voilà l'idéal pour lequel luttent Makhno et les siens. Cet idéal, ils le mettent en pratique en créant "les soviets libres", si différents de ceux vidés de tout sens par la dictature d'un parti-état. Les organes de base d'une démocratie directe sont ainsi mis en place. S'appuyant sur une immense documentation à laquelle peu d'historiens ont eu accès, cet ouvrage nous aide à mieux comprendre pourquoi et comment une révolution commencée sous les meilleurs auspices put déboucher sur une impasse totale. Un moment capital de l'histoire contemporaine apparaît en pleine lumière." Ajouter à mes livres
16 Mémoires et écrits, 1917-1932
Nestor Makhno
1 citation

"Nestor Ivanovitch Makhno (1888-1934) est issu de la paysannerie pauvre d'Ukraine orientale, berceau des Cosaques zaporogues. Sous son impulsion, entre 1917 et 1921, le groupe communiste libertaire de Gouliaï-Polié prit la tête du formidable mouvement insurrectionnel paysan dont l'intervention contre les troupes d'occupation austro-allemandes, puis contre les armées blanches, infléchit de manière décisive le cours de la guerre civile russe. Mais l'épopée de la guerre des partisans ne constitue qu'un aspect de l'histoire de la Makhnovchtchina. Makhno et les siens se battaient pour un nouvel ordre social " où il n'y aurait ni esclavage ni mensonge, ni honte, ni divinités méprisables, ni chaînes, où l'on ne pourrait acheter ni l'amour ni l'espace, où il n'y aurait que la vérité et la sincérité des hommes ". Sur un territoire de deux millions et demi d'habitants affranchi de tout pouvoir d'État, ils formèrent des communes agraires autonomes dotées des organes d'une démocratie directe : soviets libres et comités de base. Les insurgés makhnovistes croyaient sauver la révolution russe et mondiale - car ils ne luttaient pas seulement pour leur compte - et s'aperçurent trop tard qu'ils faisaient le jeu de la dictature d'un Parti-État dont les objectifs s'opposaient radicalement aux leurs. Malentendu tragique, non seulement pour eux-mêmes mais pour le projet révolutionnaire du xxe siècle - jusqu'à nos jours." Ajouter à mes livres
17 Nouvelles de Petersbourg
Nikolai Gogol
46 critiques 104 citations

Ajouter à mes livres
18 Gogol
Henri Troyat
Ajouter à mes livres
19 Les Âmes mortes
Nikolai Gogol
77 critiques 186 citations

Ajouter à mes livres
20 Le journal d'un fou
Nikolai Gogol
40 critiques 28 citations

Par un auteur russe d'origine ukrainienne,né en 1809... Ajouter à mes livres
21 Journal pétersbourgeois
Isaac Babel
2 critiques 2 citations

L'auteur est né à Odessa en juillet 1894; il fut fusillé à Moscou en 1940 Ajouter à mes livres
22 Chroniques de l'an 18 et autres chroniques (1916)
Isaac Babel
4 critiques 2 citations

Ajouter à mes livres
23 Les Chevaux de feu
Mykhaïlo Kotsioubynsky
1 citation

L'auteur se distingue dans ses textes par un réalisme ethnographique (1864-1913) Ajouter à mes livres
24 Les Chiens et les loups
Irène Némirovsky
16 critiques 22 citations

L'auteure est née à Kiev en 1903...décédée en déportation en 1942 Ajouter à mes livres
25 Contes d'Odessa
Isaac Babel
11 critiques 30 citations

Ajouter à mes livres
26 Oeuvres complètes - coffret 2 volumes Nemirovsky
Irène Némirovsky
8 citations

Ajouter à mes livres
27 Zone d'anomalie
Andriy Kokotukha
6 critiques 6 citations

Par un auteur ukrainien...le drame de Tchernobyl... Ajouter à mes livres
28 Une ville à coeur ouvert
Zanna Sloniowska
23 critiques 18 citations

...durant l'été 1988, dans la ville de Lviv....roman autour de 4 générations de femmes. Ajouter à mes livres
29 Victory park
Alexeï Nikitine
4 critiques 10 citations

L'auteur, par moments paraissant prophétique, dresse dans ce livre un portrait de la ville de Kiev,au milieu des années 1980... Ajouter à mes livres
30 La route du Donbass
Serhiy Jadan
1 critique 3 citations

Ajouter à mes livres
31 Anarchy in the UKR
Serhiy Jadan
4 critiques 2 citations

Le jeune narrateur de Anarchy in the UKR, attachant et un peu paumé, est sans cesse en mouvement : il parcourt le pays en train, en bus ou en stop, à travers les paysages de friches industrielles de l’Ukraine postsoviétique. Dans une sorte de pèlerinage éthylique sur les lieux de l’anarcho-communisme, il se rend compte qu’il n’en reste rien ; tout le monde a oublié Nestor Makhno, le fondateur de l’Armée révolutionnaire insurrectionnelle ukrainienne. Et pourtant… en 2004, à Kharkiv, devant le monument à Lénine, l’anarchisme et la révolution semblent revivre, dans ce qu’on appellera la Révolution orange. Ajouter à mes livres
32 L'escalier d'Odessa
Maryna Uzun
Intéressante suggestion de jvermeer. Ajouter à mes livres
33 Le voyage impaisible de Pauline
Maryna Uzun
9 critiques 48 citations

Ajouter à mes livres
34 Journal de Maïdan
Andreï Kourkov
4 critiques 8 citations

« J'habite à cinq cents mètres du Maïdan. Depuis mon balcon, on aperçoit les bulbes du clocher de la cathédrale Sainte-Sophie. Quand des amis viennent chez moi, je leur montre ces bulbes dorés - presque un emblème de l'antique cité de Kiev. Mais ces derniers mois, mes amis d'autres villes et d'autres pays ne viennent plus ici. Et du haut de mon balcon, je regarde souvent la fumée qui s'élève au-dessus du centre de la ville. Cette fumée noire, épaisse, celle des barricades en feu, est devenue le nouvel emblème non seulement de Kiev, mais de l'Ukraine tout entière. »« Ajouter à mes livres
35 Vilnius, Paris, Londres
Andreï Kourkov
11 critiques 6 citations

"C’est la fin des gardes-frontière et des contrôles de passeports, un immense espoir pour un pays minuscule: le 21 décembre 2007, à minuit, la Lituanie intègre enfin l’espace Schengen. Comme beaucoup de leurs compatriotes, trois couples se lancent dans la grande aventure européenne. Ingrida et Klaudijus tenteront leur chance à Londres. Barbora et Andrius à Paris. Et si Renata et Vitas restent dans leur petite ferme à Anykšciai, eux aussi espèrent voir souffler jusqu’à l’Est le vent du changement. Mais l’Europe peut-elle tenir ses promesses de liberté et d’union? Estampillés étrangers, bousculés par des habitudes et des langues nouvelles, ces jeunes Lituaniens verront l’eldorado s’éloigner de jour en jour. Kukutis, un vieux sage qui traverse l’Europe à pied, le sait bien, lui: «Peu importe la ville où l’on veut atterrir, c’est le voyage lui-même qui est la vie.» Dans ce roman tour à tour drôle, tendre et mélancolique, Kourkov donne un visage à tous les désenchantés du rêve européen." Ajouter à mes livres
36 Estampillé Moscou
Sigismund Krzyzanowski
1 critique

"C’est à une promenade topographique et physiologique, dont le pas est la mesure et l’enseigne l’horizon, que Krzyzanowski nous convie dans ces trois textes consacrés à Moscou. Moscovite d’adoption, arpenteur infatigable, il déchiffre pour nous la ville-livre, ce condensé du monde qui est un des fondements de sa prose. Il tente d’en retracer l’histoire, de décrire l’avènement du nouveau tout en fixant la disparition de l’ancien et, par de courts récits, de brosser les tableaux de la vie pendant la guerre dans ce qu’elle a de plus concret. Son trait épingle avec art le détail ; l’architecture s’anime, et apparaît tout un petit peuple d’anonymes qu’il peint avec un réalisme qui prend parfois des accents d’étrangeté. Il nous livre ici en quelque sorte ses instantanés de la capitale." Ajouter à mes livres
37 Maroussia
Marko Vovcok
1 critique 2 citations

Contribution de Nemorino...ce 24 mars 2022 Ajouter à mes livres
38 Contes russes et ukrainiens
Alexandre Afanassiev
1 critique 1 citation

"Cet ouvrage rassemble un choix de contes russes écrits par Alexandre Afanassiev, ainsi que le recueil des contes ukrainiens de Marko Vovtchok, traduit en russe par Tourguéniev et présentés ici en français pour la première fois. Ces derniers peignent la vie difficile, voire insupportable, d'Ukrainiens soumis à la toute puissance des propriétaires polonais " Ajouter à mes livres
39 Envers et contre tout
Euphrosinia Kersnovskaïa
2 critiques

L'auteure née à Odessa... Ajout le 9 avril 2022--- "Alors qu’elle est à peine âgée de trente ans, Euphrosinia Kersnovskaïa voit l’URSS imposer le joug soviétique à la Bessarabie, où sa famille s’est installée après la révolution. Victime de la collectivisation, Euphrosinia perd tout. Très vite, elle est envoyée sur un chantier d’abattage de bois en Sibérie. Elle s’évade, erre des mois seule dans la taïga, puis finit par être arrêtée et condamnée à des années de camp – pour finalement travailler dans des mines de charbon. Une fois libre, elle produit cette œuvre inouïe : un récit où le témoignage écrit cohabite avec des dessins réalisés sur des cahiers d’écolier – en illustrant elle-même son histoire, elle restitue dans les moindres détails les scènes dont elle a été témoin et auxquelles elle a participé. Sa destinée s’apparente à celle des plus grandes héroïnes de roman. On se demande avec stupéfaction comment autant d’épreuves et de malheurs peuvent tenir en une seule vie : Euphrosinia affronte les obstacles de sa vie d’un cœur pur et candide, faisant toujours passer les autres avant elle-même. Le dessin, qui aurait pu n’être pour elle qu’un simple passe-temps, devient entre ses mains la lance de Don Quichotte qui lui sert à pourfendre inlassablement le mal. Écrit à l’insu des autorités, Envers et contre tout est le récit d’un destin hors du commun. Un témoignage fort et inspirant, l’odyssée d’une irréductible qui constitue une source de joie profonde, un antidote aux compromissions et à la peur, au mensonge et à l’oubli. Traduit du russe par Sophie Benech." Ajouter à mes livres
40 L'Ukrainienne
Josef Winkler
7 critiques 20 citations

En cours de lecture le 19 avril 2022--L'auteur donne la parole dans la plus grande partie du livre à Nietochka Vassilievna Iliachenko.Destin douloureux de cette jeune paysanne ukrainienne dont la famille fût éprouvée par les expropriations massives,puis par l'Holodomor, "l' extermination par la faim" infligée à l'Ukraine par le pouvoir soviétique.... Ajouter à mes livres
41 Kiev kaput
Edward Limonov
"Edouard Véniaminovitch Savenko alias "Limonov", écrivain, publiciste, poète, romancier et homme politique de la "Nouvelle Russie" a grandi et fait ses premières armes en Ukraine, à Kharkov, où il travailla au début des années 1960 avant de "monter à Moscou", dans ce qui était encore l'URSS. Il se souvient de son enfance et de son adolescence en Ukraine comme d'une période "extraordinaire". Après avoir été un écrivain bohème, un apatride ballotté de New York à Paris, un temps idole de la gauche, puis réprouvé comme "rouge-brun" pour ses positions lors de la guerre en Yougoslavie, Limonov est devenu leader anarcho-nationaliste dans la Russie post-soviet. Avec Kiev Kaputt, son journal des événements d'Ukraine, il nous offre une vision diamétralement opposée à celle proposée en Occident." Ajouter à mes livres
42 Kukolka
Lana Lux
7 critiques 1 citation

"Dans un orphelinat d’Ukraine des années quatre-vingt-dix, Samira, sept ans, rencontre Marina. Samira, depuis longtemps victime de brimades à cause de sa peau mate de Tzigane, trouve en la blonde Marina une alliée inattendue. Aussi, lorsque sa seule amie est adoptée par un couple allemand, la petite Samira décide de la rejoindre à Berlin et prend la fuite. Elle est alors recueillie par un groupe de vagabonds, qui vivent dans une maison sans électricité, eau courante ni toilettes. Elle croit avoir enfin trouvé un refuge, malgré tout : elle dort sur son propre canapé, des amis plus âgés qu’elle lui apprennent la vie et on commence enfin à la remarquer, notamment Rocky, le seul vrai adulte de la bande. D’autant plus que ses yeux verts et sa voix enjôleuse font d’elle une mendiante très efficace. La fillette est loin d’imaginer que commence pour elle un long calvaire dans les milieux interlopes d’Europe de l’Est avant de pouvoir retrouver sa seule vraie famille : Marina." Ajouter à mes livres
43 Elle venait de Marioupol
Natascha Wodin
9 critiques 17 citations

"À l’ouverture des archives de l’Union soviétique, Natascha Wodin, obsédée par le souvenir de sa mère qui s’est suicidée à 40 ans, entame des recherches pour reconstituer son histoire. Déportée d’Ukraine au cours de la Seconde Guerre mondiale, sa mère a été envoyée dans un camp de travail en Allemagne, pays où ses parents ont ensuite été contraints de rester sous peine d’être traités comme des collaborateurs du nazisme s’ils étaient retournés dans leur pays d’origine, sort rencontré par plus de 20 millions de personnes – non juives – exploitées comme esclaves par l’industrie et l’agriculture allemandes. Le récit suit le rythme des recherches de l’auteur et leurs difficultés. Il y a les fausses pistes, la lenteur administrative des services concernés en Ukraine et en Russie, les témoins disparus ou survivants, ceux qui ne savent pas mais sont prêts à inventer… L’auteur finit par reconstituer non seulement l’histoire de sa mère, mais aussi celle d’une famille entière sur tout un siècle. 0p PRIX DE LA FOIRE DU LIVRE DE LEIPZIG 2017 – PRIX ALFRED DÖBLIN 2015 c Ajouter à mes livres
44 Anthracite
Cédric Gras
23 critiques 36 citations

"« À l’hiver 2014, dans une Ukraine survoltée, la foule furieuse se mit à dézinguer toutes les idoles communistes. Elle détruisait les plâtres, les granits, les bronzes, la fonte, les effigies, elle abattait les grands Lénine, les petits, les statues où il montrait la voie (sans issue). Elle ? le spectre d’une URSS qui la hantait. Elle défoulait sa haine contre les fantômes soviétiques, taillant tout cela en pièces et veillant jusqu’à l’aube, comme si les sculptures avaient eu le pouvoir de se redresser à la faveur de la nuit. Et d’une certaine manière c’est ce qui arriva : l’empire fut ravivé. » Entre guerre civile et mines d’anthracite, deux amis d’enfance traversent leur Donbass natal dans un road-trip tragi-comique. Une grande épopée contemporaine" Ajouter à mes livres
45 Histoire de l'Ukraine : Des origines à nos jours
Arkady Joukovsky
2 critiques 4 citations

"Après une longue éclipse au cours de laquelle elle fut occultée par l'Union Soviétique, l'Ukraine apparaît à nouveau aujourd'hui sur le devant de la scène internationale : sa population et sa superficie, sensiblement égales à celles de la France, la qualification de ses hommes, la richesse de ses ressources naturelles, sa situation géographique à l'autre extrémité de l'Europe, tout l'appelle à jouer un rôle déterminant dans le nouveau paysage européen qui se dessine. Comprendre ce qu'est l'Ukraine implique de connaître son histoire, souvent tragique, mais aussi riche des vertus de son peuple, attaché à sa terre et à sa culture, conscient d'avoir été le berceau de l'ensemble de la civilisation slave. Étroitement liée à l'élaboration de la première édition, fut Irène Popowycz ; tandis qu'à la présente édition, l'auteur a bénéficié d'aide de O. Koucheruk, M. Maslow, V Matyeva, I. Stepantchouk, N. Bilas, V. Guley. Il remercie également l'ambassadeur d'Ukraine en France, S. E. Yuriy Sergevey, ainsi que le personnel de l'Ambassade d'Ukraine pour leur encouragement dans la publication de ce livre." Ajouter à mes livres
46 L'homme de Kiev
Bernard Malamud
41 critiques 38 citations

Ajout le 28 avril 2022---"Un homme juif, simple réparateur de son état, puis gérant d'une petite briqueterie de Kiev, est arrêté en 1911. On l'accuse d'être l'auteur d'un « meurtre rituel », qui a eu lieu sur la personne d'un jeune garçon du voisinage. Cette absurde accusation le tient deux ans et demi en prison, au cours desquels il subit les pires sévices, avant que s'ouvre le procès qui fera éclater son innocence. Bien que partant d'un fait historique précis, la célèbre affaire Bellis, Bernard Malamud ne se livre pas seulement à une superbe reconstitution de la Russie de Nicolas II, ravagée par les superstitions et les persécutions virulentes, les violences et les dissensions. Vivant symbole de victimes de toutes les injustices, son héros, par son obstination à porter témoignage de la vérité, fait éclater l'histoire dans le mythe et devient notre contemporain" Ajouter à mes livres
47 Donbass
Benoît Vitkine
90 critiques 61 citations

Ajout le 29 avril 2022-Lecture en cours , des plus instructives...éclairant quelque peu la situation tragique actuelle...2 années après la publication de ce texte,en France... Ajouter à mes livres
48 Le songe de Makar
Vladimir Korolenko
4 critiques 7 citations

Ajout le 29 avril 2022---" « Makar », signifie dans la tradition russe « celui sur qui tombent toutes les tuiles »... Ainsi, dès le titre, s'annonce la forme humoristique du récit. Lorsque, au jour du Jugement, on récapitule la somme de misères, d'injustices, de déboires vécus par Makar, même le juge suprême, le Grand Toïon, ne peut retenir ses larmes... Située dans le cadre de la taïga glacée de Sibérie, l'histoire de Makar, truculente, ironique, émouvante, est l'occasion pour son auteur, Vladimir Korolenko, de dénoncer les iniquités accablant les paysans russes au début du XXe siècle. Il remplit ainsi la fonction critique de l'écrivain dans la société de son temps. Les superbes et subtiles gravures de Paul Kichilov permettent de pénétrer plus avant dans un contexte culturel typiquement russe. " Ajouter à mes livres
49 Le Musicien aveugle
Vladimir Korolenko
8 critiques 14 citations

"Ce roman de Vladimir Korolenko plonge dans la société rurale de la Petite-Russie au début du siècle dernier. Pierre est né aveugle. Sa famille l'accueille comme tous les enfants qu'elle a déjà accueillis. Son éducation va lui apprendre les choses de la vie qui lui sont hélas inaccessibles, les couleurs par exemple, c'est la musique qui le guidera. L’analogie sons couleurs revient souvent dans son discours (on pense aux Correspondances de Baudelaire) et les pages sur la sensibilité du jeune aveugle à la musique abondent. Un critique russe, enthousiaste, écrivit : « Le Musicien aveugle est le dernier mot de la perfection, une des œuvres les plus admirables que le monde littéraire ait jamais comptées. Impossible d’imaginer un sujet plus simple, avec moins d’artifice, et en même temps une analyse psychologique plus profonde. » Ajouter à mes livres
50 Les cochers de Sa Majesté
Vladimir Korolenko
1 critique 1 citation

"Ami de Tolstoï et de Tchekhov qui le considéraient comme le meilleur conteur, classique de la littérature russe, Vladmir Korolenko est resté quasiment inconnu en France, les rares traductions de ses romans et nouvelles remontant au début du siècle. Né en 1853, il fut déporté en Sibérie orientale lorsqu'il était étudiant et y vécut 10 ans. C'est là qu'il commença à écrire, c'est là que se situent les 6 nouvelles des Cochers de Sa Majesté, chacune centrée sur un personnage appartenant à ce monde marginal et opprimé de la Sibérie : déportés, vagabonds, bagnards, cochers, paysans et autochtones, Iakoutes ou Tatares. Toute une étonnante société y tisse des rapports complexes d'amitié, de méfiance, de haine, qu'avivent le froid, la glace, le gel et l'errance infinie. Certains rêvent encore avec ferveur au retour vers la vieille Russie, d'autres ont abdiqué tout désir dans ce paysage sibérien qui acquiert sous la plume de Korlenko une dimension de beauté absolue et rédemptrice. De la fatalité de ces vies mutilées vouées au cheminement et à l'exil, de leur solitude qu'éclairent d'éphémères rencontres se dégage une profonde compassion humaine digne des plus grands romanciers russes. " Ajouter à mes livres
51 100 chansons de Vladimir Vyssotski
Vladimir Vyssotski
1 critique

Ajouter à mes livres
52 Les fiancées d'Odessa
Janet Skeslien Charles
19 critiques 29 citations

"Daria, vingt-cinq ans, un diplôme d’ingénieur en poche, vit seule avec sa grand-mère à Odessa, dans une Ukraine qui souffre encore des blessures du communisme. Les salaires sont bas, les emplois rares et la mafia omniprésente. Grâce à sa parfaite maîtrise de l’anglais, Daria décroche le poste envié de secrétaire dans une filiale israélienne d’import. Hélas, ce n’est pas sans contrepartie : son patron espère une récompense en nature… Daria use de tous les stratagèmes pour éviter le moment fatidique, et croit avoir trouvé la solution en lui jetant son amie Olga dans les pattes. Mais Olga, arriviste et sans scrupule, rend l’atmosphère du bureau vite irrespirable. Pour devancer les dangers d’un licenciement, Daria travaille le soir dans une agence matrimoniale : Unions soviétiques. Elle traduit les lettres que s’échangent Américains et Ukrainiennes par le biais du site internet, et sert d’interprète dans des « soirées » au cours desquelles les Américains viennent « faire leur marché ». Pour trouver une solution à sa précarité, Daria se laisse à son tour tenter par le rêve américain… Mais la réalité est loin d’être à la hauteur de ses espérances. Croyant épouser un professeur de San Francisco, elle se retrouve en fait en rase campagne, aux prises avec un mari jaloux, possessif et rustre qui lui a menti sur toute la ligne… Critique sur le commerce terrible des femmes de l’Est, l’auteur garde cependant un point de vue plein d’humanité et d’humour." Ajouter à mes livres
53 L'horizon a pour elle dénoué sa ceinture
Rebecca Benhamou
6 critiques 21 citations

-Ajout le 22 juin 2022---Très beau livre sur Chana Orloff... "« Je suis née dans un petit village de la Russie des tsars. Il a fallu me battre à mort pour me faire revivre. Ces coups ne furent que les premiers de ceux que je dus endurer tout au long de ma vie. »Lorsque Chana Orloff arrive à Paris à l’été 1910, elle n’a qu’une idée en tête : être libre. Mais qu’est-ce qu’une femme libre, à l’aube du XXe siècle, sinon une femme seule ? Pour réaliser ses rêves, elle a fui les pogroms de Russie, et les champs de Palestine, où sa famille la conjure de revenir.Âgée de vingt-deux ans, elle est loin d’imaginer que le Tout-Montparnasse va faire d’elle une reine, une sculptrice reconnue dans le monde entier. Amie fidèle de Soutine et de Modigliani, elle va épouser un proche d’Apollinaire et fréquenter l’avant-garde du carrefour Vavin, à l’heure où l’amour se conjugue au pluriel. Mais quand la guerre éclate, l’ivresse des années folles n’est plus qu’un lointain souvenir. Commence alors une extravagante épopée pour sauver sa vie — s’accrochant à cette liberté à laquelle elle n’a jamais renoncée, et à son art qui lui a donné des ailes.Un récit biographique littéraire consacré à Chana Orloff, étoile oubliée de l’art moderne. De Paris à Tel Aviv en passant par Odessa, l’auteur marche dans ses pas et raconte la femme plus encore que l’artiste." Ajouter à mes livres
54 Dictionnaire amoureux de l'Ukraine
Danièle Georget
3 critiques 14 citations

Ajout le 22 juin 2022-- "Un Dictionnaire amoureux qui nous immerge dans l'âme de l'Ukraine (histoire, littérature, poésie, musique, peinture, géographie, gastronomie...) par Tetiana Andrushchuk, violoniste ukrainienne qui fut professeur au Conservatoire national supérieur de Kiev et Danièle Georget, auteure et rédactrice en chef adjointe à Paris Match. " Nous sommes un peuple de 42 millions d'habitants sur un territoire plus vaste que la France ou qui l'était, jusqu'à ce que la presqu'île de Crimée lui soit arrachée. Notre civilisation est plus ancienne que celle de la Russie, nos liens avec la France remontent au Moyen Age. L'Ukraine était un royaume avec Kiev pour capitale quand Moscou n'était qu'un bourg au milieu de nulle part. Pendant plus de trois siècles, nous sommes passés pour la province d'un empire qui nous avait pris jusqu'à notre nom. Mais lorsque les murailles de l'Union soviétique sont tombées, notre " terre qui n'est pas la nôtre " comme l'écrivait le poète, s'est réveillée. Enfin, elle allait pouvoir choisir son destin et cesser de suivre celui imposé par les autocrates de l'Est. Vingt-deux ans plus tard, Vladimir Poutine a cru pouvoir mettre un terme à cette " récréation ". Au nom d'un génocide, sorti de son imagination, contre les russophones, il a cru que ses soldats seraient accueillis avec le pain et le sel. Pour annexer l'Ukraine, il suffisait de cent cinquante mille hommes et d'un déluge de bombes. Écrase-t-on une idée avec un marteau ? Je suis née à Kiev. Mon père est mort pendant la Seconde Guerre mondiale. Il portait l'uniforme soviétique, comme près de sept millions de soldats ukrainiens. Près de la moitié ont été tués. Violoniste, professeur au Conservatoire national supérieur de Kiev, j'ai reçu, à Moscou, les conseils du meilleur des hommes, un des rares violonistes dont les Français connaissaient le nom : David Oïstrak, né en Ukraine où il a étudié et commencé sa carrière. Et j'ai aimé de toute mon âme d'artiste la culture ukrainienne, de Chevtchenko, notre Hugo, à Silvestrov, comme j'ai aimé la culture russe, de Tchaïkovski à Tolstoï et Dostoïevski. Dans l'après-guerre, ma mère qui avait été chanteuse à l'opéra de Kiev, voulut me faire apprendre le français... " A quoi cela lui servira-t-il ? " lui demandait-on. Personne ne pouvait alors quitter l'Union soviétique. J'aimerais aujourd'hui raconter aux Français pourquoi notre identité n'est pas une invention de Maïdan, et pourquoi les Ukrainiens, tenaces, têtus, courageux, à l'image du boxeur Klitchko, montagne des rings qu'aucun coup ne parvenait à ébranler, font envers et contre tout, et depuis si longtemps, le choix de l'Europe et de la démocratie. Une nation est, comme un diamant, composée de milles facettes, si scintillantes que parfois elles nous aveuglent. Nous sommes le passé, le présent, les vivants et les morts, l'histoire et la géographie, la poésie, les œufs peints de Pâques, les chemises brodées, le bortsch. Et la passion. La Russie, si prompte à renouer avec ses vieux démons, nous accuse du crime de fascisme : mais qui se trompe d'époque ? Aux femmes qui ont accouché sous les bombardements, à ceux qui se sont terrés dans leurs caves, à ceux qui ont passé leur rage en fabriquant des " cocktails ukrainiens ", à ceux qui tiraient les missiles stinger, à ceux qui distribuaient la nourriture dans les supermarchés, à ceux qui posaient les garrots, à ceux qui les fabriquaient, au sniper qui abattit le général Tchétchène, à tous ceux qui se sont battus, à ceux qui ont attendu. Et même à ceux qui doutent encore que l'Ukraine existe, je dédie ce livre. " Ajouter à mes livres
55 Souviens-toi de ton Odessa suivi d’autres poèmes
Maryna Uzun
2 critiques 18 citations

Ajout le 25 juin 2022--- "Odessa... Ce n'est pas une valse à danser mais le souvenir d'une valse. Ce n'est pas une ville à habiter mais le sentiment d'un lieu. Nous sommes là au cœur du sentiment le plus intime. Odessa serpente comme une tentation. Odessa miroite au soleil. Mais Odessa du farniente n'existe plus. La réalité et le présent sont sombres ou mélancoliques. L'auteure voit net mais n'ose rien conclure, ce qui donne à son oeuvre le charme de l'inachevé. Après le cycle poétique « Souviens-toi de ton Odessa », s'ouvre une série de poèmes divers avec une prédominance du thème « le poète et la poésie ». Curieusement, le piano est omniprésent dans les deux parties de l'ouvrage. Est-il le refuge contre le trop de paroles ou une beauté absolue? Voici donc ces vers, blancs ou colorés de rimes, et parfois une prose poétique, accompagnés de photos maritimes que Maryna Uzun soumet à votre écoute et votre regard. Ses souvenirs se cachent aux coins des coquillages éparpillés dans le monde selon une géométrie mouvante. Ses souvenirs se lisent et s'épurent dans les délicates nervures des pierres et du bois..." Ajouter à mes livres
56 Notre âme ne peut pas mourir
Taras Chevtchenko
3 critiques 7 citations

Ajout le 25 juin 2022--Découverte de ce 25 juin --- -"“Notre âme ne peut pas mourir, La liberté ne meurt jamais. Même l’insatiable ne peut Pas labourer le fond des mers, Pas enchaîner l’âme vivante, Non plus la parole vivante…” Ces vers, extraits du poème “Caucase”, auraient pu être écrits de nos jours. Datés.de 1845, ils ont survécu à leur créateur, Taras Chevtchenko, immense peintre et poète ukrainien qui a payé de sa vie son combat inlassable pour la liberté et la dignité de son peuple. Héros national, symbole de résistance en 2014 lors de la révolution de Maïdan ou aujourd’hui face aux chars de Vladimir Poutine, Chevtchenko est pourtant méconnu du public français. Cette édition, qui reprend le choix de poèmes traduits en 1964 par Guillevic pour la collection “Poètes d’aujourd’hui”, permettra à chacun d’approcher une œuvre fondamentale qui vient du passé nous parler du présent et de l’avenir." Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          8113