AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Les lectures des personnages d'Agatha Christie

Liste créée par Camironet - 66 livres. Thèmes et genres : littérature britannique , romans policiers et polars , personnages , lectures , livres

Que lisent les personnages d'Agatha Christie ? Que contiennent leurs bibliothèques ? Quel est leur livre de chevet... ou de plage ? Quelles sont leurs références littéraires ? Qu'aiment-ils citer ? Un début de réponse ici. Les corrections et suggestions sont les bienvenues ! [En cours]


1 Alice au pays des merveilles
Lewis Carroll
399 critiques 247 citations

« Puis, souriant un peu, il dit : "Tous ces gens-là sont bien antipathiques." Le sergent Hay, à qui la citation échappait, ouvrant de grands yeux, il ajouta : "C'est dans Alice au pays des merveilles ! Vous n'allez pas me dire que vous ne connaissez pas Alice, Hay ?" Le sergent eut un sourire niais. "Les classiques, moi, vous savez..." » (Une poignée de seigle) / « Beaucoup de choses sont incroyables, dit Poirot, surtout avant le petit déjeuner. C"est ce que prétend un de vos classiques : "Six choses sont impossibles avant le breakfast". Restez tous où vous êtes, s'il vous plaît. » (Christmas Pudding) / « La jeune femme leva vers lui des yeux interrogateurs. "Cela ressemble à Alice au Pays des Merveilles, ajouta-t-il. Ce sont des chimères, des châteaux en Espagne." » (Passager pour Francfort) Ajouter à mes livres
2 Arsenic et vieilles dentelles
Joseph Kesselring
« Si vous l’avez vue comme elle est aujourd’hui, c’est parce qu’elle lit une nouvelle pièce de Vavasour Jones, qui s’appelle : La femme dispose. C’est une comédie où il n’est question que d’assassinats, l’histoire d’une sorte de Barbe-bleue femelle, qui, si vous voulez toute ma pensée doit beaucoup à Arsenic et vieilles dentelles, mais où il y a un bon rôle de femme, celui d’une demi-folle qui a la manie du veuvage. » (La maison biscornue) Ajouter à mes livres
3 Autant en emporte le vent
Margaret Mitchell
96 critiques 63 citations

Sur l'étagère de la chambre de Linda Marshall (Les vacances d'Hercule Poirot) Ajouter à mes livres
4 Les Aventures de Monsieur Pickwick
Charles Dickens
4 critiques 22 citations

« Ah ! Dickens. J'ai lu un jour Les Aventures de Mr Pickwick. Pas mal. Pas mal du tout - je n'en suis pas revenu. » (Poirot joue le jeu) Ajouter à mes livres
5 Les Aventures de Sherlock Holmes
Arthur Conan Doyle
29 critiques 23 citations

« À mi-voix, pour lui-même, il dit : "Le persil qui sombre dans le beurre, par une journée de chaleur..." Miss Lemon le regarda, l'air étonné. "Le persil ?". Il sourit. "C'est une citation d'un de vos classiques. Vous connaissez, je suppose. Les Aventures de Sherlock Holmes, et peut-être aussi ses Exploits !" » (Pension Vanilos) Ajouter à mes livres
6 Ballades lyriques : Suivies de Ode : pressentiments d'immortalité
William Wordsworth
1 citation

« Il ajouta d’un ton mélodramatique : "Mais elle repose au tombeau, Et du coup ma vie est brisée !". "Plaît-il ?" fit Roddy. "C’est du Wordsworth", expliqua Poirot. "Je lis beaucoup ce poète. Ces vers expriment peut-être ce que vous ressentez ?" » (Je ne suis pas coupable) Ajouter à mes livres
7 La Barbe-bleue
Charles Perrault
16 critiques 6 citations

« Le silence retomba. Gerald Martin fronçait les sourcils, indécis. Quand il parla, ce fut avec gravité, sans ironie. "Crois-tu que c’est très sage, Alix… cette… sorte d’enquête dans la chambre de Barbe-Bleue ? Il y a eu des femmes dans ma vie. Je ne le nie pas. Mais je puis te jurer qu’aucune n’a représenté quelque chose pour moi." » (Philomel Cottage) Ajouter à mes livres
8 Le cas étrange du Dr Jekyll et de Mr Hyde
Robert Louis Stevenson
250 critiques 151 citations

« "Quelle est donc l’explication que vous entrevoyez ?" "Un dédoublement de la personnalité. Jekyll et Hyde sont des personnages bien réels, vous savez. Ils ne sont pas sortis de l’imagination de Stevenson." » Ajouter à mes livres
9 Cendrillon
Charles Perrault
14 critiques 10 citations

« J'aurais pu léguer cette somme à une oeuvre de charité. Je préfère que ce soit une personne physique qui en profite. (Il éclata de rire) Cendrillon devenue princesse en une nuit ! Un parrain fée au lieu d'une marraine fée ! Pourquoi pas ? C'est mon argent. C'est moi qui l'ai gagné. » (Un cadavre dans la bibliothèque) / « Nous avons là le complexe de Cendrillon. J'imagine que vous connaissez l'histoire de Cendrillon. [...] Cendrillon, qui est le souffre-douleur de sa famille, est assise au coin de l'âtre. Ses soeurs, dans leurs plus beaux atours, sont au bal du prince. Une bonne fée permet à Cendrillon de s'y rendre également. Au dernier coup de minuit, sa jolie robe se transforme en haillons et elle s'enfuit, perdant, dans sa hâte, un de ses souliers. Dans le cas qui nous occupe, nous sommes en présence de quelqu'un qui, sans en avoir conscience, bien entendu, est un peu Cendrillon, souffrant de frustration, d'envie et d'un complexe général d'infériorité. Cette fille finit par voler un soulier. Pourquoi ? » (Pension Vanilos) Ajouter à mes livres
10 La chambre ardente
John Dickson Carr
9 critiques 7 citations

Sur l'étagère de la chambre de Linda Marshall (Les vacances d'Hercule Poirot) Ajouter à mes livres
11 Un chant de Noël : Histoire de fantômes pour Noël
Charles Dickens
141 critiques 84 citations

« L’horreur ! L’horreur absolue ! pépiait-il. L’hiver anglais à son paroxysme… Dickens revisité… avec Scrooge… et Tiny Tim… et j’en passe ! Il faudrait être bâti comme un lutteur de foire pour résister à ça. Vous ne trouvez pas ? » (Trois souris) Ajouter à mes livres
12 Chants d'Innocence et d'Expérience : Edition bilingue anglais-français
William Blake
3 critiques 16 citations

« Ellie chantait maintenant une de mes complaintes préférées. J'en ignorais le titre, mais elle me remuait profondément : Man was made for Joy and Woe / And when this we rightly know / Thro the World we safely go / Every Night and every Morn / Some to Misery are born / Every Morn and every Night / Some are born to Sweet Delight / Some are born to Endless Night... » / « Chantez-moi la chanson de la mouche, Ellie. Elle accorda l'instrument et entonna sur quelques notes gaies : Little Fly / Thy Summer's play / My thoughtless hand / Has brushed away / Am not I / A fly like thee ? / Or art not thou / A man like me ? / For I dance » (La nuit qui ne finit pas) Ajouter à mes livres
13 Le chien des Baskerville
Arthur Conan Doyle
428 critiques 84 citations

« D'où viennent ces livres ? (Tuppence ramassa un volume au hasard.) Le chien des Baskerville. Je relirais celui-ci avec plaisir. » (L'affaire de la perle rose) / « Vous pensez à Sherlock Holmes, n'est-ce pas ? Le curieux incident du chien dans la nuit. Le chien n'avait pas aboyé. C'est le curieux de l'histoire. Hum... que voulez-vous, je n'hésite pas à emprunter parfois les petits trucs des autres. » (Cartes sur table) Ajouter à mes livres
14 Comme il vous plaira
William Shakespeare
10 critiques 19 citations

« La mère de Mrs. Armstrong était Linda Arden, une célèbre tragédienne, admirable dans ses créations des pièces de Shakespeare. Rappelez-vous, dans Comme il vous plaira, la forêt d'Arden et Rosalinde. » (Le crime de l'Orient-Express) / « Un fragment de poésie revenait en mémoire du jeune homme : "Remercions le ciel de jeûner pour l'amour d'un brave homme", on n'aurait pu rien observer de semblable chez Grâce. » (L'émeraude du radjah) Ajouter à mes livres
15 Contes de ma mère l'Oye
Charles Perrault
28 critiques 38 citations

« Miss Marple n'attendit pas la réponse de l'inspecteur pour poursuivre. "Vous devez, dit-elle, avoir trente-cinq ou trente-six ans. Quand vous étiez petit, les nursery rhymes ne se chantaient déjà plus guère. Mais, si vous aviez été élevé, comme je l'ai été, avec les Contes de ma Mère l'Oye, vous auriez déjà compris... [...] Avez-vous pensé aux merles ?" » (Une poignée de seigle) Ajouter à mes livres
16 Cranford
Elizabeth Gaskell
56 critiques 47 citations

« Mais il y a beaucoup d’étrangers qui voyagent peu et qui s’attendent à ce que notre pays ressemble, peut-être pas à ce qu’il était du temps de Dickens, mais ils ont lu Cranford et Henry James et souhaitent trouver ici quelque chose qu’ils n’ont pas coutume de voir dans leur pays. » (Pension Vanilos) Ajouter à mes livres
17 David Copperfield
Charles Dickens
47 critiques 84 citations

« "Vous me faites penser à Betsey Trotwood aux prises avec les ânes", pouffa Sally Legge, amusée. "Betsey Trotwood ?" interrogea ingénument sir George. "Qui est-ce encore ?" "Ce n'est rien. Un personnage de Dickens." » (Poirot joue le jeu) Ajouter à mes livres
18 La Divine Comédie
Dante Alighieri
38 critiques 77 citations

« Miss Marple leva les yeux dans la direction qu'il lui indiquait et lut les mots que l'on avait gravés dans la pierre au-dessus du large cintre de l'entrée : VOUS TOUS QUI ENTREZ ICI, REPRENEZ ESPOIR » (Jeux de glaces) / « "Et que dois-je faire, à présent, moi ?" "Suivre votre guide. Me suivre. Comme Dante l'imagina à propos de Virgile, je vous ferai visiter l'enfer." » (Passager pour Francfort) Ajouter à mes livres
19 Double assassinat dans la rue Morgue
Edgar Allan Poe
19 critiques 9 citations

« Voyons, Gwenda, il ne s’agit pas de l’Assassinat de la Rue Morgue. Un homme n’a pas de pattes. » (La dernière énigme) Ajouter à mes livres
20 La Duchesse d'Amalfi
John Webster
4 critiques 2 citations

« La représentation tirait à sa fin et atteignait à présent le point culminant de l'horreur. La voix de l'acteur franchissait la rampe, chargée de tout le tragique d'un esprit faussé et perverti. "Couvrez son visage. Elle est morte jeune, et mes yeux sont éblouis." » [...] « Et pourtant, non, reprit-il, je ne le pense pas. Tu aurais pu rêver de pattes de singe, d'un cadavre aussi. Mais tu n'aurais pu inventer la citation tirée de la Duchesse d'Amalfi. » (La dernière énigme) Ajouter à mes livres
21 Edgar Wallace, Tome 1 (sept romans)
Edgar Wallace
« Rien que pour placer les oeuvres complètes d'Edgar Wallace, il me faudra plusieurs étagères. [...] Je ne sais si vous l'avez remarqué mais, cet auteur célèbre ne donne guère d'occasions de se distinguer aux détectives amateurs. Toutes ses aventures sont terriblement sérieuses et relèvent de Scotland Yard. » (Le faux-monnayeur) / « Le colonel se moucha pour cacher son embarras. "Cela ressemble à un roman d'Edgar Wallace, mais il paraît qu'une telle issue existe et que sir Bartholomé s'en montrait plutôt fier." » (Drame en trois actes) Ajouter à mes livres
22 Les Exploits de Sherlock Holmes
Arthur Conan Doyle
5 critiques 5 citations

« C'est une citation d'un de vos classiques. Vous connaissez, je suppose. Les Aventures de Sherlock Holmes, et peut-être aussi ses Exploits ! » (Pension Vanilos) Ajouter à mes livres
23 La foire aux vanités
William Makepeace Thackeray
29 critiques 89 citations

« Le soir, il me lit des passages de Thackeray, et puis nous faisons habituellement une partie de piquet. C’est vraiment un homme d’intérieur. » (La dernière énigme) Ajouter à mes livres
24 Hamlet
William Shakespeare
126 critiques 233 citations

« Voici du romarin, c'est pour le souvenir » [...] « Rosemary, merci ! dit Iris en écho. Et plus doucement encore : De grâce, mon amour, souviens-toi... » (Meurtre au champagne) / « Midge murmura : "Il est mort et enterré, madame, Mort et enterré. Du gazon sous sa tête, Une pierre sous ses talons..." » (Le Vallon) / « Miss Marple lui trouva une apparence spectrale et songea qu'elle aurait parfaitement pu tenir le rôle d'une Ophélie un peu mûre. Elle avait de grands yeux gris inquiets et regardait sans cesse autour d'elle d'un air étrange, comme si elle se croyait épiée. » (Némésis) / « Mais, à ma grande surprise, Poirot accueillit ma boutade sans rire. "'Parler ou ne pas parler, telle est la question' comme l'a si justement dit votre grand Shakespeare". Je ne pris pas la peine de rectifier cette malheureuse citation. » (La mystérieuse affaire de Styles) / « "Comment était-elle, au fait ?" Poirot réfléchit un moment : "Une Ophélie dénuée de charme." "Mon Dieu ! Lorsque vous la décrivez ainsi, je me la représente presque avec certitude. Comme c'est étrange ! [...] Lorsque vous avez parlé d'Ophélie... des longs cheveux de noyée, le genre plutôt quelconque... tout cela correspondait à la description d'une personne rencontrée récemment. Et brusquement, je me suis souvenue. » (La troisième fille) / « Hercule Poirot trouva Rosamund assise sur un banc surplombant un petit ruisseau qui cascadait, puis coulait entre des fourrés de rhododendrons. Elle regardait l'eau. "J'espère que je ne dérange pas Ophélie", dit Poirot en prenant place sur le banc, à côté d'elle. » (Les indiscrétions d'Hercule Poirot) Ajouter à mes livres
25 Hommes et femmes : Poèmes choisis
Robert Browning
« Romanesque, dit Poirot. "La belle Evelyne Hope n’est plus…" C’est un vers d’un de vos poètes et je parierais qu’elle le connaissait… Au fait, elle ne se prénommait pas Evelyn, par hasard ? » (Mrs McGinty est morte) Ajouter à mes livres
26 L'Iliade
Homère
62 critiques 94 citations

« "Parfaitement. D’ailleurs, j’ai tout de suite aimé votre prénom [Ariadne]. Sans que je puisse expliquer pourquoi, je trouve qu’il vous va." "Je crois savoir qu’il est grec. C’est mon nom de baptême et je ne l’ai pas inventé pour signer mes livres. Mais rien de ce qu’il implique ne m’est jamais arrivé. Par exemple, je n’ai pas été abandonnée sur une île grecque par mon bien-aimé !". Poirot mit discrètement la main devant ses moustaches pour dissimuler le léger sourire qu’il ne put réprimer à la pensée de Mrs. Oliver en jeune vierge délaissée. » (La Fête du potiron) Ajouter à mes livres
27 L'Imitation de Jésus-Christ
Thomas A. Kempis
1 critique 26 citations

« [Miss Marple] se coucha et lut quelques versets de Thomas A. Kempis (mystique allemand du XVe siècle), avant d'éteindre la lumière » (Le major parlait trop) Ajouter à mes livres
28 Lancelot ou Le Chevalier de la charrette
Chrétien de Troyes
36 critiques 20 citations

« Tu te souviens de ta mère ? "Bien sûr ! Comme d'une très vieille dame. Elle avait près de cinquante ans à la naissance d'Elaine. Elle portait des robes pailletées et je la revois, allongée sur un divan, en train de me lire des contes de chevalerie prodigieusement "rasoirs". » / « Ma mère avait l'âme romanesque et il suffit de voir les prénoms dont nous sommes affublés [Lancelot, Perceval] pour deviner quelles étaient ses lectures favorites. » (Une poignée de seigle) Ajouter à mes livres
29 Le Lao-tseu : Suivi des Quatre Canons de l'empereur Jaune
Lao Tseu
4 citations

« La belle Lady Edgware ignore l'histoire, la géographie, et sans doute les classiques. Le nom de Lao-Tseu évoquerait pour elle un pékinois primé à l'exposition canine et celui de Molière une maison de couture. » (Le couteau sur la nuque) Ajouter à mes livres
30 Macbeth
William Shakespeare
67 critiques 169 citations

« Souvenez-vous de Macbeth ! C'était bien un criminel endurci et il s'est effondré devant le spectre de Banco. » (Meurtre au champagne) / « [Miss Sutcliffe] se leva et étendit la main. "Tous les parfums de l'Arabie ne purifieront pas cette petite main..." Elle s'interrompit. "Non, décidément, je ne suis pas lady Macbeth. La tragédie n'est pas dans mes cordes." » (Drame en trois actes) / « Une profonde amitié me liait à sa mère, la tragédienne Linda Arden... un vrai génie, une des plus grandes artistes du monde. Nulle ne l'égalera jamais dans le rôle de Lady Macbeth. » (Le crime de l'Orient-Express) / « Je me suis souvent demandé comment serait Lady Macbeth si elle devait se matérialiser. À présent, je crois que je le sais. » (La Fête du potiron) / « Je revis la gracieuse silhouette de Clemency Leonidès. "Pas tellement !" dis-je. "Lady Macbeth était l'avidité personnifiée. Je ne crois pas que Clemency Leonidès soit âpre." » (La maison biscornue) / « Je suis bien consciente que ce n'est pas très orthodoxe, convint Miss Marple. Mais c'est tellement important, n'est-ce pas, pour que nous soyons vraiment sûrs, sûrs que nous sommes sûrs, comme l'a si bien dit Shakespeare. » (Un cadavre dans la bibliothèque) / « Je ne puis prétendre qu'elle m'a fait penser à Lady Macbeth. Elle était parfaitement calme. Elle a posé le couteau sur la table et s'est assise. » (La troisième fille) Ajouter à mes livres
31 Le Marchand de Venise
William Shakespeare
17 critiques 52 citations

« "Je n’ai jamais joué de Shakespeare, excepté une fois. J’étais Jessica dans le Marchand de Venise. Un sale rôle." "Oui, mais pas exempt de pathétique : « Je ne suis jamais heureuse lorsque j’entends une musique douce », cita Poirot. Pauvre Jessica ! Être la fille de ce Juif haï et méprisé, quel fardeau ! Et quelles angoisses ont dû être les siennes lorsqu’elle s’est enfuie avec son amoureux en emportant les ducats de son père ! Jessica sans or aurait peut-être été une toute autre différente personne." » (Les indiscrétions d'Hercule Poirot) Ajouter à mes livres
32 Martin Chuzzlewit
Charles Dickens
1 critique 1 citation

« Mr Coleman me fit longer la partie est de la cour jusqu’à un grand porche qui occupait le centre de la partie sud. Il poussa une porte à droite et nous pénétrâmes dans une pièce où plusieurs personnes étaient assises autour d’une-table. "Bonjour la compagnie ! Je vous présente Sarah Gamp !" » (Meurtre en Mésopotamie) Ajouter à mes livres
33 Mary Rose
J. M. Barrie
2 critiques 1 citation

« Barrie a écrit quelques bien jolies pièces, dit miss Marple et elle murmura des titres : Marie-Rose, Quality Street, Un baiser pour Cendrillon… » (Le policeman vous dit l'heure) Ajouter à mes livres
34 Meurtre dans la cathédrale
T.S. Eliot
2 critiques 7 citations

Sur l'étagère de la chambre de Linda Marshall (Les vacances d'Hercule Poirot) Ajouter à mes livres
35 Les mille et une nuits
Anonyme
10 critiques 30 citations

« Vous ne sauriez concevoir l’aspect sale et répugnant de Bagdad. Nous sommes loin de la féerie des « Mille et Une Nuits » ! C’est peut-être joli du côté du fleuve, mais la ville en elle-même est horrible… et l’on n’y voit guère de beaux magasins. » (Meurtre en Mésopotamie) Ajouter à mes livres
36 Molière : Oeuvres complètes et annexes - 45 titres
Molière
1 critique 2 citations

« La belle Lady Edgware ignore l'histoire, la géographie, et sans doute les classiques. Le nom de Lao-Tseu évoquerait pour elle un pékinois primé à l'exposition canine et celui de Molière une maison de couture. » (Le couteau sur la nuque) Ajouter à mes livres
37 La Nuit des rois
William Shakespeare
15 critiques 25 citations

« "Dis donc, Alex, tu te souviens d'Ernie Gregg, cette petite crapule ?" "Celui qui faisait Feste quand vous avez joué La nuit des Rois ? Il promettait d'avoir un certain talent, il me semble." » (Jeux de glaces) / « "C'est surprenant la ressemblance qu'il y avait entre elle et toi. Plus grande que si vous aviez été jumeaux. D'ailleurs, ne dit-on pas que des jumeaux de sexe différent ne peuvent se ressembler ?" "Shakespeare a donc commis une erreur, à propos de Viola et Sebastien". » (Passager pour Francfort) Ajouter à mes livres
38 Les mythes grecs
Robert Graves
1 critique 1 citation

« Un des invités - je ne sais plus lequel - prononça une phrase où il était question du "jugement de Pâris". Aussitôt s'éleva la voix exquise de Jane : - Paris ? Mais, de nos jours, Paris ne donne plus le ton ! C'est avec Londres et New York qu'il faut compter à présent ! » (Le couteau sur la nuque) / « Sa soeur Clotilde ne pouvait certes pas être prise pour une Ophélie, mais elle aurait fait une remarquable Clytemnestre qu'on aurait fort bien imaginée poignardant son mari dans son bain. Cependant, il n'y avait pas d'Agamemnon dans cette demeure. D'ailleurs, elle n'avait jamais été mariée. » (Némésis) / « Elle les quitta et se mit à courir. Elinor la suivit des yeux. Mary déployait une grâce naturelle dans chacun de ses mouvements. Roddy murmura : "Atalante..." » (Je ne suis pas coupable) Ajouter à mes livres
39 Oeuvres complètes
Edgar Allan Poe
1 critique 1 citation

« [Hercule Poirot] avait eu la hardiesse de parler d'une manière acerbe d'Edgar Allan Poe [...] » (La troisième fille) Ajouter à mes livres
40 L'oiseau bleu
Maurice Maeterlinck
16 critiques 8 citations

« Quand j’étais jeune, les garçons prêtaient aux filles des bouquins de théosophie et discutaient avec elles l’Oiseau Bleu, de Maeterlinck. On était sentimental et romanesque. » (Pension Vanilos) Ajouter à mes livres
41 Othello
William Shakespeare
50 critiques 90 citations

« Il ne fallait pas qu'elle vit des larmes dans mes yeux. Je fis pivoter la bibliothèque et fis semblant de chercher un livre. Je me rappelais y avoir aperçu une vieille édition des oeuvres de Shakespeare. Je la trouvai sans peine et cherchai Othello. » (Poirot quitte la scène) / « Il avait senti le sang cogner contre ses tempes et avait compris les états d'âme d'Othello. » (Meurtre au champagne) / « Lisez Othello. Étudiez les caractères. Vous avez oublié l'un d'eux. » (Le mystère du bahut espagnol) / « Desdémone veut Othello. Sans se poser de questions, sans crainte et sans orgueil. » (Cinq petits cochons) / « D'un autre côté, si ton père était le type du criminel émotif et follement amoureux de sa femme, s'il l'avait étranglée dans une crise de jalousie frénétique, à la manière d'Othello - et cela cadre avec les paroles que tu as entendues -, il n'aurait pas exécuté toute cette mise en scène - vêtements, lettres à venir - avant d'aller annoncer son crime à l'homme le moins susceptible de se taire et de garder le secret. » (La dernière énigme) Ajouter à mes livres
42 Le paradis perdu
John Milton
10 critiques 38 citations

« Cobb protesta. "Ne confondons pas, mon garçon ! Sabrina Fair n’est pas dans les Écritures. On ne la rencontre que dans Milton !" "Et alors ? répliqua MacCrae. Est-ce que Le Paradis perdu ne parle pas d’Adam, d’Eve, du jardin d’Eden et des démons de l’Enfer ? Ce n’est pas des personnages de la Bible, ça ?". Le sergent jugea préférable de ne pas discuter et les deux hommes, l’un suivant l’autre, pénétrèrent dans l’institut de beauté. » (Pension Vanilos) Ajouter à mes livres
43 Peer Gynt
Henrik Ibsen
14 critiques 21 citations

« N'était-ce pas l'idée de Peer Gynt ? De retour dans la louche du Fondeur de boutons : "Où suis-je, moi, l'homme tout entier, l'homme véritable ? Où suis-je avec la marque de Dieu sur mon front ?" » (Le Vallon) / « Kettering s'intéressait peu à Claude Ambroise et à la pièce d'Ibsen, Peer Gynt, où Mireille devait se faire applaudir dans la danse d'Anitra. » (Le train bleu) Ajouter à mes livres
44 Perceval
Chrétien de Troyes
2 critiques

« Tu te souviens de ta mère ? "Bien sûr ! Comme d'une très vieille dame. Elle avait près de cinquante ans à la naissance d'Elaine. Elle portait des robes pailletées et je la revois, allongée sur un divan, en train de me lire des contes de chevalerie prodigieusement "rasoirs". » / « Ma mère avait l'âme romanesque et il suffit de voir les prénoms dont nous sommes affublés [Lancelot, Perceval] pour deviner quelles étaient ses lectures favorites. » (Une poignée de seigle) Ajouter à mes livres
45 Phédon
Platon
10 critiques 14 citations

« Comme un idiot, j’ai sottement montré cette saleté de conicine, j’ai été jusqu’à les amener à la bibliothèque pour leur lire le passage du Phédon décrivant la mort de Socrate. Ah, ce sont des pages superbes que j’ai toujours admirées. Mais depuis, elles ne cessent de me hanter. » (Cinq petits cochons) Ajouter à mes livres
46 Phèdre
Jean Racine
116 critiques 268 citations

« Un vers français lui vint à l’esprit : "Vénus tout entière à sa proie attachée…" Et, cette Mary-là, Philip l’avait en horreur. Derrière le froid regard de ses yeux, se cachait une étrangère, dont il ne savait rien… » (Témoin indésirable) Ajouter à mes livres
47 Poèmes et poésies
John Keats
8 critiques 16 citations

« Les vers d’un poème de Keats, que j’avais appris par cœur dans mon enfance, me trottaient par la tête. Chaque fois je les récitais mal, et cette pensée m’exaspérait. J’avais toujours détesté ce poème, sans doute parce que je dus, autrefois, l’apprendre de force. Or, à mon réveil, j’y découvris une sorte de beauté. Oh ! quel mal te ronge, chevalier solitaire… » (Meurtre en Mésopotamie) Ajouter à mes livres
48 Poésie
T.S. Eliot
1 critique 8 citations

« J’ai passé presque toute ma vie au milieu des jeunes, et je considère la vie comme une période complète en soi. "La vie d’une rose et celle d’un if sont d’égale durée", disait T.S. Eliot. » (Némésis) Ajouter à mes livres
49 Le prisonnier de Zenda
Anthony Hope
4 critiques

« À propos, as-tu lu le Prisonnier de Zenda ? [...] C’était un des premiers romans que nous étions autorisées à lire, lorsque j’étais jeune fille. L’après-midi, naturellement. Pas le matin. [...] Et le Prisonnier de Zenda était un des premiers livres permis. [...] La mode n’était pas encore aux ouvrages érotiques. Le Prisonnier de Zenda était très romanesque, et nous tombions généralement amoureuses du héros, Rudolf Rassendyll. » (Passager pour Francfort) Ajouter à mes livres
50 Les quatre plumes blanches
Alfred Edward Woodley Mason
2 critiques 1 citation

« Impossible de se résigner à lire Les Quatre Plumes Blanches ou Vice Versa ! » (Les vacances d'Hercule Poirot) Ajouter à mes livres
51 La reine des neiges
Hans Christian Andersen
37 critiques 17 citations

« » Il se tut quelques instants et poursuivit : "Je me rappelle avoir lu, dans mon enfance, un conte de fées : la Reine des Neiges. Mrs Leidner me rappelle cette Reine des Neiges qui toujours emmenait le petit Kay en promenade dans son carrosse." "Ah ! ça, c’est un conte d’Andersen, n’est-ce pas ? Il y avait aussi une petite fille nommée la petite Gerda, si je ne me trompe ?" "Peut-être. Ma mémoire ne va pas jusque-là." » (Meurtre en Mésopotamie) Ajouter à mes livres
52 Romans, tome 2 : L'Envoûté - La Passe dangereuse - La Ronde de l'amour - Le Fugitif - La Comédienne - Le Magicien
W. Somerset Maugham
« "Au moment du drame, ne veniez-vous pas de lire L’Envoûté de Somerset Maugham ?". Angela ouvrit de grands yeux : "Je crois que… oui, il me semble." Elle le dévisagea sans songer à masquer son étonnement : "Comment le savez-vous ?". "Je voulais simplement vous montrer, mademoiselle, que même quand il s’agit d’infimes détails, je suis un peu devin. Il est des choses que je sais sans qu’on ait besoin de me les dire." » (Cinq petits cochons) Ajouter à mes livres
53 Roméo et Juliette
William Shakespeare
267 critiques 357 citations

« Ses sentiments lui rappelaient ceux de Roméo pour Rosalinde, après sa première rencontre avec Juliette. » [...] « Souvenez-vous que Roméo lui-même fut épris de Rosalinde avant de bouleverser ciel et terre à propos de Juliette ! » (Meurtre au champagne) / « [Poirot] se leva, se dirigea vers la bibliothèque et prit un livre qu'il ouvrit. Après avoir tourné quelques pages, il lut à voix haute : "'Si les intentions de ton amour sont honorables, Et le mariage ton but ultime, indique demain, A celui que je manderai vers toi, Le lieu et l'heure où tu accompliras la cérémonie. Alors ma destinée à tes pieds je déposerai, Et toi, mon seigneur, au bout du monde je te suivrai.' Ainsi s'exprime l'amour allié à la jeunesse dans la bouche de Juliette, faisant fi de cette réserve, de cette retenue, de cette pudeur qu'on prête aux jeunes filles. Il montre l'intrépidité, la véhémence, la force impétueuse de la jeunesse. Shakespeare la connaissait, la jeunesse. Juliette choisit Roméo." » (Cinq petits cochons) Ajouter à mes livres
54 Les Rubaiyat
Omar Khayyâm
« Le vieillard posa sur elle un regard pensif. "Vraiment ? dit-il. Rappelez-vous ces vers : 'Quel est donc le Flambeau qu’aura la Destinée / Pour ses petits enfants tâtonnant dans le noir ? / Aveugle entendement, répondit l’Empyrée.' Geoffrey possède cela – un entendement, une compréhension aveugle. Comme tous les enfants. » (Le flambeau) Ajouter à mes livres
55 La Sainte Bible
Louis Segond
5 critiques 9 citations

Sur l'étagère de la chambre de Linda Marshall (Les vacances d'Hercule Poirot) / « L'inspecteur Neele était assis, au parloir du Pinewood Private Sanatorium, en face d'une dame à cheveux gris, Helen MacKenzie, âgée de soixante-trois ans, mais qui paraissait plus jeune. [...] Elle tenait sur ses genoux une grosse Bible ouverte. » (Une poignée de seigle) / « Je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit. C'était affreux. Je n'ai pas cessé de penser à ce qu'on dit dans la Bible : "Tu ne voleras point." » (Un dimanche fructueux) / « Miss Brent monta dans sa chambre. Elle prit sa Bible et alla s'asseoir près de la fenêtre. Elle ouvrit le livre saint. Puis, après un instant d'hésitation, elle le posa et se dirigea vers la coiffeuse. » (Dix petits nègres) / « Voilà ! fit Poirot lorsqu'il eut accompli son devoir d'hôte. Oublions les circonstances de notre première rencontre et profitons de l'heure qui passe : mangeons, buvons et soyons joyeux, car nous mourrons tous demain. Ah ! malheur ! Je viens encore de parler de la mort. » (Drame en trois actes) / « La lettre se terminait par une citation du Livre d'Amos : "Que la Justice déferle comme les vagues, Et la vertu comme un torrent éternel." "Cela ne me paraît guère en rapport avec mes compétences", murmura la vieille demoiselle d'un air pensif. » (Némésis) / « "Nous ne pouvons tous vivre en accord avec la destinée de nos prénoms", constata Mrs. Butler. "Non et pour ma part, je ne puis vous imaginer tranchant la tête de votre amant, comme dans l'histoire de Judith et Holopherne." » (La Fête du potiron) / « Moi, la pièce ne me plaisait pas beaucoup. Elle ne ressemblait pas du tout au récit de la Bible. Jézabel n'était plus une méchante femme, mais quelqu'un de très bien, une grande patriote, de sorte que l'histoire ne présentait plus aucun intérêt. La fin, pourtant, n'était pas mal : on jetait Jézabel par la fenêtre. » (La maison biscornue) / « Jusque-là, elle s'était contentée de jouer les filles de Mr Jefferson. Comme Ruth et Noémie - à ceci près, encore une fois, que Noémie, si vous vous souvenez, s'était donné toutes les peines du monde pour trouver un mari à Ruth. » (Un cadavre dans la bibliothèque) / « Les visions et les rêves. Le prophète Joël le savait bien lorsqu'il écrivait : "Les vieillards feront des rêves, et les jeunes auront des visions." De ces deux catégories, quelle est la plus puissante et la plus dangereuse ? » (Passager pour Francfort) / « Je pense parfois à autre chose. À un passage du Nouveau Testament. Je crois que cela se trouve dans l'Évangile selon saint Luc. Le Christ, durant la dernière cène, dit à ses disciples : "Cependant voici que la main de celui qui me livre est avec moi à cette table." L'un des disciples du Christ était habité du démon. Et, selon toute probabilité, l'un d'entre nous l'est aussi. » (Passager pour Francfort) / « Près du lit, une Bible rappelait à Lady Matilda ses voyages aux États-Unis, où elle avait souvent trouvé ce livre sur sa table de chevet. Elle le prit entre ses mains et l'ouvrit au hasard. Ses yeux tombèrent sur un verset qu'elle se mit à lire. Puis, comme elle avait l'habitude de le faire, elle inscrivit quelques mots sur le bloc-notes posé sur le guéridon : "J'ai été jeune, maintenant j'ai atteint la vieillesse, et cependant je n'ai jamais vu que les justes fussent abandonnés." » (Passager pour Francfort) / « Vous avez lu la Bible, Fitzwilliam ? Vous savez que les patriarches devinrent riches et prospères, cependant que leurs ennemis étaient abattus ? » (Un meurtre est-il facile ?) Ajouter à mes livres
56 Sainte Jeanne
George Bernard Shaw
10 citations

Sur l'étagère de la chambre de Linda Marshall (Les vacances d'Hercule Poirot) Ajouter à mes livres
57 Le secret de Lady Audley
Mary Elizabeth Braddon
26 critiques 26 citations

« Comme elle le remettait à sa place, Raymond aperçut le titre du livre : Le secret de lady Audley. Miss Greenshaw se mit à rire. "Un des succès de son époque, dit-elle. Ce n'est pas comme vos livres !" » (Le policeman vous dit l'heure) Ajouter à mes livres
58 Selected Poems
Alfred Tennyson
1 critique 3 citations

« Connaissez-vous le poème de Tennyson ? Je le lisais, enfant, sans en comprendre évidemment la portée ésotérique. Le miroir se fendit de part en part. "La malédiction s'est abattue sur moi !" s'écria la dame de Shalott. C'est ce qui est arrivé à Gervase. » (Le miroir du mort) / « "Il avait deux fois son âge, Sa joue portait la cicatrice d'un ancien coup d'épée, Son teint était hâlé et ses traits tourmentés, Elle leva les yeux vers lui et l'aima d'un amour fatal". Il éprouva une légère honte des ces réminiscences poétiques. A notre époque, on fait si peu cas de Tennyson » [...] « Compte tenu de la différence dans la façon de s'exprimer, Egg et la Vierge d'Astolat du poème de Tennyson possédaient de nombreux points communs. Mais M. Satterthwaite se dit que la méthode suivie par Egg serait plus efficace que celle d'Elaine, et que la jeune fille moderne ne mourrait pas d'amour incompris. » (Drame en trois actes) / « Poirot récita dans un murmure : "Je le hais, cet affreux vallon derrière le petit bois ; Là-haut, ses lèvres mordent une bruyère rouge-sang, Ses crêtes dégouttent d'une horreur sanglante et muette, Et, quoi qu'on lui demande, Écho y répond toujours 'la Mort'." Henrietta le regarda avec stupeur. "Tennyson, se rengorgea Poirot. Un poème de votre fameux lord Tennyson." » (Le Vallon) Ajouter à mes livres
59 Sherlock Holmes : L'intégrale
Arthur Conan Doyle
1 critique 1 citation

« Poirot s'inclina.  "Je dirai comme l'un de vos célèbres détectives de romans : 'J'ai mes méthodes, Watson'." » (Énigme en mer) / « Ce fut Mrs Oliver qui répondit : "Ah ! non... Mr Poirot est détective... Une sorte de Sherlock Holmes... Vous savez ? Les empreintes, les cendres de cigarettes, les pistes subtiles... Et il est venu par ici pour enquêter sur une affaire de meurtre..." » (Mrs McGinty est morte) / « "Eh bien, figurez-vous que depuis toujours, je caresse le rêve d'être détective !" "Un vrai détective ? Je veux dire inspecteur, comme à Scotland Yard ? Ou bien Sherlock Holmes ?" "Oh ! Sherlock Holmes, sans aucune hésitation !" » (La mystérieuse affaire de Styles) / « Jetant son trognon de pomme dans le bassin, elle ajouta : "D'ailleurs, je ne vous dirai rien ! Au mieux, vous n'êtes que Watson !" J'encaissai l'insulte. "Soit ! dis-je. Je suis Watson. Il était ce qu'il était, mais il avait toujours les données du problème... [...] Il se trompait dans ses déductions, mais il avait tous les éléments de la solution. Ça ne vous amuserait pas de me voir échafauder des hypothèses qui ne tiendraient pas debout ?" Tentée un instant, elle finit par secouer la tête. "Non. D'ailleurs, je ne suis pas folle de Sherlock Holmes. Il est terriblement vieux jeu. Il n'avait même pas d'auto !" (La maison biscornue) / « J'avais dû me représenter un personnage dans le genre de Sherlock Holmes, long et mince, au visage fin et intelligent. J'étais prévenue que Poirot était un étranger, mais je ne me l'imaginais pas étranger à ce point, si du moins vous comprenez ma façon de m'exprimer. » (Meurtre en Mésopotamie) Ajouter à mes livres
60 Le songe d'une nuit d'été
William Shakespeare
101 critiques 80 citations

« À certains moments, M. Satterthwaite rappelait Puck, le personnage de Shakespeare. En cet instant, par exemple. Son visage ridé se crispait malicieusement. Il hésitait. Oui, ou non, se déciderait-il à parler ? » (Drame en trois actes) Ajouter à mes livres
61 Les Souffrances du jeune Werther
Johann Wolfgang von Goethe
82 critiques 182 citations

« Le médecin rougit de plus belle. "Ce n’était que bêtise de ma part. Je… j’avais entendu dire qu’elle était au château et j’y suis allé à tout hasard, espérant la voir. Je n’avais pas du tout l’intention de lui parler. Je… je voulais seulement… euh… la voir. Du sentier conduisant à la charmille, je la vis à l’office en train de tailler du pain et de le beurrer." "Charlotte et le poète Werther. Continuez, cher ami." » (Je ne suis pas coupable) Ajouter à mes livres
62 La Tempête
William Shakespeare
31 critiques 92 citations

« "Comment vous appelez-vous ?" "Miranda." "À mon avis, ce nom vous sied à merveille." "À cause de Shakespeare ?" "Oui. L’étudiez-vous à l’école ?" "Miss Emlyn nous lit parfois certains passages de ses œuvres." » (La Fête du potiron) Ajouter à mes livres
63 Théâtre
Henrik Ibsen
1 citation

« La salle de théâtre du château avait été construite par son grand-père, au siècle précédent. C’était le jouet favori de Lady Rustonbury qui y avait fait représenter un drame d’Ibsen, une pièce de l’école moderne, toute en divorces et en drogues, ainsi qu’une fantaisie poétique dans un cadre cubiste. » (Chant du cygne) Ajouter à mes livres
64 Théâtre complet, tome 1. LeLibre-penseur; Hermione; A Rome; Le Hors-la-loi; Maître Olof; En l'an quarante-huit; Le Secret de la guilde
August Strindberg
1 citation

« Elle n’avait jamais été une beauté sans cervelle. Il se rappelait même qu’elle comptait parmi les "actrices intellectuelles". Diplômée d’il ne savait plus quelle université, il la savait capable de soutenir une conversation à tout le moins sur Strindberg ou Shakespeare. » (Le Vallon) Ajouter à mes livres
65 Théâtre complet
John Millington Synge
« "Elle, c'est Deirdre Henderson." "Deirdre... Deirdre des Douleurs... Un joli prénom... Mais, à ce qu'on m'a dit, pas une très jolie fille..." » (Mrs McGinty est morte) Ajouter à mes livres
66 Wilkie Collins: Oeuvres Majeures - 10 titres (Annoté)
William Wilkie Collins
« [Hercule Poirot] [...] s'était plaint du manque d'ordre et de méthode de Wilkie Collins dans ses effusions romanesques » (La troisième fille) Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          84

Ils ont apprécié cette liste