AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Concours : vos lectures les plus chaudes

Liste créée par Bibalice - 58 livres. Thèmes et genres : sexe , érotisme , érotique , pornographie , sida

Le premier décembre 2014 est la journée mondiale de la lutte contre le sida. À cette occasion, nous vous proposons, en partenariat avec le site Geekmemore.com, un concours qui vous permettra de gagner des préservatifs Babelio ! Complétez cette liste avec les livres les plus chauds que vous ayez lus au cours de votre vie. Il ne s'agit pas de proposer uniquement des romans érotiques ou pornographiques mais des livres ou des scènes qui vous ont particulièrement émoustillé. Nous tirerons au sort 20 gagnants parmi les participants. Ils recevront chacun 10 préservatifs Babelio. "Avec Babelio, ne partagez que vos livres !" Fin du concours lundi 15 décembre 2014 à 10h.


1 L'Amant de Lady Chatterley
D.H. Lawrence
76 critiques 149 citations

Proposition de Bibalice : "Ce n'était pas très gai, mais c'était le destin.(...) C'était la vie." Tel est l'amer constat que Constance Reid, alors âgée de 23 ans, porte sur son mariage avec Clifford Chatterley. Ils se sont mariés en 1917 lors d'une permission de Clifford. Il est revenu du front en 1918, gravement estropié et condamné à la chaise roulante. Si leur entente a toujours été plus intellectuelle que physique, l'incapacité de Clifford à satisfaire sa femme et à lui donner un enfant met rapidement un point final à leur mariage. Amant après amant, Constance trouve son plaisir, jusqu'au jour où elle ouvre enfin les yeux sur Mellors, le garde-chasse de son mari. La soudaine "avide adoration" que Constance éprouve pour lui naît principalement de l'intense intimité sexuelle qu'ils partagent alors que tout les sépare dans l'Angleterre puritaine du début du XXe siècle. L'explosion sensuelle et amoureuse de leur liaison ira jusqu'à infléchir la ligne de leur destin respectif. Roman puissamment érotique et sensuel, L'Amant de Lady Chatterley a profondément bouleversé et continue d'ébranler les idées reçues sur le plaisir féminin et la virilité. --Aurélie Scart Ajouter à mes livres
2 La Femme-Léopard
Alberto Moravia
1 citation

Proposition de Bibalice : On peut aimer et tromper. C'est une des choses les plus vraies qu'on puisse dire. L'amour n'empêche pas l'infidélité. Le sexe est infidèle, le c?ur ne l'est pas. Je sais qu'il est infidèle, le sexe, mais je suis jaloux... Le c?ur infidèle, c'est la fin de tout. On peut faire du sexe sans l'amour, mais on ne peut pas faire l'amour sans le sexe. L'infidélité du sexe peut être une défaillance. L'infidélité du c?ur, un désastre... Vous le savez bien, j'ai toujours donné beaucoup d'importance à la femme, à l'amour, parce que c'est capital dans la vie de l'homme. J'ai beaucoup d'expérience. Et je parle d'expériences, pas de théories... La jalousie est délire et fureur. C'est une maladie, c'est une chose abominable. " Alberto Moravia Ajouter à mes livres
3 Le bleu est une couleur chaude
Julie Maroh
258 critiques 131 citations

Proposition de Bibalice : "Mon ange de bleu Bleu du ciel Bleu des rivières" Ajouter à mes livres
4 La Crucifixion en rose, tome 1 : Sexus
Henry Miller
14 critiques 139 citations

Proposition de Bibalice : Interdit pendant des années, Sexus est l'audacieux premier volet de « La Crucifixion en rose », comprenant aussi plexus et Nexus, où Henry Miller entreprend le récit complet de sa vie tumultueuse, riche d'expériences intérieures et d'aventures. Sexus est l'histoire du grand amour qui, à travers l'inoubliable Mara-Mona, agit comme un révélateur sur Miller, mais aussi l'analyse lucide de la formidable crise qui le secoua et le fit se muer en lui-même. Certains passages, très crus, d'une sexualité exacerbée, associent provocation et témoignage ils sont, dans cette oeuvre ardente, riche, puissante, une partie de la vérité dont Miller a fait l'objet de sa vie créatrice. Ajouter à mes livres
5 Chansons pour elle et autres poèmes érotiques
Paul Verlaine
4 critiques 20 citations

Proposition de Bibalice : Pour exorciser le souvenir de ses amours passionnées avec Rimbaud, Verlaine se lance à corps perdu dans l'ivresse poétique et physique. Du bordel aux amours lesbiennes, des fêtes sensuelles aux plaisirs vécus comme des vices, le poète alterne chansons gauloises et élans de désespoir, vers d'érotisme précis et rêveries amoureuses... Parallèlement, Chansons pour elle, Chair, trois courts recueils de poèmes à l'érotisme tendre et ambigu. Ajouter à mes livres
6 Les Nuits Fauves/Savage Nights
Cyril Collard
19 critiques 16 citations

Proposition de Eve-Yeshe : "Il a 30 ans. Il aime des garçons ; Samy, à moitié voyou ; Jamel, fils de l'Islam et de Coca-Cola. Et les corps anonymes qui s'emparent de lui dans les rites pervers des nuits fauves. Il aime des filles de passage. Et Laura. Il veut tout. Ou peut-être rien. Il est séropositif. Lâcheté ou panique, il ne l'a pas dit à Laura, la première fois qu'ils ont fait l'amour. Il l'a peut-être contaminée. Elle a 17 ans. Elle l'aime, sans mesure, jusqu'à la folie, usant de tout pour ne pas le perdre : prières, violences, mensonges, chantages. Ils se prennent et se déprennent dans un rythme serré de clip où les rues basculent devant les motos, où la caméra vidéo filme les ombres et les lumières de la ville, où le répondeur téléphonique hache les mots de la passion. Avec, soudain, de lentes plages de mémoire - celles de l'adolescence, du sang arabe, de lieux solaires. Alors, un nouvel ordre s'établit : menacé de mort, il naît au monde qui l'entoure, à l'amour fou de ce qui est. Il est vivant. Le film Les nuits fauves, dont Cyril Collard a assumé l'adaptation, la réalisation et la musique, où il joue le rôle vedette aux côtés de la jeune Romane Bohringer, est devenu un " film-culte "." Ajouter à mes livres
7 Ça commence par la fin
Michaël Cohen
1 critique 4 citations

Proposition de Elise : "C'est l'histoire, simple, d'un homme et d'une femme qui ont vécu une passion hors du commun et se sont quittés alors qu'ils s'aimaient toujours. Un an plus tard, par hasard ou presque, ils se retrouvent. Une nuit, toute une nuit... "Elle s'avance vers moi. Je ne sais pas quoi faire. Je reste immobile. Pas de bises, s'il te plaît. Pas de baisers sur la bouche, je t'en prie. Pas d'enlassades, je t'en supplie. Elle s'approche de mon cou. Doucement. Sans un mot. Elle me respire." Avec audace et humour, Michaël Cohen, auteur de plusieurs pièces de théâtre, comédien, revisite le thème du couple infernal et de l'amour impossible. Ça commence par la fin est son premier roman." Ajouter à mes livres
8 Le manoir
Emma Cavalier
19 critiques 7 citations

Proposition de LaPecosa : "Pauline, jeune archiviste, est chargée de mettre de l?ordre dans les documents d?une demeure consacrée depuis un siècle à des pratiques sadomasochistes. C?est l?occasion pour elle de découvrir un monde étonnant au travers des archives, et au travers d?une expérience bien réelle avec son employeur, Julien." Ajouter à mes livres
9 Emmanuelle
Guido Crepax
3 critiques 1 citation

Proposition de Luniver : Une jeune femme de 19 ans, que l'on vient de marier à un bourgeois expatrié, s'offre à ses amants et amantes dans la moiteur de l'Orient. Elle est sous la coupe de Mario, un bel Italien qui deviendra son "professeur de jouissance ". Son nom : Emmanuelle. Ses aventures, d'abord publiées dans la clandestinité, en feront bientôt le symbole de la jeune femme moderne et libérée. En 197/1, un film de cinéma est tiré du roman, avec Sylvia Kristel. qui restera plus de 13 ans à l'affiche à Paris ! Quatre ans plus tard, Guido Crepax s'empare du mythe pour en composer une fidèle adaptation en bande dessinée. Un chef-d'oeuvre érotique qui est aussi une ode à la liberté sous toutes ses formes. Ajouter à mes livres
10 Les petites marchandes de plaisir
Jacques Cellard
2 critiques 3 citations

Proposition de Luniver : Lucienne Charron - Lulu pour les amis, Lulu-bath-au-pieu pour les intimes - a senti très tôt sa vocation. Gamine déjà, cette petite effrontée n'avait de goût que pour les jeux interdits et s'avouait "destinée au vice et au trottoir comme d'autres au crochet et aux bonnes oeuvres" ! À vingt-trois ans, elle entre donc tout naturellement au couvent des "Odalisques", une maison accueillante qui reçoit chaque jour de 10 heures à 2 heures du matin les messieurs en quête d'un quart d'heure de plaisir. Son noviciat, c'est elle-même qui nous le raconte avec allégresse. Laissez-la vous présenter ses camarades de jeux : Irma-les-béguins, Zoédredon ou Cléo-les-grosses-fesses et leurs "michés" : M. Pantalon, M. Gymnastique ou M. Sucre d'Orge... Suivez-la au pays des petites marchandes de plaisir. Vous n'en reviendrez pas ! Ajouter à mes livres
11 Dolko, Tome 1 : L'odyssée de l'esclave
Jean-Paul Tapie
1 critique

Proposition de Sebito : "Dolko, jeune guerrier barbare né en Germanie, aux confins de l'Empire, est fait prisonnier par les légions romaines et offert en cadeau au général Marcus Augustus. Devenu son esclave, il devra se plier aux désirs de son maître, y compris au lit, et le suivre jusque dans ses campagnes militaires. Mais, au lendemain d'une cuisante défaite, Marcus Augustus est contraint au suicide. Tous ses biens sont vendus, et Dolko se trouve attribué à la maison d'un riche marchand qui en fait le domestique de ses enfants ainsi que de son neveu, Quintilius, un jeune et charmant débauché qui deviendra son amant et lui fera connaître les orgies de la bonne société romaine. Pourtant, à la suite d'un tragique accident, le jeune homme est obligé de fuir les plaisirs de Rome. Il embarque alors pour la Grèce sans se douter qu'une fois encore le destin va se jouer de lui et l'entraîner dans des aventures imprévues, parfois sensuelles, souvent cruelles, mais qui jamais ne feront vaciller sa conviction d'être un homme libre." Ajouter à mes livres
12 Une ardente patience
Antonio Skármeta
30 critiques 44 citations

Proposition de Hotaru : Réfractaire au métier de pêcheur, Mario Jimenez trouve son bonheur grâce à une petite annonce du bureau de poste de l'île Noire. Facteur il sera, avec pour seul et unique client le célèbre poète Pablo Neruda. Leur relation, d'abord banale et quotidienne, se transforme, par la magie du verbe et de la métaphore, en une amitié profonde. Mais malgré leur isolement, l'Histoire les rattrape ... "Au Chili, tout le monde est poète. Tu seras plus original en restant facteur." Ajouter à mes livres
13 Veronika décide de mourir
Paulo Coelho
102 critiques 251 citations

Proposition de Hotaru : Une après-midi d'hiver, à sa fenêtre, une jeune femme observe la ville. Pour la première fois, son regard est serein. Veronika vient d'avaler quatre boîtes de somnifères. Elle ne veut plus subir l'insupportable monotonie des jours et l'angoisse des nuits. À l'hôpital psychiatrique où elle se réveille, elle apprend que sa mort n'est retardée que d'une semaine. Durant ce sursis, elle fait la connaissance de Zedka, la rêveuse philosophe, de la douce Maria et de son syndrome de panique, et surtout d'Eduard, le schizophrène mélomane, qui écoute la jeune femme des nuits entières lorsqu'elle joue au piano. Peu à peu s'élève en Veronika le désir nouveau de se livrer, "à un homme, à la ville, à la vie". Paulo Coelho poursuit son pèlerinage auprès des lecteurs, leur apprenant à suivre leur légende personnelle, comme le préconisent les quatre ouvrages qui ont établi sa réputation de "sage des temps modernes" : L'Alchimiste, Sur le bord de la rivière Piedra, Le Pèlerin de Compostelle et le Manuel du guerrier de la lumière. --Laure Anciel Ajouter à mes livres
14 Un fantasme de Bella B : Et autres récits
Raymond Jean
1 citation

Proposition de Fanfanouche24 : Une jeune fille est obsédée par la sensation récurrente et cauchemardesque d'araignées courant sur son corps ; une femme pleine d'esprit et d'élégance se révèle une star du porno ; une sage demoiselle est assaillie en plein jardin public par des voyous qui ne sont pas ceux que l'on croit, sous l’œil d'un narrateur plus voyeur que héros... Il y a chez Raymond Jean une manière d'écrire qui donne l'impression que le cours des événements est aussi naturel que celui de la rivière vers la mer. Ses nouvelles composent ainsi de véritables petits pièges malicieusement conçus qui conduisent leur lecteur, discrètement mais sûrement, de l'insolite à l'érotisme, de la rêverie au fantasme. Autant de variations sur de beaux personnages de femmes ambiguës, laissant dans leur sillage un parfum où la pointe de soufre ne passe pas inaperçue. Ajouter à mes livres
15 Lilith
Alina Reyes
3 critiques 2 citations

Sur proposition de wellibus2 : Une fois passée entre les mains d'un chirurgien esthétique, Lilith se transforme en une créature somptueuse, dont les formes et la bouche font, en un regard, baver tous les hommes - une femme qui se souvient soudain qu'aux origines de l'humanité, dans le tréfonds de sa mémoire, une créature légendaire répondant au même nom qu'elle venait hanter les nuits des hommes et leur promettre le ciel pour leur laisser l'enfer. Alors, Lilith part en chasse. Elle obéit à l'appel qui lui déchire le ventre - appel de vengeance qui la pousse à épuiser de plaisir la femme de son ancien amant, puis à les capturer pour les laisser seuls dans une cage s'entre-dévorer de désir -, appel du ventre qui la pousse, nuit après nuit, à rechercher la substance de vie qui se cache dans le sexe des hommes. Partout dans Lone - dans les quartiers riches comme dans les zones misérables séparées du reste de la ville par des policiers surarmés - elle signe son passage. La peur, le plaisir, le mystère? Mais bientôt, il ne suffit plus à Lilith d'abandonner des amants épuisés. Elle veut plus. Elle veut le sang. Dès lors, dans l'affolement de Lone qui crache ses néons et sa misère, ses très-puissants et ses presque-cadavres, c'est une vraie panique : la femme qui donne ce plaisir rare est la même femme qui laisse derrière elle les traces de la mort. Traquée par tous, toujours elle s'échappe et toujours elle renaît. Dans sa chasse sanglante, qui n'épargne personne, Lilith croise enfin chez un mendiant un regard d'une beauté et d'une douceur telles que son c?ur se renverse. D'où viennent cette étrangeté, cette liberté, cette promesse qui désespèrent tous ceux qui la rencontrent ? Comme elle, du fond des âges, de la mémoire oubliée? Face à Lilith, la femme rouge qui dévore, est apparu l'Ange Sammaël. Ensemble, parviendront-ils à se sauver et à sauver quelque chose de cette humanité acharnée à jouir de se détruire ? L'intrigue de Lilith tient en haleine de la première à la dernière page, réussissant le tour de force d'aborder sous une forme romanesque enlevée, vivante (et parfois très violente?), des thèmes mariant des mythologies anciennes et les préoccupations actuelles. Ajouter à mes livres
16 Contes sarcastiques
Hilda Hilst
Sur proposition de wellibus2 : Poétesse plus que célébrée dans son pays, le Brésil, c'est parce qu'elle a craint de se sentir vieillir que soudain - au grand désespoir de sa pauvre mère - Hilda Hilst s'est mise à écrire avec passion de furieux livres érotiques. L'écriture d'Hilda Hilst est crue, vibrante, et nous promène sans rupture du roman au théâtre et de la fable au conte. En suivant le héros de cette farce réjouie, le bon Crassus, un sexagenaire qui ne manque ni de souvenirs, ni de perspectives, nous découvrons les dessous de toute une confrérie de doux acharnés pour lesquels la quête du plaisir est à la fois la plus joyeuse des fêtes et la plus heureuse des métaphysiques. Ajouter à mes livres
17 Notre-Dame-des-Fleurs
Jean Genet
3 critiques 28 citations

Sur proposition de wellibus2 : Notre-Dame-des-Fleurs fait ici son entrée solennelle par la porte du crime, porte dérobée, qui donne sur un escalier noir mais somptueux. Notre-Dame monte l'escalier, comme l'ont monté bien des assassins, n'importe lequel. Il a seize ans quand il arrive au palier. Il frappe à la porte, puis il attend. Son coeur bat, car il est résolu. Il sait que son destin s'accomplit... Ajouter à mes livres
18 Pornographia
Jean-Baptiste Del Amo
2 critiques 4 citations

Sur proposition de wellibus2 : 'À la tombée de la nuit, je marche vers l'océan, longeant les murs parmi les ombres dans un grand silence. Je respire un effluve tenace, une essence aux notes d'abattis, de fleur pourrissante, un remugle charnel et végétal, mais je ne peux déterminer s'il émane de mon haleine ou de la ville, puisque je marche à cette heure où les murs suent et exhalent un long soupir.' Après Une éducation libertine (2008) et Le sel (2010), on retrouve avec Pornographia, récit d'une errance hallucinée dans la nuit d'une ville tropicale, l'univers sensuel et violent de Jean-Baptiste Del Amo. Ajouter à mes livres
19 Une éducation libertine
Jean-Baptiste Del Amo
45 critiques 23 citations

Sur proposition de wellibus2 : «C'est un homme sans vertu, sans conscience. Un libertin, un impie. Il se moque de tout, n'a que faire des conventions, rit de la morale. Ses m?urs sont, dit-on, tout à fait inconvenantes, ses habitudes frivoles, ses inclinations pour les plaisirs n'ont pas de limites. Il convoite les deux sexes. On ne compte plus les mariages détruits par sa faute, pour le simple jeu de la séduction, l'excitation de la victoire. Il est impudique et grivois, vagabond et paillard. Sa réputation le précède. Les mères mettent en garde leurs filles, de peur qu'il ne les dévoie. Il est arrivé, on le soupçonne, que des dames se tuent pour lui. Après les avoir menées aux extases de l'amour, il les méprise soudain car seule la volupté l'attise. On chuchote qu'il aurait perverti des religieuses et précipité bien d'autres dames dans les ordres. Il détournerait les hommes de leurs épouses, même ceux qui jurent de n'être pas sensibles à ces plaisirs-là. Oh, je vous le dis, il faut s'en méfier comme du vice.» Paris, 1760. Le jeune Gaspard laisse derrière lui Quimper pour la capitale. De l'agitation portuaire du fleuve aux raffinements des salons parisiens, il erre dans les bas-fonds et les bordels de Paris. Roman d'apprentissage, Une éducation libertine retrace l'ascension et la chute d'un homme asservi par la chair. Ajouter à mes livres
20 Poupée, anale nationale
Alina Reyes
2 critiques

Sur proposition de wellibus2 : Ce soir c'est réunion. Dans leur pavillon cerné de murs, en lisière de la forêt de Moncul, Primus s'apprête à recevoir les cagoulés, les alliés du Tronc. Et Poupée, comme d'habitude, les épie par le trou de la serrure. Seulement, rien ne va se passer comme d'habitude. C'est qu'elle a d'autres problèmes, Poupée. Son cul qui la démange, la mère qu'elle voudrait pas être... Comme on dit au Tronc, on est toujours envahi par quelque chose. " Dieudemerde ", elle est comme la Nation, Poupée, salement dans le caca. Comment faire pour se débarrasser de la chose? Le délire scatologique, sanguinaire et grand-guignolesque d'une aspirante cheftaine qui a oublié de dépasser le stade " nationanal "... Ajouter à mes livres
21 Les 110 pilules
Roberto Raviola
2 critiques 2 citations

Sur proposition de wellibus2 : Ajouter à mes livres
22 Rencontres ferroviaires
Régine Deforges
6 critiques 4 citations

Sur proposition de Didili : Ah les transports en commun ! Le doux glissement des trains de luxe à travers l'Europe illuminée. L'Orient Express, le Transsibérien ! De tous temps, le train a inspiré les écrivains et suscité d'innombrables fantasmes. Le train, et déjà la gare, n'est-il pas le lieu de tous les possibles, de rencontres fortuites entre voyageurs en congé de leur routine quotidienne. Mais les temps ont bien changé. Allez donc faire l'amour dans une rame de TGV ! On y parvient pourtant dans les nouvelles de Régine Deforges, coincées dans la voiture bar, entre le micro-ondes et la réserve d'eau chaude, mais ces cinqs récits qui prennent tous pour point de départ une des principales gares parisiennes sont plus nostalgiques qu'érotiques. Il y a bien, de temps en temps, un vilain monsieur qui vous pousse dans les toilettes, un autre, deux parfois, qui abusent de votre sommeil plus ou moins simulé. Mais enfin cela ne tire pas à conséquence. Le voyage ne dure guère et les destinations choisies, Dieppe ou Pontoise, n'impliquent pas des aventures au long cours. Aussi, la grâce de ces petits récits tient-elle davantage de la nostalgie des fantasmes d'autrefois que du le charme érotique des voyages d'aujourd'hui. --Gérard Meudal Ajouter à mes livres
23 Les onze mille verges
Guillaume Apollinaire
40 critiques 28 citations

Sur proposition de isajulia : Admirateur de Sade, Apollinaire a retenu les leçons du Marquis dont on sent ici la nette influence. "Les onze mille verges" sont celles auxquelles le prince Mony Vibescu se condamne s?il ne parvient pas à honorer vingt fois de suite la délicieuse Culculine. L?auteur d?"Alcools" s?amuse à faire passer son héros par tous les interdits sexuels: masochisme, scatophilie, gérontophilie, pédophilie, saphisme et vampirisme. Un précis de pornographie tempéré par l?utilisation du deuxième degré, qui rend le résultat moins vil que chez son maître d?écriture. Ajouter à mes livres
24 J'irai cracher sur vos tombes
Boris Vian
122 critiques 73 citations

Sur proposition de Isajulia et morganeA : Lee Anderson, vingt-six ans, a quitté sa ville natale pour échouer à Buckton où il devient gérant de librairie. Il sympathise dans un bar avec quelques jeunes du coin. Grand, bien bâti, payant volontiers à boire, Lee, qui sait aussi chanter le blues en s'accompagnant à la guitare, réussit à séduire la plupart des adolescentes. Un jour il rencontre Dexter, le rejeton d'une riche famille qui l'invite à une soirée et lui présente les soeurs Asquith, Jean et Lou (17 et 15 ans), deux jeunes bourgeoises avec "une ligne à réveiller un membre du Congrès". Lee décide de les faire boire pour mieux les séduire... et poursuivre son sinistre dessein. Ajouter à mes livres
25 Un plaisir trop bref : Lettres
Truman Capote
9 critiques 11 citations

Sur proposition de wellibus2 : " Truman Capote écrivait à ses amis comme il leur parlait, en toute franchise et liberté, dans un langage sans fioriture. Il mettait tout de lui-même dans ses lettres - ses blessures, ses plaisirs, ses succès, ses échecs. Aussi vivantes de nos jours qu'au moment où elles ont été écrites, il en émane un tel feu qu'on est obligés de les lire sans en sauter une ligne. Ami amoureux, potinier insatiable, esprit étincelant - Capote a été tout cela. Mais aussi, presque jusqu'à la fin, écrivain de la plus haute ambition, se consacrant à l'écriture avec une rigueur spartiate. Sa correspondance exprime une personnalité si flamboyante et si généreuse qu'elle défie les lois connues de la pesanteur humaine. " Gerald Clarke Ajouter à mes livres
26 Invisible
Paul Auster
55 critiques 63 citations

Sur proposition de Titania : New York, 1967 : un jeune aspirant poète rencontre un énigmatique mécène français et sa sulfureuse maîtresse. Un meurtre scelle bientôt, de New York à Paris, cette communauté de destins placés sous le double signe du désir charnel et de la quête éperdue de justice. Superbe variation sur « l'ère du soupçon », Invisible explore, sur plus de trois décennies, les méandres psychiques de protagonistes immergés dans des relations complexes et tourmentées. Le vertigineux kaléidoscope du roman met en perspective changeante les séductions multiformes d'un récit dont le motif central ne cesse de se déplacer. On se délecte des tribulations du jeune Américain naïf et idéaliste confronté au secret et aux interdits, tout autant qu'on admire l'exercice de haute voltige qu'accomplit ce très singulier roman de formation. Au sommet de son art narratif, Paul Auster interroge les ressorts mêmes de la fiction, au fil d'une fascinante réflexion sur le thème de la disparition et de la fuite. Ajouter à mes livres
27 Artères souterraines
Warren Ellis
24 critiques 17 citations

Sur proposition de Titania : Michael McGill, un privé à la dérive, est embauché pour retrouver l'original de la Constitution des États-Unis : une version jusqu?alors tenue secrète et comportant des amendements écrits à l?encre alien invisible, qui ont le pouvoir d?insuffler au lecteur des idées proches de celles des puritains Pères fondateurs. Pour le gouvernement, il s?agit de remettre le pays sur le droit chemin d?une morale inflexible. Mike se lance sur la piste du précieux document, dérobé dans les années 50 et depuis passé de main en main en échange de services louches entre gens mal intentionnés. Pour un demi-million de dollars, il accepte de mettre le pied dans ce que l?Amérique a de plus fou, de plus grotesque, de plus déviant et de plus hilarant. Personnages incroyables, dialogues ciselés comme des joyaux d?humour noir : de rencontres en rebondissements, un livre guidé tambour battant par la logique du pire, à la joie du lecteur. Mais surtout une exploration d?une société qui, derrière les valeurs dont elle se réclame, est parcourue par le trash et la perversion. Et l?auteur, avec une sensible liberté transgressive, de renvoyer à l?Amérique l?image qu?elle aimerait donner. Un roman qui donne ses lettres de noblesse au terme « toxique ». Un road book incisif d?un humour et d?une noirceur subversifs. Plongez dans la réalité crasse du pays des paradoxes ! Ajouter à mes livres
28 Un oiseau blanc dans le blizzard
Laura Kasischke
63 critiques 42 citations

Sur proposition de Titania : Par une froide journée de janvier, une femme disparaît dans l'une de ces banlieues trop propres et trop calmes que le cinéma américain nous a révélées. Le mari semble accepter cette absence et se résigner. Quant à Katrina, leur fille unique, elle croit régler avec un soin méticuleux et lucide ses comptes avec l'image d'une mère destructrice et détestée en secret. Mais alors pourquoi ces rêves obsédants qui hantent ses nuits? Et comment une mère peut-elle ainsi s'évanouir dans le blizzard et tout abandonner derrière elle? Laura Kasischke écrit avec une virtuosité glaciale le roman familial de la disparition et de la faute, pour nous laisser transis dans l'angoisse et la fascination de la littérature. Ajouter à mes livres
29 Apparition
Graham Masterton
17 critiques 19 citations

Sur proposition de greg320i : Chargé de restaurer une vieille demeure victorienne, David Williams y est confronté à d'étranges phénomènes: bruits mystérieux, lueurs inexplicables et surtout la présence de Brown Jenkin, un rat d'une taille monstrueuse qui rôde dans le grenier. Il apprend bientôt que la maison était au siècle dernier un orphelinat, et que tous les enfants y sont morts en l'espace de deux semaines. Epidémi ? Ou bien les petits pensionnaires ont-ils été enlevés et tués au cours d'un rituel abominable? Explorant le grenier, il découvre que celui-ci est en fait une porte sur le temps, qui permet de revenir en 1886, date à laquelle les Grands Anciens firent une première tentative pour reprendre le contrôle de notre planète. Une seconde offensive se prépare. Ajouter à mes livres
30 Manitou
Graham Masterton
14 critiques 4 citations

Sur proposition de greg320i : Chaque nuit, Karen faisait d?épouvantables cauchemars. Chaque matin, la tumeur qui déformait son cou était un peu plus grosse. Une tumeur inopérable qui laissait les médecins perplexes et qui bougeait imperceptiblement, comme s?il y avait eu quelque chose de vivant sous la peau... Une édition anniversaire pour fêter les 25 ans de la première parution de l?ouvrage où l?on découvre les deux fins imaginées par Masterton. Préface inédite de l?auteur. Le premier roman de Graham Masterton, un coup d?essai qui est déjà un coup de maître, et une date dans l?histoire de la littérature de terreur. Ajouter à mes livres
31 Rituel de chair
Graham Masterton
19 critiques 15 citations

Sur proposition de greg320i : Lorsqu'on est critique gastronomique et que l'on a fini par se lasser de la cuisine médiocre que proposent les auberges américaines, on se sent plein d'appétit en apprenant l'existence, au fin fond du Connecticut, d'un restaurant français très fermé qui, attrait supplémentaire, ne figure sur aucun guide. Aussi Charlie McLean n'aura-t-il de cesse de s'y faire admettre. Mais pour la secte qui tient le " Reposoir ", la cuisine n'est pas seulement un art, c'est une véritable religion à laquelle on se dévoue... corps et âmes. Et chacun doit donner du sien. Ajouter à mes livres
32 Amour, Prozac et autres curiosités
Lucia Etxebarria
46 critiques 59 citations

Sur proposition de hannahens : Elle est basque, et manie la plume comme d'autres le fleuret ou le sabre. Avec panache. Elle fait des étincelles, mais pas de quartiers. Son humour ravageur, caustique et vitriolé, creuse les pages à l'acide. Ses phrases sonnent comme des tracts, les mots se bousculent, les lignes ondulent comme des bataillons de fourmis rouges courant à l'assaut de cette forteresse instable et déjà bien fissurée : le monde des hommes. Trois farouches bretteurs mènent la danse ? "trois s?urs" qui auraient abandonné les blancs cerisiers de Tchékhov pour les festins plus gore de William Burroughs: une bombe sexuelle, une amazone technocrate et une ménagère dépressive. Point commun: la drogue, sous toutes ses formes ? ecstasy, Prozac, Tranxène, alcool et autres paradis artificiels. Les hommes? Des feux follets, des icônes dorées, des ombres inconsistantes et plus ou moins malfaisantes. La réflexion manque de profondeur, parfois ? comme si le temps manquait ? mais on se prend de tendresse pour ces trois anges modernes en quête d'absolu. --Scarbo Ajouter à mes livres
33 L'amour et les forêts
Eric Reinhardt
246 critiques 278 citations

Sur proposition de hannahens : À l'origine, Bénédicte Ombredanne avait voulu le rencontrer pour lui dire combien son dernier livre avait changé sa vie. Une vie sur laquelle elle fit bientôt des confidences à l'écrivain, l'entraînant dans sa détresse, lui racontant une folle journée de rébellion vécue deux ans plus tôt, en réaction au harcèlement continuel de son mari. La plus belle journée de toute son existence, mais aussi le début de sa perte. Récit poignant d'une émancipation féminine, "L'amour et les forêts" est un texte fascinant, où la volonté d'être libre se dresse contre l'avilissement. Ajouter à mes livres
34 XXe ciel.com, Tome 1 : Mémoires 98
Yslaire
2 critiques 3 citations

Sur proposition de hannahens : Bruxelles, 1er mars 1998. Ce jour-là, Eva Stern se laisse emporter par un rêve étrange. Celui d'un ange au front blessé, contemplant du haut des nuages un champ de bataille de la première guerre mondiale. À ses pieds, des soldats agonisant. Parmi eux, le frère d'Eva, Frank, un appareil photo à la main, qui trouve encore la force de capturer sa dernière image. Le lendemain, Eva reste perplexe devant un e-mail envoyé par un mystérieux "@nonymous". Une succession de photos retraçant le XXe siècle. Toutes représentent des êtres aux bras écartés, tels des anges. Eva, psychanalyste née avec le siècle et s'apprêtant à mourir avec lui, veut comprendre. Une quête commence, qui fera revivre le souvenir de Frank, le frère disparu dont la dernière photo portait l'étrange mention "ich bin ewig" ? je suis éternel? XXe ciel.com est une réflexion sur la mémoire et l'image, élaborée en collaboration avec une psychanalyste et menée de front sur Internet et sur papier. Une ?uvre ambitieuse et stimulante. Ajouter à mes livres
35 Un été prodigue
Barbara Kingsolver
26 critiques 6 citations

Sur proposition de Titiana : Dans le décor sauvage et grandiose des Appalaches, Un été prodigue tisse trois histoires de femmes. Celle de Deanna, employée par l'office des forêts, dont la solitude va être bouleversée par l'arrivée d'un jeune chasseur. Celle de Lusa, une intellectuelle qui, devenue veuve, décide de rester dans la vallée et de gagner le c?ur d'une famille hostile. Celle de Nannie, enfin, dont les opinions en matière de religion ou de pesticides suscitent des querelles de voisinage. Dans ce roman foisonnant et généreux, Barbara Kingsolver traite du thème qui lui est le plus cher - le respect de la nature - avec un charme et une grâce qui suscitent l'enthousiasme. Ajouter à mes livres
36 L'amant de Lady Chatterley (BD)
Hunt Emerson
1 critique 3 citations

Sur proposition de wellibus2 : Adaptation en Bd du roman de D.H. Lawrence Ajouter à mes livres
37 La Vénus à la fourrure
Léopold von Sacher-Masoch
11 critiques 59 citations

Sur proposition de Foxfire : Si le romantisme a bouleversé la tradition littéraire dans maints pays, l'Allemagne est certainement celui où ses effets se firent sentir le plus profondément. Un bref «tableau de l'Europe» dans la première moitié du XIXe siècle mettait en évidence l'ampleur de la vague de fond qui, submergeant la solennité, l'impersonnalité du classicisme, apporta avec une eau pure ourlée d'une écume révolutionnaire, les moyens de donner à l'art d'écrire une forme nouvelle. L'héritage de cet écrivain est vaste et riche. La Vénus à la fourrure, comme plusieurs autres de ses ouvrages est en partie autobiographique. Sacher Masoch y relate certains épisodes de son orageuse aventure avec Anna de Kottowitz. Certaines scènes qu'il raconte dans ce roman, et, en particulier, qu'il accompagna effectivement à Florence, en qualité de valet, cette grande, mais singulière princesse Bogdanoff. On peut donc croire que notre auteur est sincère lorsqu'il répète a satiété que son plaisir le plus vif est d'être couché devant sa maîtresse et d'avoir sa nuque sous le pied de celle-ci. Ajouter à mes livres
38 Manuel de Gomorrhe suivi de L'Ile aux dames
Pierre Louÿs
3 critiques 3 citations

Sur proposition de Foxfire : Connaîtra-t-on jamais dans son entier l'œuvre érotique de Pierre Louys ? C'est peu probable. Les conditions indignes dans lesquelles se trouva dispersé après sa mort, démembré, sans doute en partie détruit ce monument de toute une vie, élaboré de son adolescence à sa disparition en 1925, laissent peu d'illusions à ce sujet... Les deux textes présentés ici, quoique totalement différents, sont d'un grand intérêt. L'Ile aux dames est le projet, en partie rédigé, d'un roman probablement resté inachevé, et qui aurait représenté apparemment le monde idéal selon Pierre Louys, un monde tout entier gouverné par la sexualité. Le Manuel de Gomorrhe est à l'opposé la notation médicale et réaliste de beaucoup de filles que Pierre Louys a connu intimement de cette façon. Tout y est : l'apparence physique, les manières d'être, la difficulté ou l'enthousiasme avec lesquelles l'acte s'accomplit. Une étrange fascination naît de l'opposition de ces deux textes, publiés séparément dans les quinze dernières années à tirage très limité, et depuis longtemps disparus du commerce... Ajouter à mes livres
39 Loin de Chandigarh
Tarun J. Tejpal
65 critiques 92 citations

Sur proposition de Trozoli : L'inde du Nord à la fin des années 1990. Un journaliste et sa femme, Fizz, partagent, depuis quinze ans, une intense passion, très sensuelle, très charnelle. Jusqu'au jour où, dans leur maison accrochée aux contreforts de l'Himalaya, le narrateur découvre soixante-quatre épais carnets, le journal intime et impudique d'une Américaine, Catherine - ancienne propriétaire des lieux -, dont la lecture va peu à peu détruire son couple... Ajouter à mes livres
40 Hôtel - Chambre un
Emma Mars
34 critiques 8 citations

Sur proposition de kineyume : Annabelle, Elle pour les intimes, est une jeune femme ambitieuse d?une vingtaine d?années, étudiante le jour et escort girl la nuit. Au cours d?une de ses missions, elle rencontre David Barlet, un magnat de la presse d?une quarantaine d?années, follement attirant, et tombe sous son charme. L?attirance est réciproque, et les voici bientôt fiancés. Mais David ignore tout des activités nocturnes d?Elle. Cela convient très bien à la jeune fille, qui s?est juré de laisser cette existence derrière elle une fois sa dernière mission achevée : celle qui doit lui permettre d?acheter un cadeau de mariage pour David? Un ultime mensonge avant d?entamer une nouvelle vie. Mais l?identité de son dernier client va mettre tout son avenir en péril. La seule solution pour sauver son mariage : accepter le jeu sensuel de cet homme et se plier à ses commandements? Ajouter à mes livres
41 Le Déclic, tome 1 : Une femme sous influence
Milo Manara
8 critiques 2 citations

Proposition de sibulle : Claudia Christiani, jeune femme de la bourgeoisie italienne, introvertie et mariée à un homme âgé et riche, voit un jour sa vie transformée à cause d'un petit boîtier qui, chaque fois qu'il est actionné par le dr. Fez, déclenche en elle une vague de désir insoutenable, et la pousse à se jeter sur le premier homme venu. Grand classique de la bande dessinée érotique, adaptée au cinéma en 1985, cette série a imposé Milo Manara, déjà auteur de séries à succès comme Giuseppe Bergman, comme l'un des meilleurs dessinateurs de son temps, offrant avec les trois volumes du Déclic et les débauches exhibitionnistes de Claudia de longues heures de plaisir et de sensualité torride, servies par un trait délicat et inimitable, offrant à "ses femmes", d'une perfection irréelle, des courbes d'une beauté méritée. --David Rault Ajouter à mes livres
42 Une semaine de vacances
Christine Angot
78 critiques 18 citations

Sur proposition de Lolokili : Un court roman, une audace à couper le souffle, un morceau de littérature dont on ne sort pas indemne. Jamais Angot n?a été si aiguë et si bouleversante. Ajouter à mes livres
43 Aime-moi
Piper Vaughn
12 critiques 1 citation

Sur proposition de Yoda_Bor : Depuis qu'il a treize ans, Jonah Beckett est amoureux de Laurie, le meilleur ami de son frère aîné. Dirk, son petit ami, vient de le quitter pour avoir refusé de coucher, et Jonah se sert de cette peine de c?ur pour demander à Laurie de lui apprendre tout ce qu'il y a à savoir sur le sexe avant son entrée en fac l'automne suivant. Le problème, c'est que Dirk n'a jamais existé et Jonah n'a pas la moindre idée de ce qui arrivera si Laurie découvre la vérité. Ajouter à mes livres
44 Georgina Kincaid, tome 1 : Succubus Blues
Richelle Mead
113 critiques 56 citations

Sur proposition de Firrost : Georgina Kincaid est succube a Seattle. A priori' un choix de carrière plutôt sympa: la jeunesse éternelle, l'apparence de son choie une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. Pourtant, sa vie n'est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l'âme de l'heureux élu. Heureusement, elle est libraire, et son travail la passionne! Livres à l'?il, moka blanc à volonté... et la possibilité d'approcher le beau Seth Mortensen, un écrivain irrésistible qu'elle rêve - mais s'interdit - de mettre dans son lit. Mais les fantasmes devront attendre. Quelqu'un s'est mis en tête de jouer les justiciers dans la communauté des anges et démons. Bien malgré elle, Georgina est propulsée au c?ur de la tourmente. Et pour une fois, ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d'aucun secours. Ajouter à mes livres
45 Flora la belle romaine
Jacques Cellard
1 critique 14 citations

Sur proposition de Mellifr : A la fin du IIè siècle après J.- C., un centurion romain à la retraite tient à Massilia une auberge où l'on trouve bon gîte et bon couvert, et aussi bien tout ce qu'un matelot ou un patricien pourrait souhaiter pour ses plaisirs intimes. Flora, la jeune fille de la maison, participe activement à la réussite de cette affaire de famille. Cette jolie personne a compris, entre autres, que se consacrer à la Grande Fellatrice ou à la déesse Callipyge était le plus sûr moyen, et le plus agréable, d'amasser rapidement les sesterces et de rencontrer un jour un riche protecteur. Entre-temps, l'apprentie Messaline ne nous cache rien de ses journées de luxure et de débauche, et cela donne un péplum érotique, brûlant et plein de malice, à la manière d'un "Satyricon" provincial. Ajouter à mes livres
46 Le décaméron
Boccace
12 critiques 50 citations

Sur proposition de Palamede : Si, de nouveau, la mode est aux conteurs, le moment est venu de redécouvrir le premier d'entre eux, Giovanni Boccace, qui doit peut être au millésime de sa naissance en 1313 l'une des plus éclatantes fortunes littéraires de tous les temps. Composé vers 1350, traduit dans l'Europe entière, imité voire pillé pendant des siècles, son Décaméron eut une postérité aussi prestigieuse qu'innombrable de Chaucer à La Fontaine, de Molière à Potocki. Fuyant la peste qui décime Florence en 1348, sept jeunes filles et trois jeunes gens trouvent refuge dans une somptueuse villa toscane. Pendant dix jours, ponctués de concerts, de fêtes et de banquets, chacun s'efforcera de divertir quotidiennement les autres par l'invention d'un conte. Ni l'émotion ni le tragique ne sont absents de ces cent récits, mais la tonalité d'ensemble, on le sait, est plutôt la galanterie, une galanterie prompte, naturelle, expéditive, peu portée en tout cas aux longs soupirs. Ajouter à mes livres
47 Le Choix de Sophie
William Styron
58 critiques 30 citations

Proposition de William Styron : A Brooklyn, en 1947, Stingo, jeune écrivain venu du Sud, rencontre Sophie, jeune catholique polonaise rescapée des camps de la mort. A la relation de la rencontre du jeune homme avec l'amour, se superposent la narration du martyre de Sophie, l'évocation de l'univers concentrationnaire et de l'holocauste nazi. Les deux veines, autobiographique et historique, irriguent en profondeur ce roman et fusionnent en une émouvante parabole sur l'omniprésence du Mal, symbolisé par l'horreur nazie, mais aussi par l'esclavage et le racisme brutal ou larvé de la société américaine, l'intolérance à tous les degrés, la férocité de la lutte de l'homme pour la vie ou la survie la plus élémentaire. Ajouter à mes livres
48 Bastia pour Dames
François Xavier Luciani
1 critique 4 citations

Proposition de araucaria : Ouvrage érotique - pornographique diront certains - assurément ! Mais surtout, ouvrage virtuose de questionnement intime sur le désir et ses limites (adultère, prostitution, sadomasochisme, gérontophilie,...) puisqu'une fois franchie la limite, il ne reste plus qu'à en trouver une autre. Virtuose car littérairement abouti, dans la forme et dans le style, d'une puissance que l'on n'avait plus eue à lire depuis des décennies, depuis Anaïs Nin, Henry Miller ou Pauline Réage. Un très beau texte, envoûtant et, qui marque le lecteur par son absence de misogynie et son amour de la féminité, de la sensualité et... de l'amour ! Ajouter à mes livres
49 Histoire d'O
Dominique Aury
24 critiques 2 citations

Sur proposition de dominath : Les mains liées dans le dos, nue et les yeux bandés, O pénètre dans le château de Roissy, guidée par deux jeunes filles très belles aux robes d'un autre temps retroussées sur leur ventre et leurs reins nus. O passera quinze jours dans ce château où l'a amenée René, son amant adoré. Les sévices subis sont chaque jour renouvelés. O est offerte et prise, fouettée et murée dans le silence, O commence l'apprentissage de l'esclavage. Par amour pour René, O ira très loin dans la négation de soi. Elle abdiquera toute volonté et perdra définitivement sa liberté. Et si O change de maître, c'est pour mieux éprouver les plaisirs extrêmes qui résident dans le fait d'être totalement livrée, corps et âme au sens strict, à un homme qu'on aime et qui aime en retour. C'est un voyage sans retour qu'O entreprend dans des contrées méconnues où le plaisir naît d'une souffrance intolérable. Ajouter à mes livres
50 Le bandeau
Jean-François Mopin
7 critiques

Proposition de malko : A chaque rencontre, elle porterait un bandeau. Il ne lui parlerait pas. Elle pourrait se servir de ses autres sens pour l'étudier, mais sans jamais ôter son bandeau, sous peine de le perdre définitivement. Il lui enverrait des instructions écrites avant chaque rencontre, qu'elle devrait suivre à la lettre. En outre, il exigeait qu'ensuite, elle lui écrivît en détail ce qu'elle avait ressenti, ce qu'elle désirait, sans retenue ni artifices. Elle accepta sans la moindre hésitation. Elle ne connaît ni son visage ni son nom. Sa voix, seulement. Elle est tombée amoureuse de son correspondant anonyme, qui l'entraîne dans un jeu érotique à la fois pervers et enrichissant. Sous les caresses et les directives de son amant, la jeune fille s'efface pour laisser s'épanouir une belle jeune femme qui assume sa sexualité. Au bout de la route, elle découvre une liberté infinie, un pouvoir insoupçonné. Ajouter à mes livres
51 Trois filles de leur mère
Pierre Louÿs
6 critiques 4 citations

Sur proposition de DANNE : Malgré la réserve et la modestie de mes exercices amoureux comme de mon langage, mes scrupules de moraliste ne vont pas jusqu'à m'interdire de baiser une mère sur sa fille et de déflorer ensuite la fille sur la mère. Pierre Louÿs. Ajouter à mes livres
52 Druuna, tome 1 : Morbus gravis
Paolo Eleuteri Serpieri
3 critiques 1 citation

Proposition de Steamkeupon : " ... Schastar a disparu... Je suis sûr qu'il a découvert la "vérité". Peut-être est-il atteint du "Mal" et se cache-t-il... Druuna, tu dois le retrouver avant eux... ! " Ajouter à mes livres
53 Le Théâtre de Sabbath
Philip Roth
5 critiques 2 citations

proposition de Stelima : A soixante-quatre ans, Mickey Sabbath est loin de vouloir remiser son audace, son insolence, sa libido ou son humour au magasin des accessoires. A l'occasion de la mort de sa maîtresse -plus audacieuse encore que lui-, l'ancien marin, grand habitué de tous les bordels de la planète, le mauvais mari qui peut-être assassina son épouse, le marionnettiste scandaleux aux doigts maintenant tordus par l'arthrose entame un voyage dans le temps et la mémoire. Douloureusement atteint au plus profond de lui-même et poursuivi par les fantômes de ceux qu'il a le plus aimés ou haïs, il est pris dans une suite d'événements à la fois terriblement tragiques et excessivement drôles. Un personnage gargantuesque au coeur d'une farce grotesque : la vie Ajouter à mes livres
54 Dracula
Bram Stoker
298 critiques 222 citations

Proposition de Stelima :Jonathan Harker, jeune notaire, est envoyé en Transylvanie pour rencontrer un client, le Comte Dracula, nouveau propriétaire d'un domaine à Londres. A son arrivée, il découvre un pays mystérieux et menaçant, dont les habitants se signent au nom de Dracula. Malgré la bienveillance de son hôte, le jeune clerc ne peut qu'éprouver une angoisse grandissante. Très vite, il se rend à la terrifiante évidence: il est prisonnier d'un homme qui n'est pas un homme. Et qui partira bientôt hanter les nuits de Londres... Grand classique de la littérature de vampires, best-seller de tous les temps après la Bible, "Dracula" est une source d'inspiration inépuisable. Ajouter à mes livres
55 Le boucher
Alina Reyes
17 critiques 23 citations

Sur proposition de nameless : La chair du boeuf devant moi était bien la même que celle du ruminant dans son pré, sauf que le sang l'avait quittée, le fleuve qui porte et transporte si vite la vie, dont il ne restait ici que quelques gouttes comme des perles sur le papier blanc. Et le boucher qui me parlait de sexe toute la journée était fait de la même chair, mais chaude, et tour à tour molle et dure ; le boucher avait ses bons et ses bas morceaux, exigeants, avides de brûler leur vie, de se transformer en viande. Et de même étaient mes chairs, moi qui sentais le feu prendre entre mes jambes aux paroles du boucher. Ajouter à mes livres
56 Summit, tome 1
Young Hee Lee
1 critique

Sur proposition de Hiromichi : Hansae sort précipitamment du mariage de son grand frère comme si il fuyait. Arrivé dans le métro, il bouscule Motto dans sa course. Ce dernier en profite pour lui subtiliser son porte-monnaie entraînant alors une course poursuite qui se termine en pugilat contre une bande de malfaiteurs qui en veulent à Motto. Grâce à l'aide d'Hansae, Motto s'en sort bien. Il le remercie en lui rendant son porte-monnaie et lui demande de devenir son ami. Quelques jours plus tard, Motto rend visite à Hansae qui le trouve un peu trop dérangeant. Mais petit à petit, Hansae tombe sous le charme de Motto alors qu'il ignore que ce dernier a un passé très sombre... Ajouter à mes livres
57 Ecstasy
Ryû Murakami
13 critiques 22 citations

Sur proposition de Amorina : " Et toi, tu sais pourquoi Van Gogh s'est taillé une oreille ? " C'est par cette énigme que Miyashita, le je fragile de l'histoire, va se laisser entraîner dans un autre jeu - qui lui sera fatal - de relations sadomasochistes. Aspiré malgré lui par la recherche vertigineuse du plaisir et des drogues, il ira en un crescendo terrifiant jusqu'au point de non-retour. Ecstasy est le premier volume de la trilogie intitulée par l'auteur Monologues sur le plaisir, la lassitude et la mort. Ajouter à mes livres
58 Un amant de fortune
Nadine Gordimer
9 critiques 12 citations

Sur proposition de Titania : Pour la première fois, Nadine Gordimer quitte la société sud-africaine pour aborder un sujet plus vaste : la condition des laissés-pour-compte de l'économie mondiale, ceux qui sont condamnés à rester étrangers au monde des pays riches. Une très belle histoire d'amour, complexe, qui s'étend sur deux cultures, deux sociétés, deux paysages. Une écriture du dénuement, sobre et sensible, d'une très grande force, à l'image du désert. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          4660